Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 03:04
Dans un article mis en ligne le 25 janvier, Aix Elan sort de sa réserve. Et envoie l'UMP, le gouvernement et le président au tapis. Etonnant non ?

Mais on attend toujours que cette association de politique locale veuille bien s'occuper aussi de politique ... locale. Domaine où elle se montre nettement plus discrète.


L'article en question traite de la prolongation de l'activité professionnelle jusqu'à 70 ans.

La première phrase, lapidaire, est sans ambiguïté :


Et ça continue avec une deuxième salve quelques lignes plus bas :


Deuxième salve aussitôt suivie du coup de grâce :



Et voila, bing ! En seulement quelques lignes et quelques mots, Aix Elan refait entièrement la garde-robe de Sarkozy, de son gouvernement, et de tous les élus UMP, tous désormais chaudement habillés pour l'hiver. Tout ce petit monde, dixit Aix Elan, n'y entendrait pas grand-chose pour ne pas dire rien aux pratiques des entreprises, et serait juste bon à nous pondre des absurdités.

Vous noterez avec nous la formulation "encore une absurdité". Le "encore" étant là pour bien matérialiser que Sarkozy et ses acolytes de l'UMP n'en sont pas à leur première absurdité (toujours dixit Aix Elan bien sûr).


Bon. Sur le fond, on les rejoint assez. Mais tout de même, on s'interroge. A quel moment Aix Elan va-t-elle oser la même liberté de ton et de pensée pour ce qui touche à ce qui devrait être son premier d'intervention, à savoir la vie politique locale ?

Car "balancer" sur Sarkozy, ses ministres, et l'UMP (sans plus de précision que cela), c'est assez facile. On imagine bien que le président et tous ses ministres n'en n'ont strictement rien à faire, et qu'aucun d'entre eux ne lira jamais l'article publié par Aix Elan (pas plus que le notre d'ailleurs).

On ne peut pas en dire autant du député-maire UMP avec lequel Aix Elan s'est allié en 2008 pour les municipales. Soit disant autour d'un projet commun, mais en toute indépendance.

Et depuis c'est le silence radio. Y compris quand les actions de Dominique Dord vont à l'opposé des positions soit disant défendues par Aix Elan. Pire, les élus Aix Elan au conseil votent ces décisions.

Quelques exemples au hasard. L'épisode du règlement intérieur, toujours par terminé, et sur lequel on n'a plus entendu ni lu un seul mot de la part d'Aix Elan depuis avril. Avril où Aix Elan demandait l'instauration de ce règlement intérieur, et rappelait au maire l'obligation légale de le faire avant le 15 septembre 2008.

Autre exemple, la privatisation des Thermes Nationaux. Pendant la campagne, Aix Elan défendait la création d'une commission dédiée au thermalisme, réclamait l'instauration d'un référendum avant que toute décision soit prise, militait pour que la ville s'implique dans la reprise de l'activité thermale ... rien de tout cela n'a été fait. C'est même tout le contraire qui a été fait. Et Aix Elan se contente de dire : "notre position n'a pas changé". Un peu léger non ?


Il serait peut-être temps que les élus d'Aix Elan mettent leurs actes en conformité avec leurs paroles, et surtout avec leurs promesses. Faute de quoi on va finir par les confondre avec celui à qui ils se sont ralliés. Mais n'est-il pas déjà trop tard ?

Ah au fait, on rappelle aux membres d'Aix Elan que Dominique Dord est un membre éminent de l'UMP, au cas où ils l'auraient oublié. N'y a-t-il pas comme une certaine incohérence à fustiger les absurdités de l'UMP tout en s'alliant avec un de ses représentants les plus en vue ? Et qui plus est à se taire quand l'UMPiste en question applique à l'échelle locale la politique nationale d'absurdités de son parti ?
Partager cet article
Repost0

commentaires