Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 00:58
Aix Elan est, parait-il, une association politique liée au MoDem. Une association qui, bien que s'étant alliée avec Dominique Dord lors des dernières municipales, revendique son indépendance.

Aix Elan compte plusieurs élus au conseil municipal aixois, dont Marina Ferrari, désormais présidente du MoDem de la Savoie, et qui clame peut-être un peu plus fort que les autres son indépendance.

Par chance pour les aixois, Aix Elan dispose d'un site internet http://aix.elan.over-blog.com/. Et quoi de mieux qu'un site internet pour exprimer ses opinions et exposer ses points de vue en toute liberté et en toute indépendance ?


Apparemment, Aix Elan n'a pas grand-chose à nous dire, en toute liberté et en toute indépendance. Deux articles en décembre, deux également en novembre, idem en octobre et en septembre.

Mais, encore plus que le nombre, c'est la teneur des articles qui interpelle ! Jugez plutôt. Voici les thèmes des huit derniers articles mis en ligne en 2008 par Aix Elan sur son site :

14/12 - Non à la suppression du repos dominical
10/12 - Mieux acheter dans le domaine des nouvelles technologies
21/11 - EDVIGE retiré, Aix Élan satisfait mais vigilant
06/11 - Une étude sur le transport est lancée
15/10 - Une reconnaissance de la pollution lumineuse
11/10 - Conseil municipal du 13 octobre 2008 : ordre du jour
16/09 - Visite des Palaces Rossignoli
02/09 - Fichier Edvige suite : réaction de François Bayrou

Et c'est tout ! Huit articles en deux mois, et un seul consacré à la vie politique locale aixoise. Et encore, l'article en question se contente d'exposer l'ordre du jour du conseil municipal du 13 octobre, sans le moindre commentaire ou la moindre prise de position.

Mais où sont les sujets qui préoccupent les aixois ? Où sont les vrais enjeux de la vie locale ? Quand les élus d'Aix Elan, et les autres membres de l'association, se décideront-ils enfin à parler des enjeux et des problèmes locaux ? En toute liberté et en toute indépendance bien évidemment ...

Ce n'est sûrement pas demain la veille. Car comme l'a fort justement rappelé récemment Georges Daviet, adjoint aux finances, les affaires municipales ne se décident pas en public lors des séances du conseil : elles se décident lors de réunion de la majorité -et elle seule- qui se tiennent à huit clos.

Parce qu'il faut présenter une unité de façade. Et que pour cela on n'hésite pas à fouler au pied cette institution démocratique qu'est le conseil municipal, qui devrait être un lieu de débat public et qui n'est qu'une chambre d'enregistrement.

Alors vous imaginez bien que si les élus sont priés de la boucler au conseil, ce n'est pas pour leur permettre de s'exprimer par ailleurs.

Mais chacun est libre, et peut donc décider en son âme et conscience de se prêter ou non à ce jeu malsain.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le silence d'Aix Elan est assourdissant. A Aix les Bains plus qu'ailleurs, le silence est Dord ...



Sommes-nous trop optimistes ? En tout cas on escomptait un peu sur cette nouvelle année pour voir Aix Elan occuper une réelle place au sein du paysage politique local aixois, et surtout pour enfin entendre ses membres s'exprimer sur les sujets locaux.

Pour le moment, nos espoirs sont déçus.

Avec ce qui se passe aux Thermes, c'est bien évidemment sur ce sujet qu'on attendait les élus et autres membres d'Aix Elan. Surtout après les propos qu'ils ont tenu dans leur dernier article sur le thermalisme, paru  pendant la dernière campagne électorale (et oui, aucun article sur le sujet depuis janvier 2008 !).

Mais c'est une fois de plus le silence radio complet. Comme s'il ne se passait absolument rien. Comme s'il ne s'était rien passé en matière de thermalisme tout au long de l'année 2008.

En lieu et place, Aix Elan nous a gratifiés le 6 janvier d'un article sur l'addiction au jeu, enjeu de santé publique. Un sujet pas tout à fait étranger à la vie locale, casinos obligent. Mais qui ne nous semblait pas vraiment mériter à lui seul l'exclusivité des feux de l'actualité.

Et d'autant moins que l'article d'Aix Elan se contente d'énoncer un certain nombre d'informations générales et de lieux communs, tout en prenant bien garde de ne surtout pas aborder la question sous l'angle local.

L'article se conclut d'ailleurs en ces termes :

Aujourd'hui en France, se contenter des procédures d'interdiction des salles de jeux qui reposent uniquement sur le volontariat des joueurs et laisser la responsabilité aux sociétés exploitant de casinos de prévenir le risque d'addiction est insuffisant. Les pouvoirs publics, qui dispose du pouvoir de police administrative spéciale en la matière, risque de voir leur responsabilité engagée pour atteinte à l'ordre publique si rien n'est fait pour prévenir l'addiction au  jeu.

A Aix les Bains, les pouvoirs publics (c'est à dire la majorité municipale avec dans ses rangs des élus d'Aix Elan) a pris ses responsabilités (!) en matière de politique de prévention de l'addiction au jeu : elle a autorisé l'extension du parc existant de machines à sous. Et pour faire bonne mesure elle a également autorisé l'ouverture d'un nouvel établissement de jeu !

Mais n'attendez surtout pas qu'Aix Elan vous en parle : il s'agit d'un sujet en prise directe avec la vie locale aixoise.

Aix Elan, une association qui pourrait sans mal obtenir sa déclaration d'inutilité publique ...

On pourrait aussi dire, pour paraphraser un célèbre humoriste décédé il y a déjà pas mal d'années d'un mortel coup de 38T en pleine poire, qu'Aix Elan est à la vie politique locale aixoise ce que le mercurochrome est à la jambe de bois : trsè décorative (surtout sur fond bleu d'UMP), mais totalement inutile.


Références :
Article du 6 janvier 2009 sur l'addiction au jeu (sur le site d'Aix Elan)
Article du 6 janvier 2009 sur l'addiction au jeu (version PDF 48 Ko)

Article du 8 janvier 2008 sur le thermalisme (sur le site d'Aix Elan)
Article du 8 janvier 2008 sur le thermalisme (version PDF 67 Ko)
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Mais la raison sociale de Aix Elan est contenu dans son logo même. Toutes ces bulles, ça ne vous rappelle rien? comme disait Jacques Chirac, leur allié d'antan: ça fait Pschitt!!!! et on en parle plus.
Répondre