Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 03:04
La ville d'Aix les Bains, ou plus exactement son très UMPiste et très libéral maire, a déjà vendu son eau de source à un groupe privé plus que rentable, pour un prix de misère (1 euro le m3).

Les aixois vont-ils également laisser vendre leur eau thermale sans rien dire ?

L'eau thermale aixoise est un bien public. Puisée dans le sous-sol au moyen de forages réalisés et entretenus grâce aux deniers de l'état, cette eau va-t-elle brusquement basculer dans le domaine privé, au profit d'une seule et unique société ?

On a déjà bien du mal à digérer que les Thermes Nationaux aient été liquidés de la façon dont ils l'ont été. Avec huit années de fausses promesses et de vrais mensonges.

Mais que l'eau thermale aixoise bascule elle aussi dans le domaine privé, ce serait la goutte d'eau qui ferait déborder le vase une seconde fois.

De cette eau, il y en a en quantité suffisante pour traiter des dizaines de milliers de curistes. Au moins les 40.000 que Monsieur Dord nous avait promis pour 2005. Alors pourquoi la réserver au seul usage d'une société privée qui, n'exploitant plus que les Thermes Chevalley avec un personnel réduit à sa plus simple expression, va se contenter d'accueillir 15 à 20.000 curistes par an ?

Pourquoi, pour une fois, ne pas faire jouer la concurrence, et ainsi tirer la meilleure rentabilité possible de ce bien public ?

L'état, ou à défaut la ville d'Aix les Bains, doit conserver la propriété de cette eau, qui est et doit rester un bien public. A défaut de pouvoir maintenir ses thermes dans le domaine public, c'est le moins qu'Aix les Bains puisse faire : conserver sa mainmise et son pouvoir de décision sur cette richesse inestimable qui est la sienne.
Partager cet article
Repost0

commentaires