Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 03:59
L'Eco des Pays de Savoie consacre 5 pages à ce sujet dans son numéro 38/1012 (édition du 19 au 25 septembre 2008). C'est dire si le sujet semble d'importance.

Un sujet qui à Aix les Bains, se doit d'être examiner sous plusieurs angles.

Au premier abord, Aix est une ville fleurie : un effort conséquent est fait pour paysager agréablement les ronds-points et autres les terre-pleins. Et les bacs à fleurs et arbustes sont légions. C'est un point sans aucun doute apprécié, que ce soit pas les aixois ou par les visiteurs.

Mais faut-il pour autant s'arrêter à cette vitrine de façade (si vous nous passez l'expression) ? Le visiteur de passage qui ne s'arrête que quelques heures dans notre cité peut très certainement s'en contenter. Les touristes qui séjournent quelques jours également, car ils ne restent pas scotchés dans la ville, mais vont profiter de la nature environnante.

Mais quid des habitants de la ville ? Quid de ces personnes qui passent tout l'année à Aix les Bains ?

Pour ouvrir le débat, on voudrait commencer par une question très simple : à quand remonte la dernière création d'un nouvel espace vert public à Aix les Bains ? En toute honnêteté, nous avons été incapables de répondre à cette question. Quelqu'un a bien suggéré le "jardin en mouvement" comme réponse. Mais ce n'est pas une création d'un espace vert. Juste un changement d'appellation d'un espace déjà existant, et qui a de plus échappé de justesse au projet immobilier que le maire voulait y implanter.

Alors si vous une réponse à nous proposer, nous sommes preneurs.

A l'inverse, il est facile de trouver des exemples d'espaces verts livrés à la promotion immobilière. Des espaces qui couvrent quelques bonnes dizaines d'hectares. Comme par exemple les terrains de la Crémaillère, jouxtant le bois Vidal : vendus par délibération du conseil municipal en décembre 2001 pour un projet immobilier aussi pharaonique que stupide (toujours par réalisé à ce jour, fort heureusement).

Ou encore comme les bords du lac : camping amputé, arbres abattus pour laisser la place à des routes, et à un projet de Grand Parc Urbain des Bords du Lac sur lequel moins de 10% de l'espace sera public. Une forêt d'immeubles comme le disait très bien Gratien Ferrari, est-ce là la conception que la municipalité Dord se fait d'un espace vert ?

Et comment fait-on pour offrir plus d'espaces verts à une population qui les réclame quand on livre tous les terrains disponibles aux appétits du béton des promoteurs immobiliers ? Un sacré casse-tête !

Fait pour le moins symptomatique, l'article de l'Eco des Pays de Savoie n'évoque Aix les Bains que très épisodiquement. Signe évident que les projets ou les réalisations d'espaces verts à Aix les Bains ne sont pas légion.

Pire, le seul projet concret évoqué, c'est ... le grand parc urbain des bords du lac. Du béton, avant tout. Du béton et de l'asphalte. Et quelques espaces verts oui, mais pour la plupart privés ! Un peu comme si la mairie revendiquait l'aménagement des jardins des maisons individuelles en quelque sorte.

Comble de l'ironie (ou de la mauvaise foi), c'est la photo ci-contre qui illustre la partie de l'article de l'Eco des Pays de Savoie consacré au parc urbain aixois. On vous met au défit d'y trouver le moindre gramme de béton ou de bitume.

Pour le reste, il parait qu'Aix les Bains mise sur les espaces verts de proximité. Selon Maurice Canaux, directeur des parcs et jardins de la ville, plusieurs projets seraient à l'étude mais aucun n'aurait encore été entériné.

On ne sait pas ce qu'il en est pour vous, mais pour notre part on serait vraiment très curieux d'en savoir un peu plus sur ces "projets". Car sauf erreur de notre part, personne n'a jamais entendu parler de quoi que ce soit en la matière. Et s'il y a bien des projets qui nécessitent d'être étudiés en concertation avec la population, ce sont incontestablement ceux qui concerneraient des espaces verts de proximité.

Et où sont donc situés ces espaces de proximité ? Une fois de plus, mystère et boule de gomme. Peut-être à l'emplacement du futur parking nord de la gare, et de ses immeubles. A moins que ce ne soit sur le futur parking et ensemble immobilier qui devrait voir le jour en lieu et place du parking Victoria. Ou encore en lieu et place de l'immeuble "Le Cristal", actuellement en construction au rond-point de Prés Riants. Et pourquoi pas à deux pas de la place du marché, sur l'actuel chantier immobilier du groupe Meunier.

La population réclame plus d'espaces verts Monsieur Dord. Ne l'entendez-vous donc pas, perché dans votre bureau de la mairie ? Ne lui prêtez-vous donc pas oreille le soir dans votre retraite saintinnoise, nichée au milieu d'un immense parc de verdure ?

Maintenant que vous avez livré la moindre parcelle de terrain disponible à la promotion immobilière (avec une très très nette préférence pour les résidences de standing et de luxe), comment allez-vous faire pour répondre à cette attente ?

On craint qu'il ne soit, hélas, bien trop tard. Trop tard pour que vous condescendiez à descendre de votre tour d'ivoire pour vous apercevoir, enfin, qu'il y a des gens qui vivent dans cette ville que vous n'avez jamais daigné habiter. Des gens qui auraient voulu, qui veulent toujours, plus de verdure. Mais qui n'auront que le gris du béton et le noir de l'asphalte. Tout ça parce qu'il fallait satisfaire on ne sait quelle "ambition". En tout cas pas celle d'écouter les aixois.

Dites, dans l'expression "ego surdimensionné", ego prend un ou deux "D" (comprenne qui pourra).


Partager cet article
Repost0

commentaires