Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 03:51
Pour celles et ceux qui ne savent pas qui est Claude Giroud (une erreur impardonnable !), il s'agit du maire d'Albens, député suppléant de Dominique Dord, président et vice-président de pas mal de choses, dont entre autres de la Fédération des Maires de Savoie.

Un "cumulard" de plus donc, mais il faut dire qu'ils sont plutôt légion dans le microcosme de la politique.

En tant que président de la Fédération des Maires de Savoie, Claude Giroud a eu l'insigne honneurs d'accueillir les élus savoyards à l'occasion d'une matinée de travail organisée, comme le veut la "tradition", lors de la journée inaugurale de la foire de Savoie.

Une matinée de travail de ce genre, pour préciser un peu, ca consiste essentiellement à discuter de tout et de rien pendant quelques heures, en se gardant bien de prendre la moindre décision concrète qui pourrait faire avancer les choses, puis à aller ensuite se taper un on repas aux frais de la princesse.

N'empêche, cette année Claude Giroud a mis son petit grain de sel dans l'évènement. Lors de son discours, il a en effet appelé particulièrement l'attention des nouveaux élus (mais aussi des anciens) sur le respect du code des marchés publics et du code de l'urbanisme.

On ne sait pas s'il visait une personne en particulier en faisant ce rappel, mais on aurait bien aimé être une petite mouche dans la salle pour voir vers où (et surtout vers qui) se portait son regard à ce moment précis. On a quand même une petite idée sur la question car, d'après une source officieuse, Monsieur Giroud n'a pas été invité à venir faire trempette dans la piscine privée que son titulaire Dominique Dord a fait construire dans le parc de sa nouvelle demeure de Saint Innocent, en "oubliant" de déposer la déclaration préalable à travaux pourtant imposée par le code de l'urbanisme.

Pas impossible qu'il y ait donc dans cette petite pique comme un léger parfum de mini-revanche.

Mais si on vous dit que si Claude Giroud n'existait pas, il faudrait l'inventer, c'est parce que malgré ce rappel à l'ordre à l'attention des ses collègues élus, personne dans l'assistance n'a songé à le dénoncer pour calomnie ou diffamation. Ce qui conforte dans leur position et dans leur démarche les journalistes et autres blogueurs s'efforçant de présenter la réalité aixoise sur un angle un peu moins aseptisé que celui de la communication officielle.


Partager cet article
Repost0

commentaires