Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 03:55
Les journalistes de la presse papier locale auraient tort de penser qu'on ne les respecte pas. Certes, il nous est parfois arrivé de dénoncer le contenu de certains articles. Mais il s'est toujours agit d'articles se contentant de reproduire quasiment en l'état des communiqués officiels de la mairie ou de Monsieur Dord, sans aucune analyse de leur contenu ni aucune vérification des "informations" qu'ils véhiculent.

On sait bien que dans une petite ville comme Aix les Bains, la presse locale n'est pas indépendante du pouvoir en place. Si tel était le cas, ce n'est pas sur ce site que vous liriez nos articles, mais dans les pages de vos hebdomadaires préférés. Alors il faut régulièrement caresser le pouvoir en question dans le sens du poil, et s'abstenir tout aussi régulièrement de poser les questions qui dérangent.

A défaut de quoi on risque les foudres de sa direction, éventuellement assorties d'une convocation séance tenante du côté de la place Maurice Mollard pour un bon remontage de bretelles en règle.

Mais bon, aujourd'hui, c'est tout le contraire que nous faisons. Sérieusement, et sans la moindre ironie. Oui, on veut ici adresser un grand bravo à l'Hebdo des Savoie pour son article du 2 octobre consacré à l'inauguration de l'extension du site AREVA.

Un article qui n'échappe certes pas au matraquage visuel de Dominique Dord : trois photos pour illustrer l'article, et bien évidemment trois photos où le député-intéri-maire apparait à chaque fois en bonne place. Il faut bien entretenir l'illusion qu'il s'occupe de "sa" ville.

Mais pour le reste, bravo.

Un petit retour en arrière s'avère nécessaire pour vous expliciter les raisons de ce bravo.

Le mois dernier, à l'occasion de l'interview de rentrée politique (?) qu'il accordait à la presse locale, Dord n'hésitait pas à s'attribuer les mérites de la réalisation de l'extension d'AREVA (voir ci-contre extrait de l'Hebdo des Savoie du 18 septembre).

Tout en rejetant toute forme de responsabilité dans ce qui ne va pas. Mais on ne va pas revenir là-dessus. Si vous voulez en savoir plus, lisez notre article Dord fait sa rentrée ).

Bref, l'article de l'Hebdo des Savoie du 2 octobre parle lui de l'inauguration de la dite extension d'AREVA. Et le nom de Dord n'y est cité en tout et pour tout qu'une seule fois : au début de l'article, dans l'incontournable énumération des "personnalités" ayant assisté à l'évènement.

On retrouve donc Dord dans cette liste, en compagnie de Patrick Guenyot et Philippe Guillemot, tous deux d'AREVA, et d'Hervé Gaymard (Président du CG73) et de Rémi Thuau (Préfet de la Savoie).

Sébastien Pignier-Tracol consacre le reste de son article à expliquer brièvement en quoi consiste l'extension réalisée, et plus longuement quelles sont les raisons ayant amené AREVA à la réaliser.

On s'attendait donc de voir à nouveau le nom de Dord apparaitre, puisque deux semaines auparavant il tirait les marrons du feu (c'est de saison) à son profit. Et là, rien. Le vide. Le néant. Au chapitre des facteurs ayant conduit AREVA à agrandir son site aixois on trouve les capacités d'innovation des services de recherche et développement d'AREVA, qui ont permis à la société de s'imposer sur un marché mondial concurrentiel en pleine expansion, qui ne semble pas connaitre la crise.

Mais de Dord, point.

Alors à moins que ce dernier nous explique qu'en sus de ses 60 à 70 heures hebdomadaires qu'il prétend (1) consacrer à ses très (trop) nombreuses fonctions d'élus, il travaille également au service recherche et développement d'AREVA, chacun peut voir que notre député-intéri-maire n'est strictement pour rien dans le succès de cet entreprise, ni dans le développement de son site aixois.

Il serait donc fort respectueux de sa part vis-à-vis des aixois d'arrêter de s'attribuer les mérites de choses qui vont bien mais sur lesquelles il n'a aucune prise. Et a contrario de commencer à endosser les responsabilités des échecs qui sont les siens

Mais on espère que vous ne comptez pas trop là-dessus. Car visiblement cette façon faire n'entre pas dans la conception que Dord se fait de "l'engagement politique au service de tous".


(1) Revendication totalement invérifiable ... il est toujours ailleurs que là où il devrait être ...
Partager cet article
Repost0

commentaires