Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 00:59
Appel aux élu(e)s de la majorité aixoise





Chers Concitoyens, Chères Concitoyennes,

Et vous Chères et Chers Elu(es) de la majorité municipale aixoise,

Depuis l'annonce de la privatisation, et surtout depuis le début du mouvement des fonctionnaires, on ne vous a guère entendu vous exprimer sur ces questions.

Le maire a même refusé la demande d'Aix Avenir de la tenue d'une séance spécial du conseil municipal, au prétexte que le devenir des thermes ne serait pas une question municipale.

Il serait peut-être temps que vous, élus d'Aix Elan, qui revendiquez une certaine liberté vis-à-vis du maitre des lieux, sortiez de votre réserve, de cette espèce de consensus mou et de silence que l'on sent plus honteux qu'autre chose.

Vos collègues élus de la majorité seraient sans doute également fort avisés de faire de même. Mais où est donc passé Georges Buisson, adjoint au thermalisme médical ?

Que chacun s'avance et parle sans crainte, publiquement, sans retenue, sans honte.

Nombre d'aixois sont sans nul doute très curieux de pouvoir enfin lire des arguments qui expliciteraient, sans la moindre ambigüité, pourquoi la privatisation serait la seule et unique solution possible pour les thermes. Et pourquoi ce qui est possible pour céder l'activité à des actionnaires privés ne le serait pas pour des actionnaires publics.

Une affaire municipale comme celle-ci, car s'en est bien une, n'en déplaise au maire, ne peut se traiter dans le seul huis clos des commissions municipales ou des réunions de la majorité. Elle mérite, elle exige, un débat public, où chacun doit faire entendre sa voix, en son âme et conscience.

La solidarité de groupe politique, pas plus que l'unité de façade ne sont de mise ici.

Au plaisir de vous lire enfin sur ce sujet. Sur le fond du sujet. Sous tous ses aspects.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI