Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 03:00
Peut-être avez-vous déjà pris connaissance de deux articles mis en ligne ces jours par le journal d'Aix les Bains.

Deux articles qui viennent fort à propos rappeler à notre bon souvenir les propos que tenaient en mars 2007 les deux premiers responsables des Thermes Nationaux, à savoir d'une part Thierry Dieuleveux, président de l'EPIC, et Dominique Dord, vice-président du même EPIC.

Si vous ne l'avez pas encore fait, prenez les quelques minutes nécessaires à leur lecture.

C'est instructif et pour le moins édifiant.

Supprimer 200 emplois aux Thermes reviendrait à faire disparaître 1600 emplois dans la ville (T.Dieuleveux)

Il faut être ignorant pour imaginer que le personnel fonctionnaire des Thermes va accepter comme ça de passer sous la tutelle de je ne sais quelle société (D.Dord)



Deux mois plus tard, Dord persistait et signait. Cette fois-ci dans un ouvrage écrit qu'il faisait paraitre dans le cadre de sa campagne électorale.

En voici quelques petits extraits, tirés de la partie consacrée au thermalisme.

Il faudra toutefois attendre 2004 pour que le statut de l'établissement (EPIC) permette aux Thermes de changer de braquet sur les questions de promotion et de publicité pour la saison suivante. 2005, 2006, 2007, il n'y a donc que trois ans que tout cela fonctionne : c'est trop peu. Il faudra donc encore un an ou deux pour renverser la vapeur.

Un an ou deux, c'est à dire fin 2008 ou fin 2009. Alors, pourquoi ne pas avoir attendu fin 2009 pour lancer  la machine à privatiser les Thermes ? Laquelle a d'ailleurs été mise en branle dès les élections municipales de mars 2008 passées.


"Fermeture des Thermes avant 2008" titrait l'un des tracts qui a circulé fin 2006. Cette polémique, une de plus, a semé l'émoi qu'on imagine dans la communauté thermale et porté un rude coup aux préinscriptions pour 2007. Mais l'année thermale 2007 est bel et bien repartie ... et les Thermes ne fermeront donc pas avant 2008, ni plus tard d'ailleurs !

Désolé de vous contredire Monsieur Dord, mais le niveau des préinscriptions de 2007 n'a en réalité nullement été affecté (les chiffres les concernant sont là pour le démontrer).

Tout comme le "tract" que vous évoquez (le journal AIXaspérant) n'annonçait pas la fermeture des Thermes avant 2008, mais leur privatisation pour la fin 2008. Autrement dit très exactement ce qui s'est passé.

Quant à la fermeture, et bien c'est aussi ce qui est en train de se passer, puisque seuls les Thermes Chevalley vont poursuivre leur activité. Les Thermes Pellegrini et Pétriaux, très récemment rénovés, vont eux fermer leurs portes. Pour devenir quoi d'ailleurs ? Etre loués pour un loyer de misère à des sociétés privées, comme c'est déjà le cas pour 1.000 m² des anciens Thermes loués à l'Institut Peyrefitte pour 5.000 euros par an ?


Je suis confiant pour l'avenir. Le thermalisme aixois va rebondir. Tous les ingrédients sont en place. Le personnel a une excellente réputation. L'outil thermal est l'un des plus performants d'Europe. Le nouveau statut de l'établissement lui permet enfin d'émerger en termes de promotion. Le bien-être a pris son essor. L'investissement thermal continue. 2007 ou 2008 sera l'année du rebond.

Un dernier extrait qui se passe presque de commentaire.

En mai 2007, dixit Dord, et grâce à son action, le thermalisme a enfin toutes les cartes en main pour rebondir, et ce au plus tard fin 2008. Dix-huit mois plus tard, au moins 200 salariés sont remerciés et la moitié de l'établissement ferme ses portes.

Cherchez l'erreur.
Partager cet article
Repost0

commentaires