Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 04:00
Cette tribune libre qui nous a été transmise par Fabrice Maucci fait suite aux déclarations de Dominique Dord à propos d'un nouveau projet de privatisation de l'éclairage public aixois (voir extrait de l'article de l'Hebdo des Savoie en bas de cet article).


TRIBUNE LIBRE - FABRICE MAUCCI
POUR DES AIXOIS PUBLIQUEMENT ECLAIRES

Deux arguments reviennent aujourd'hui pour justifier l'idée d'une "privatisation de l'éclairage public". Ils sont usés jusqu'à la corde et ne tiennent absolument pas debout.
 
* Le premier consiste à dire que la "remise aux normes" du réseau est urgente et globale, qu'il en va même de la sécurité publique, et que la collectivité n'a pas les moyens de financer sur un ou deux ans sa refonte complète. Affirmer cela, c'est avouer que depuis des années, y compris les 8 dernières, rien n'a été fait pour effectuer ce renouvellement progressivement, de manière étalée dans le temps. Affirmer cela, c'est oublier aussi que l'emprunt (les taux s'apprêtent à baisser) ou les ventes de patrimoine, du moins lorsqu'elles sont effectuées à un prix sérieux, peuvent financer un gros effort en face duquel il y aura des baisses de dépenses énergétiques pour rembourser les éventuelles annuités. Ce devrait être cela une bonne gestion des affaires publiques.
 
* Le second argument, celui d'une "trop grande technicité", était le même utilisé dans les années 1980 pour privatiser l'eau à tour de bras, et aujourd'hui on fait pourtant machine arrière sans aucun problème dans de nombreuses villes. Prenons un exemple proche : la commune de Chambéry, qui n'est pas plus peuplée que le territoire de la CALB, gère techniquement très bien le service de l'eau en régie publique. Alors de qui se moque-t-on quand on dit aux Aixois qu'il serait insurmontable pour leur ville d'entretenir seule de nouveaux coffrets électriques et des ampoules basse consommation? S'il faut assurer un travail constant à une équipe pour qu'elle soit solide, étendons le service à l'échelle de l'agglomération ou créons un super-syndicat de l'électricité avec Chambéry Métropole.
 
Le partenariat public-privé est une solution utile et envisageable pour d'énormes équipements, du type du Phare, la nouvelle grande salle chambérienne. L'investissement est colossal, moins directement lié à une mission de service public, et il s'agit d'un équipement rare au mode de gestion ultra-spécifique. Dans ce cas précis, il existe aussi un risque commercial que la collectivité doit au maximum éviter d'assumer en direct. L'éclairage électrique public, qui est depuis 120 ans un métier de base des collectivités, ne présente lui aucun de ces caractères.
 
Un tel PPP est dans toutes les hypothèses une mauvaise affaire financière pour la collectivité, donc pour les Aixois.
 
D'abord parce que chaque fois que celle-ci délègue un service public au privé, elle se met à financer un bénéfice qui n'existait pas avant, au détriment du tarif facturé à l'usager ou au pris au budget public, mais aussi au détriment des salaires et des conditions de travail, qui dans le privé sont toujours tirés vers le bas.
 
Puis avec le PPP, le partenaire qui fait les travaux en début de contrat, nous fait une "avance" sur les sommes qu'il compte récupérer par la suite ; autrement dit il joue pour nous le rôle d'une banque et nous facturera aussi cette seconde particularité, bien plus cher que les intérêts de prêt que la Ville aurait pu contracter.
 
Enfin, l'éclairage public est un véritable "veau d'or" pour les candidats au partenariat : le partenaire privé nous fixerait un tarif élevé qui au bout de 2 ou 3 ans, une fois les travaux faits en faveur d'un matériel d'éclairage sobre en énergie, deviendrait sans rapport avec notre consommation réelle. Accepteriez-vous, chez vous, de mettre des ampoules modernes et de payer à un prix stable une consommation électrique divisée par 5 ?
 
Fabrice MAUCCI



Extrait de l'article de l'Hebdo des Savoie du 4 décembre
Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Votre avis nous intéresse et nous vous invitons (nous aussi...) à un petit sondage sur le site d'Aix Avenir ou en cliquant ici.Merci d'avance pour votre participation.
Répondre
S
Pour des Aixois éclairés sur tous les sujets...Ce que vous essayer de faire (les éclairer) à travers ce journal en ligne.Merci à vous.
Répondre
A
eh oui, Dord prend les Aixois pour des lanternes psa du tout éclairéees!
Répondre
A
<br /> La proximité de la Suisse sans doute ... qui a tendance à nous faire prendre l'Helvétie pour des lanternes ;-)<br /> <br /> <br />