Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 03:53
Suite notre article   Projet de liaison piétonnière Mémard/Pointe de l'Ardre  publié le 28 septembre, vous avez été nombreux à réagir et à nous demander ce que l'on entendait exactement par "état d'abandon" à propos du secteur de Mémard. Une bonne illustration valant parfois mieux qu'un grand discours, on a envoyé Samri prendre quelques clichés sur place.

Commençons par l'arrivée sur place, où le visiteur découvre ceci ... ça part fort.

L'obturation des fenêtres avec des moellons serait-elle une spécialité aixoise (cf La Bognette et la Villa Chevalley) ?



Quelques pas sur la droite pour découvrir l'actuelle station de pompage de Mémard, dont la porte aurait sans doute besoin d'être refaite, autrement que par un bricolage "à la Dubout". Tout comme la peinture extérieure ...



Un peu plus loin, arrivée sur le local du club de ski nautique et de plongée ... Bonne nouvelle, la plage est enfin "fléchée". Si si, la mention floue orange fluo sur une porte à la peinture un rien décrépite, c'est bien le panneau qui indique la direction de la plage du coin.



En suivant la flèche indicatrice, on arrive alors devant ceci ... avec fort à propos un nouveau panneau indicateur pour la plage (si si, au marqueur noir sur la porte ...).



Ne surtout pas hésiter à faire le tour pour découvrir ... l'envers du décor (qui vaut bien l'endroit). Envers du décor qui vous conduira tout droit vers l'ultime panneau indicateur de la plage locale.



Voila donc ce que l'on entend par "état d'abandon". A vous de juger. Et tant qu'à faire, allez voir sur place. Vous pourrez ainsi constater qu'on a rien inventé. Mais aussi que le secteur ne manque pas d'atouts, notamment grâce à sa verdure (voir photos ci-dessous).

Et il suffirait sans doute de pas grand-chose pour que l'endroit devienne véritablement accueillant. Mais il est vrai que la municipalité aixoise semble préférer le béton aux arbres. Et puis, il n'y pas plus de sous dans les caisses ... sauf pour faire des "grandes opérations de voirie" à la gomme !

Partager cet article
Repost0

commentaires