Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 00:58
ECOLOGIE - SOLAIRE, ENFIN DU CONCRET A CHAMBERY !  Quel étrange titre en "une" que celui  de l'édition du 5 février de l'hebdomadaire savoyard La Vie Nouvelle. A croire qu'en matière de solaire, rien de concret n'aurait été fait à Chambéry jusqu'à lors. Et à Aix les Bains alors ?

Si l'objectif de la rédaction de la Vie Nouvelle était de piquer l'attention de ses lecteurs au vif, c'est réussi ! Car le gros titre qui s'étalait à la une de son édition du 5 février avait pour le moins de quoi surprendre.

"Enfin du concret à Chambéry en matière de panneaux solaires". Comme si jusque-là il ne s'était rien passé.

Rappelons donc qu'en matière d'énergie solaire, Chambéry n'en n'est pas vraiment à son coup d'essai, y compris dans le concret. Et même le très concret.

La meilleure illustration en est sans aucun conteste possible la centrale photovoltaïque des Monts, inaugurée en juin 2005. Elle fut la première centrale photovoltaïque française de cette importance, ce qui au passage valu à Chambéry la première place dans le championnat de France des énergies renouvelables, pour les communes de plus de 50.000 habitants (1).

On vous invite, par exemple, à consulter cet article sur la centrale des Monts (site du CLER) pour en savoir un peu plus.

Vous pouvez également consulter le plan solaire (site de la ville de Chambéry) histoire de vous convaincre qu'il y a déjà bien longtemps qu'en matière de solaire, Chambéry fait du concret.

Rappelons également que les toits d'un certain nombre d'édifices publics chambériens accueillent d'ores et déjà, dans certains cas depuis bien longtemps, des panneaux solaires thermiques ou photovoltaïques. C'est notamment le cas de plusieurs écoles.


Et pendant ce temps là, la "ville d'avance" de Dominique Dord et de ses colistiers obtient toujours un zéro pointé dans ce domaine. Elle fanfaronne aujourd'hui au prétexte d'être la première ville de Savoie à faire réaliser une étude thermographique aérienne ( article à consulter sur le site de la maire d'Aix les Bains), mais risque bien d'être dans la même temps la dernière ville savoyarde à investir concrètement dans les énergies renouvelables.

Car malgré les rénovations effectuées au cours du précédent mandat municipal, les bâtiments publics comptent toujours zéro m² de panneaux solaires installés.



Comme l'écrivait récemment Jean-Jacques Mollie (lire par ailleurs 11/02 - Oui Monsieur MOLLIE, vous avez entièrement raison !, peu importe le résultat, l'important c'est l'annonce !

Car quels seront donc les résultats de cette opération de thermographie aérienne ? Que l'on saura à même d'identifier les bâtiments subissant les plus fortes déperditions calorifiques, sans nul doute.

Sans être des experts dans ce domaine, on croit pouvoir vous dire, s'agissant des bâtiments de la ville notamment, qu'il s'agira des bâtiments les plus anciens et les plus mal isolés. L'un allant souvent de paire avec l'autre. Mais le "prouver" par une opération scientifique ne changera rien à cet état de fait.

D'où cette question : valait-il mieux privilégier les résultats, en commençant depuis des années à investir dans les énergies renouvelables mais aussi (et surtout) dans le contrôle de notre consommation et la réduction des gaspillages, ou bien ne rien faire pendant tout un mandat et faire une grande opération médiatique qui, à elle seule, n'apporte aucune amélioration concrète ?

A l'évidence le choix de Dominique Dord est clair : c'est celui de l'effet d'annonce !



On attend désormais avec une impatience non feinte de voir ce que la Vie Nouvelle pourra bien titrer à sa une le jour où la municipalité aixoise fera enfin du concret en matière de solaire ... toute la une risque de ne pas suffire !



(1) Pour mémoire sa voisine Montmélian truste le titre depuis des années dans la catégorie des villes de taille inférieure.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI