Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 00:56

En septembre 2008, il y avait déjà eu l'épisode Dominique Rossi, patron de la sécurité en Corse relevé de ses fonctions parce quelques nationalistes de l'île avaient brièvement piétiné le gazon de la propriété de Christian Clavier (1), proche ami de Sa Majesté Nicolas.


Cette fois-ci Son Altesse Sérénissime double la mise, mais toujours pas très loin de la mer.

Le Petit Père du Peuple UMP n'a guère apprécié d'être accueilli par des sifflets et des huées lors de sa visite à Saint-Lô le 12 janvier dernier. Enfin plus précisément, il n'a guère apprécié d'entendre les sifflets et les huées en question, émanant de manifestants venus ainsi lui dire tout le bien qu'ils pensent de sa politique de "président du pouvoir d'achat".

La faute à qui ? La faute parait-il au Préfet Jean Charbonniaud, en poste dans la Manche depuis seulement sept mois, et à son directeur départemental de la police, Philippe Bourgade, à peine plus ancien dans la région où il a été nommé en septembre 2007. Tous deux ont donc été priés (fermement) d'aller exercer leurs talents ailleurs.

Ces deux là auraient donc, on cite, "failli à leur mission, en ayant des appréciations pas tout à fait adéquates de la situation". En clair, on leur reproche de n'avoir pas déployé suffisamment d'effectifs des forces de l'ordre pour tenir les manifestants à distance.

Et toute la galerie UMP est montée au créneau pour parfaire la mise à mort de nos deux comparses : de Michèle Alliot-Marie, la ministre de l'intérieur, à Raymond Soubie, conseiller social du président, en passant par Frédéric Lefebvre, porte-parole du mouvement politique. C'est vous dire l'importance de l'affaire !


Pour notre part, on ignorait totalement qu'il fut aussi vital pour la nation que le chef de l'état n'entende point les manifestants venus l'accueillir. A vrai dire on pensait même plutôt le contraire. On ignorait également que la mission des forces de l'ordre consistait entre autre à empêcher les dits manifestants de faire entendre leur point de vue à Sarko 1er.

Ironie de l'histoire, la ville de Saint-Lô est arrivée en tête d'un classement établi en juin 2008 par Le Figaro. Classement portant sur ... l'efficacité de la police.

Voila donc Saint-Lô privée des bons offices de deux fonctionnaires qui semblaient pourtant fortement contribuer au bien-être et à la sécurité de ses habitants. Et tout ça parce qu'ils n'auraient pas su empêcher quelques bruits désagréable d'arriver aux oreilles d'un puissant.

Si ça ne s'appelle pas le fait du Prince, on veut bien croire à la sincérité des promesses électorales de Dord.

Alors, Sarkozy, Prince de fait ? Ou plutôt Prince de faits, vu qu'il n'en n'est pas à son coup d'essai. Et pourquoi pas Prince de méfaits ?


Les séides de l'UMP nous expliquent le plus sérieusement du monde que tout ceci est parfaitement normal et légitime, puisque le Préfet et le Directeur de la police ont tous deux failli à leur mission.

Soit. Prenons-les au pied de la lettre.

Et mutons nous aussi ceux qui autour de nous ont failli à leur mission.

A commencer par le premier d'entre eux, Nicolas Sarkozy lui-même ! Vous savez, celui qui en mai 2007 nous promettait d'être "le président du pouvoir d'achat". Une mission qu'il s'était lui-même affecté, et dans laquelle il a lamentablement échoué.

Pouvoir d'achat en berne en 2008, et prévisions pour 2009 guère mieux (baisse de 1.5%).

Mais chez qui muter notre bon président ? On avait bien pensé aux pygmées d'Afrique équatoriale, histoire qu'il ait enfin une raison valable de se considérer comme un grand personnage. Mais on n'est pas encore fâché avec les pygmées, alors pourquoi commencer ?
Poursuivons ce chapitre mutations avec un personnage politique local, qui a lui aussi failli à une mission qu'il s'était lui-même attribué.

On veut bien sûr parler de Dominique Dord et du redressement des Thermes Nationaux.

Qu'attendent donc les ténors de l'UMP pour le muter loin de chez nous ? Peut-être simplement de savoir où le muter. C'est que c'est encombrant un grand Dominique.

Les pygmées, c'est hors de question. A cause de la trop grande différence de taille, ils risqueraient de lui brouiller l'écoute (2) pendant ses discours !

On pourrait peut-être l'énerver jusqu'à ce qu'il soit vert de rage, et ainsi le faire embaucher discrètement comme ouvrier agricole chez Géant Vert ?


On reste preneur de toute suggestion. Une seule condition : que ce soit loin ! Très loin même !




(1) On rappelle que Christian Clavier doit normalement venir prochainement tourner un film dans les environs d'Aix les Bains, où il recherche une résidence temporaire, le temps du tournage. Ca doit sérieusement commencer à serrer les fesses du côté des responsables locaux de la sécurité.

Ceux qui n'ont pas encore commencé à serrer les fesses ont encore le temps de se rattraper : Nicolas Sarkozy sera peut-être de visite dans la région à l'occasion des championnats du monde de ski à Val d'Isère. Espérons que les spectateurs n'agiteront pas trop leurs cloches sur les bords des pistes, ça pourrait être mal interprété.


(2) Les contrepèteries, c'est comme les blagues : les plus courtes sont souvent les meilleures.
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Bonne entrée en politique nationale. Entrée noble même  puisqu'on rencontre Mme la Comtesse. Quant a notre DD local, pourquoi ne pas l'envoyer avec les nippons sur la Chine. Mais Poutine semble mal conseillé en matière de communication mensongère; Ce sinistre nabot en est réduit à faire éxécuter journalistes et avocats. Notre DD lui sait faire pour manipuler l'opinion et faire prendre les vessies pour des lanternes. Alors A Moscou !!
Répondre