Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 13:01
Voici ce qu'on peut lire dans l'Essor Savoyard du 17 octobre, dans l'article consacré au dernier conseil municipal : "D'un côté on joue les outragés perpétuels, de l'autre les effarouchés obligés de se justifier, le tout soutenu par des déçus et des aigris de la politique qui sapent en sous-main les bases de la démocratie locale".

C'est peut-être un peu prétentieux de notre part, voire nombriliste, mais on se sent légèrement visés par la dernière formule.

Nous ne sommes pourtant ni des déçus ni des aigris de la politique. Si ce n'est de la politique telle que la pratique le leader UMP savoyard. Une politique dont les seules visées sont carriéristes (la sienne) et partisanes (pour l'UMP), bien loin de l'engagement politique au service de tous.

Quant à saper en sous-main les bases de la démocratie locale ... agir en sous-main impliquerait que quelqu'un d'autre au-dessus de nous tirerait les ficelles. Il n'en est rien. Pour n'être que de simples citoyens,  indépendants de toute force politique, nous n'en sommes pas moins capables de juger par nous-mêmes de ce qui se passe à Aix-les-Bains, malgré toute l'opacité que la municipalité s'emploie à déployer dans la gestion des affaires de la cité.

Pour ce qui est du travail de sape, on ne voit pas très bien de quoi il pourrait bien s'agir. Exposer à propos des affaires municipales un point de vue différent de celui exposé en long en large et en travers par la mairie sur la multitude de supports à sa disposition (1), c'est cela faire un travail de sape ?

Pour ce qui nous concerne, il nous semble que cela s'appelle juste la liberté d'expression.

Mais peut-être avons-nous mal compris le sens des propos de l'Essor Savoyard. Peut-être les déçus et les aigris de la politique auxquels il est fait allusion ne sont que les membres du staff de l'équipe Dord, déçus de trouver encore face à eux une opposition, malgré le travail de sape accompli depuis plus de sept ans au travers (si on peut dire) d'une totale absence de transparence.

Si tel était le sens des propos de l'Essor Savoyard, alors nous lui présentons, en même temps que ce droit de réponse, nos plus plates excuses.


(1) Site internet, Aix les Bains Le Magazine, Aix les Bains La Lettre, presse locale ...
Partager cet article
Repost0

commentaires