Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 10:51
L'opération de thermographie aérienne, que le candidat Dord nous avait promise pour février 2008, vient de démarrer. Avec donc une année de retard. Enfin de retard sur la promesse électorale. Laquelle était totalement fallacieuse. Pour la simple raison qu'il était techniquement impossible de réaliser cette opération en février voire mars dernier. La faute aux marchés publics, et à leurs délais d'appels d'offres.

Pour le moment, le seul résultat concret de cette opération pour les aixois, c'est ... qu'ils entendent tourner les hélicos. Mais faut-il s'attendre dans le futur à des résultats plus concrets ?

On peut en douter. En effet, les prises de vue réalisées permettront d'identifier principalement la qualité des isolations de toiture et d'éventuelles fuites thermiques.

Alors soyons honnêtes : le propriétaire d'un immeuble ou d'une maison a-t-il besoin d'une image aérienne infrarouge de sa propriété pour savoir si oui ou non il est bien isolé ? Pas vraiment.

De plus, cette détection à grande échelle ne dispense ensuite en rien d'un examen détaillé des lieux in situ. Un examen indispensable donc, et qui a lui seul nous en apprend bien plus sur la qualité des isolations et sur les fuites. Un examen à qui, en pratique, la thermographie aérienne n'apporte pas grand-chose de plus (pour ne pas dire rien).

Au mieux, disons que l'opération aérienne pourrait avoir un effet incitatif pour les particuliers. Mais encore faudra-t-il que ceux-ci fassent la démarche de s'intéresser aux résultats de l'étude pour leurs propres habitations. Et là, une fois de plus, on peut fortement douter que cette opération trouve un large écho auprès de la population. Il suffit de voir le peu d'intérêt manifesté par les aixois à l'occasion d'autres réunions d'information organisée par la mairie (santé, avenir de l'hôpital, stationnement).

Quant à la municipalité et à son parc immobilier, on ose espérer que les services en charge de sa gestion ont déjà une connaissance approfondie de son état, et notamment de la qualité (ou de l'absence de qualité) en matière d'isolation thermique. Pas sûr donc qu'elle ait vraiment grand-chose de plus à retirer de cette opération.



Une opération qui, après réflexion, ressemble sans doute plus à un coup médiatique, un énième effet d'annonce, ne se préoccupant guère du résultat concret que la ville et ses habitants pourront en retirer.

Une opération qui a bien du mal à masquer la vacuité de huit années d'une politique environnementale plus que balbutiante, pour ne pas dire inexistante.


Il existe en matière de diagnostic thermique des solutions plus "légères", plus ciblées, mais aussi sûrement plus efficaces.

Nombre de communes, notamment en Mayenne, proposent par exemple à leurs habitants la réalisation d'un diagnostic énergétique complet de leur habitation.

Ce diagnostic est réalisé par des techniciens qualifiés appartenant à un organisme public ou semi-public. Il est réalisé à domicile et prend en compte l'ensemble des aspects énergétiques de la maison ; chauffage, isolation, consommation des appareils électro-ménagers, recherche des ponts thermiques ... etc.

A l'issue de ce diagnostic, très concret, un rapport détaillé et complet est remis au propriétaire.
Il énumère l'ensemble des points positifs et négatifs et, surtout, il expose des pistes concrètes et pratiques permettant d'améliorer la situation.

Bref, il donne dans le concret, dans l'efficacité, dans le résultat. Même si bien évidemment il n'y a aucune obligation de faire réaliser quelques travaux que ce soit.

Mais c'est le genre d'opération qui peut difficilement faire l'objet d'un grand effet d'annonce, à grand renfort de campagne de presse.

C'est même tout le contraire. Ce genre d'opération ne donne pas dans le coup médiatique d'un jour. Elle s'inscrit dans la durée.

Malheureusement, entre effet d'annonce et résultats, il y a longtemps que la municipalité Dord a choisi son camp.


Dans l'article mis en ligne sur son site internet (à lire  en cliquant ici), la municipalité n'hésite pas à se présenter comme "ville pionnière", au prétexte qu'Aix les Bains sera la première ville de Savoie à engager une telle opération.

Il serait sans doute intéressant de savoir pourquoi les autres villes ne se sont pas engagées dans cette voie. Peut-être parce qu'aux études médiatiques aux résultats difficilement mesurables, voire inexistants, elles préfèrent les réalisations concrètes qui portent leurs fruits.

On pense par exemple à Montmélian, vraie pionnière de l'énergie solaire, et pas seulement à l'échelle départementale, loin s'en faut. Ou même à Chambéry, qui n'a peut-être pas réalisée d'opération de thermographie aérienne, mais qui, toujours en matière de solaire par exemple, compte déjà à son actif des réalisations concrètes (centrale des Monts, équipements solaires sur les bâtiments publics).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hélène ABBON 18/02/2009 18:58

Réponse du berger à la bergère sur le site d'AIX ELAN (http://aix.elan.over-blog.com/categorie-10292575.html). Un peu de débat et de confrontation d'idées ne fait de mal à personne, bien au contraire.Moi je partage plutôt votre vision : c'est plus une opération "effet d'annonce" qui cache la misère qu'une opération dotée d'une efficacité réelle.Quant à l'effet "prise de conscience" invoqué par AIX ELAN ... je ne demande qu'à voir, mais à mon avis c'est tout vu !

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI