Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 03:54
Peut-être vous souvenez-vous qu'il y a de cela quelques semaines, le site Aix les Bains - Le Journal avait lancé un "concours" officieux visant à trouver l'expression la plus appropriée permettant de désigner Dominique Dord et ses très (trop) nombreuses fonctions.

A l'unanimité, notre équipe avait voté pour l'expression député-intéri-maire, émanant justement du site Aix les Bains - Le Journal, non sans faire quelques propositions (lire par ailleurs Concours).

Sans vouloir remettre en cause la victoire amplement méritée de notre confrère pour sa formule, il nous semble que l'actualité de ces dernières semaines apporte un nouvel éclairage.

Dord qui "sauve le thermalisme" en s'opposant à l'amendement de son "ami" Yves Bur mais qui en même temps pousse au fond du gouffre les Thermes Nationaux d'Aix les Bains (l'aboutissement de sept années de gestion d'exception ?).

Dord qui inaugure en grande pompe un chantier fantôme (les Rives du Lac) pour marquer le soit disant franc succès des logements de la ZAC des bords du lac, tout en annonçant en catimini une "réduction de la densité de construction" sur cette même ZAC. Un doux euphémisme pour tenter de cacher la réalité, à savoir que les groupes immobiliers ne se bousculent pas pour y lancer des projets, vu le peu de succès rencontré par ceux en cours.

Dord qui se voit par conséquent contraint de revoir ses ambitions à la baisse : d'un coup d'un seul, 20% de logements en moins. Mais sans que ce chiffre soit clairement prononcé une seule fois.

Dord qui décrète par avance le constat d'une désaffection (celle du parking du Bd Wilson) qui ne sera bien évidemment pas constatée, puisqu'elle n'existe pas. Et du coup Dord qui retire le point afférent de l'ordre du jour du conseil municipal du 13 octobre, sans la moindre explication.

Dord qui parade avec sa cour aux réunions de quartier. Des réunions prétendument d'échange avec la population et d'écoute. Mais en réalité, une population contrainte de subir pendant près de deux heures un discours de propagande digne d'un meeting de campagne électorale.

Bref, un Dord "au meilleur de sa forme" : chantre de la politique spectacle, apôtre de la politique "pipole", et grand adepte devant l'Eternel de la politique "pipeau-le".

Et tout ça à temps très partiel pour ce qui concerne Aix les Bains et son agglomération.

Dord, un intermittent du spectacle ?

Vu le montant des indemnités qu'il perçoit, ça va faire grincer des dents dans le milieu artistique.
Partager cet article
Repost0

commentaires