Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 03:57
Si la possibilité leur en était donnée, il serait instructif pour les aixois d'assister aux séances de leur conseil municipal.

On se permet d'écrire "si la possibilité leur en était donnée" car, bien que ces séances soient publiques (non pas du fait de la bonne volonté du maire mais parce qu'ainsi en dispose la loi), rares sont les citoyens qui en pratique peuvent venir prendre place dans la salle du conseil.

Et pour cause : celle-ci ne dispose tout au plus que d'une petite vingtaine de places assises à disposition du public, et les règles de sécurité imposent quoi qu'il en soit de ne pas dépasser 80 personnes dans cette salle. Une fois enlevés les élus (35 si le conseil est au complet), la presse (4 à 5 personnes), les administratifs (une bonne dizaine de personnes voire parfois plus en fonction de l'ordre du jour), c'est donc au grand maximum une trentaine de citoyens qui peut assister aux débats. Et encore, dans des conditions de confort plus que précaires.

De quoi décourager les aixois les plus motivés.

Cette situation ne date bien évidemment pas de l'arrivée du maire actuel à la tête de la ville. Et c'est bien là un point commun qui semble les unir tous : ne surtout pas se précipiter pour améliorer en quoi que ce soit cette situation. Ce qui ne les empêche pas de parler régulièrement de ci de là d'un projet de déménagement de la salle du conseil. Projet vague, et qui tombe systématiquement aux oubliettes.


Le "projet" actuel consiste à déménager les services de l'Etat Civil dans les bâtiments des Thermes Pétriaux, et à descendre la salle du conseil à sa place au rez-de-chaussée. Un projet qui aurait le mérite de rendre ainsi la salle des conseils accessibles aux personnes handicapées, mais qui n'augmenterait en rien la capacité d'accueil du public pour les séances du conseil municipal.

Lors du conseil du 15 mars dernier, une initiative intéressante avait été prise : les débats étaient retransmis par vidéo dans la salle du musée lapidaire au rez-de-chaussée de la mairie, aménagée pour l'occasion avec des grands écrans, des haut-parleurs ... et plusieurs dizaines de chaises.

Une initiative intéressante, mais qui ne constitue pas pour autant une panacée : le public ne peut voir que ce que la caméra lui donne à voir. Et pas ce que ses yeux veulent voir.


Pourtant des solutions existent. Et pas forcément très onéreuses. La ville ne manque pas de salles équipées des moyens audios et vidéos nécessaires à la tenue d'un conseil municipal. Des salles qui permettraient d'accueillir un public bien plus nombreux, et qui pourrait suivre les débats dans de bien meilleures conditions.

Pourquoi par exemple ne pas utiliser les espaces proposés par le Palais des Congrès ? Les salles de réunion sont modulables jusqu'à une capacité d'accueil de 200 personnes. En plus c'est une structure publique liée à la mairie, et qui devrait donc pouvoir consentir des conditions financières avantageuses à cette dernière.

Et quand bien même la ville devrait-elle s'acquitter du tarif public habituel ... sauf erreur de notre part, il est de 853 euros pour une soirée. Multiplié par une dizaine de conseils dans l'année, cela donne un budget annuel de 8.530 euros.

Est-il vraiment déraisonnable de la part de la municipalité aixoise de dépenser cette somme pour permettre aux citoyens d'assister aux débats du conseil municipal ? Pour notre part, on pense vraiment que non.

On pourra nous opposer que les temps qui courent ne sont guère florissants, et que l'engagement de nouvelles dépenses n'est pas à l'ordre du jour. Mais qui parle de nouvelle dépense ?

8.530 euros, ça doit sans aucun doute pouvoir se gratter de ci de là sur d'autres budgets. A titre d'exemple (avec un petit soupçon de mauvais esprit ?), cette somme ne représente que 3,3% du total des indemnités perçues par les élus municipaux (maire, adjoints et conseillers délégués).

Est-il inconcevable que ces élus réduisent leurs indemnités de seulement 3,3 petits pourcents ? Ce serait pourtant un symbole fort (un vrai celui-là, pas comme les 0,05 point en moins sur le taux de la taxe d'habitation). Et puis en 2008, les personnels municipaux ont vu leur rémunération majorée de 0,8%, alors même que l'inflation pour l'année devrait se situer entre 2,8 et 2,9%. Si certains peuvent faire des efforts, pourquoi pas d'autres ?


Et si vraiment cette réduction de 3,3% du montant des indemnités de nos élus est inimaginable, les 8.530 euros nécessaires doivent bien pouvoir se trouver ailleurs. Pourquoi pas en rognant sur le budget des décorations et illuminations de Noël ? Lequel s'élève tout de même à la coquette somme de 200.000 euros par an !

Echange quelques guirlandes de Noël contre un peu plus de démocratie. Voila qui ferait un joli slogan non ?
Partager cet article
Repost0

commentaires

P
demandez à georges Daviet de travaillez sur le dossier de financement d'une telle salle , il a surement de bonnes idées
Répondre
A
<br /> Hé ?<br /> <br /> <br />
M
 <br /> vous me demandez sur quoi je base mon affirmation concernant les dépenses du Cabinet de DORD?Voici les éléments chiffrés fournis par un ancien Conseiller Municipal d'Aix Avenir<br /> DEPENSES DE CABINET les dépenses de cabinet ont varié, mais voilà les certitudes : ( réalisé = figurant au compte administratif donc effectivement dépensé pour l'année concernée )<br /> <br /> réalisées en 2001 : environ 120000€réalisées en 2002 : 150.758€réalisées en 2003 : 90.695€ (il a changé un salarié et n'a pas recruté immédiatement)réalisées en 2004 : 163.496€réalisées en 2005 : 234.879€prévisions au budget 2007 : 264.762 €<br /> Pour 2008, bizarrement, la ville a présenté le budget et le compte administratif différemment, zappant le détail de la fonction "Administration Générale" dans la rubrique des dépenses de fonctionnement. Un moyen de ne plus communiquer là-dessus."<br /> Où l'on retrouve chez DORD son étrange conception  de la transparence, son'"amour" du débat démocratique enfin son  plaisir de traiter tout opposant d'ignare parcequ'il ne connait pas ce que lui-même prend un malin plaisir à cacher. "<br />
Répondre
M
Je vous trouve un rien mous des genoux sur ce coup là !<br /> <br /> Pas besoin d'aller rogner sur les indemnités des élus ni sur les éclairages de Noël pour financer la location d'une salle permettant vraiment d'accueillir le public pour les séances du conseil.<br /> <br /> Prenez juste la réduction très gentiment accordée par la ville à ICADE pour son projet immobilier bd Wilson. Estimation des domaines : 160 euros le m² de SHON, prix retenu par la ville : 115 euros le m² de SHON. 45 euros de moins x 10.400 m² de SHON = 468.000 euros de rabais !<br /> <br /> De quoi financer plus de 50 années de location de salle au prix que vous mentionnez. Et même mieux : très certainement de quoi financer la construction d'une salle entièrement nouvelle !<br /> <br /> En plus c'est un point (le rabais ICADE) dont vous avez parlé dans vos pages. Vous vous endormez ou quoi ?
Répondre
A
<br /> <br /> On ne peut pas vous donner tort. Bien au contraire. D'autant que le rabais auquel vous faites allusion n'est pas le seul que la ville ait accordé dans le cadre d'opérations immobilières, et qu'a<br /> contrario quand elle achète la ville paie toujours le prix fort.<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Merci de nous avoir remis un peu de dur dans les genoux (!).<br /> <br /> <br /> <br />
M
Une autre suggestion : le budget du Cabinet du Maire a subi une terrible inflation depuis l'arrivée de Dord. N'y aurait-il pas des économies à faire dans ce domaine. La démocratie mérite quelques "sacrifices"<br /> Cette même démocratie serait un peu mieux respectée avec  la mise à la disposition de salles de réunions aménagées d'une manière plus confortable que ne le sont les salles de la Maison des Associations.  Le droit de réunion est un droit constitutionnel . A ce titre la commune s'honorerait en permettant son juste exercice: en mettant par exemple à la disposition des associations et groupes syndicaux et politiques une salle digne de ce nom pour tenir des réunions publiques. Tous ces groupes n'ont pas les moyens de s'offrir une salle au Grand Cercle.
Répondre
A
<br /> <br /> "le budget du Cabinet du Maire a subi une terrible inflation depuis l'arrivée de Dord" dites-vous ... sur quoi basez-vous cette affirmation ?<br /> <br /> <br /> Pour le reste, on vous rejoint totalement sur la nécessité de rénover de fond en combles la maison des associations.<br /> <br /> <br /> <br />