Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 07:46

Il aura fallu attendre le milieu de la saison estivale pour que les aménagements du sommet du Revard, menés par la CALB, soient inaugurés. Inaugurés, mais pas terminés pour autant. Samedi dernier, 13 août, il restait encore des pelleteuses et autres traces du chantier. Mais que voulez-vous, les élus partaient en vacances, alors il fallait bien procéder à l’inauguration pour leur permettre d’avoir leur binette en photo dans la presse locale.

 

Les 3 millions d’euros dépensés par la CALB donnent envie d’aller voir le résultat. Les articles dithyrambiques publiés dans la presse locale encore plus. On cite quelques exemples. Des pontons qui permettent de découvrir un spectacle grandiose sur 180°. Et puis le lac plus proche que jamais. Il y a aussi des décharges d’adrénaline sur la passerelle de verre qui s’avance au-dessus de 1.500m de vide. Ou encore ce jardin alpin que l’on apprécie mieux depuis les pontons.

 

ADRÉNALINE AU BALCON DU 3ÈME ÉTAGE

Commençons par cette fameuse passerelle de verre. A propos de laquelle élus et journalistes locaux nous promettaient monts et merveilles. On s’imaginait déjà le Revard supplantant le Grand Canyon du Colorado. Au final, la passerelle du Revard peine à retenir l’attention des visiteurs plus de quelques instants. Passé le premier instant d’appréhension, légitime, on découvre rapidement qu’en guise de 1.500m de vide, on ne se trouve guère plus haut qu’au 3ème ou 4ème étage d’un quelconque immeuble. Et l’attention revient presque aussitôt se porter entièrement sur quelque chose qui le mérite vraiment. A savoir le panorama qui s’offre aux yeux des visiteurs. Le même panorama qui s’offrait déjà à leurs yeux avant la passerelle de verre.

 

A gauche, petit moment d’appréhension avant d’aborder les dalles en verre. Lesquelles se font rapidement oublier, n’offrant pas grand-chose à voir, même en bout de plateforme (photo à droite).

RevardPlateformeVerre1.jpg   RevardPlateformeVerre2.jpg

 

Pas de plaque à la gloire des élus au sommet du Revard réaménagé. Mais une signature au cœur de la plateforme de verre. Qui n’est pourtant, si on y réfléchit bien, qu’un simple balcon sans rien de bien extraordinaire.

RevardPlateformeVerre3.jpg

 

 

UN LAC PAS PLUS PROCHE ET UN JARDIN ALPIN ?

A en croire l’Essor Savoyard, depuis les nouveaux pontons, le lac est plus proche de que jamais (sic). Et depuis leur 8 mètres de hauteur, on a une vue imprenable sur le jardin alpin. A lire de pareilles inepties, on se demande vraiment si le journaliste qui en est l’auteur est monté sur les pontons en question.

 

Voici un des pontons en question, pris en photo depuis l’ancienne gare du téléphérique. Le lac est à gauche, pas visible sur la photo. Il faut une sacrée dose de mauvaise foi pour dire que depuis les pontons, le lac est plus proche que jamais ! Car comme chacun peut le voir, en se promenant le long des barrières, on est plus proche du lac que quand on est sur les pontons. Or ce chemin panoramique existe depuis belle lurette.

RevardPonton1.jpg

 

Quant à la vue imprenable sur le jardin alpin, la photo ci-dessus en offre déjà un petit aperçu. Mais c’est encore plus saisissant vu depuis le ponton lui-même. En guise de jardin alpin, la vue porte sur un désert de terre façonné à coup de bulldozer, et dont quasiment toute forme de végétation est absente. Même les rochers calcaires aux formes étranges et typiques des reliefs karstiques ont disparus sous les coups des engins de chantier !

RevardPonton3.jpg

 

Il y aurait encore bien des choses à dire sur ces travaux. On se contentera de ce bref dialogue capté au sommet, sur la passerelle de verre, entre deux quidams. Le premier est visiblement un fervent défenseur des travaux en question. Le second, à entendre son accent chantant, est sans nul doute un visiteur venu de Provence.

 

- alors, qu’est-ce que tu en penses ?

- eh bé, c’est magnifique !

- oui, il y en a qui critiquent, mais parce qu’ils ne savent rien faire d’autre

- qui critiquent ? Mais un panorama comme ça, ça se critique pas, ça se regarde, ça se savoure, ça se déguste !

- je voulais dire qu’est-ce que tu penses des aménagements qu’on a fait, c’est bien non ?

 

Le second quidam prend un instant de réflexion, fronce les sourcils, puis lance

- quoi, les trucs en bois et les autres conneries ? Me fais pas caguer avec ces bêtises. Ca, c’est des conneries d’élus mégalos qui se croient obligés de s’occuper de tout. Y’a bien que des fadas pour aller aménager un square au sommet d’une montagne. Et ça a coûté combien ces cagades ?

 

Réponse embarrassée de son interlocuteur. D’autant plus mal à l’aise que les autres personnes autour n’ont pas perdu un mot de la conversation, et que la plupart affichent un sourire amusé qui semble traduire leur approbation.

- ben, en gros trois millions

- de francs ?

- non, d’euros

- oh peuchère, ils sont encore plus mégalos que ce que je pensais !

 

 

Eh oui, le panorama depuis le Revard est magnifique. Ce n'est pas une nouveauté. Il l’était avant. Il le sera encore après. Les trois millions dépensés n’y apportent rien de plus. Juste trois millions en moins dans les caisses de la collectivité. Pas grave. Pour les renflouer, il suffira d'augmenter les tarifs des cantines, ou d'étendre la zone de stationnement payant.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> Concernant la même pratique mais dans un autre lieu ; la plage de Mémard, il a été construit une cabane de luxe abritant 2 douches, 2 toilettes et un poste de secouriste. Surface au sol : environ<br /> 20 m², coût de l'opération : 361000 €, c'est à dire 18000 € le m². <br /> <br /> <br /> A travers toutes ces réalisations, il s'agit en fait de faire travailler (voire de renflouer) les entreprises de TP bien en cour chez M Dord.<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Dans l'addition des 361.000 euros, il y a aussi la mise en place du réseau des eaux usées. Reste que même avec ces travaux supplémentaires, ça fait cher. Et même très cher. Surtout pour un local<br /> qui ne sert en gros que 2 mois dans l'année. Des toilettes sèches, associées à une cuve de récupération des eaux usées des douches auraient sans doute aussi bien fait l'affaire. Et l'addition eut<br /> été bien moins salée pour les contribuables.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Pour le reste, Dord ne se cache pas de "son" soutien à l'économie locale. Avec des guillemets parce qu'il le fait avec l'argent des contribuables. Il ne s'en cache pas, bien au contraire : il en<br /> fait un argument de campagne. Qu'il ressort en toutes occasions. Etrange paradoxe d'un élu UMP qui défend une forme d'économie planifiée à la soviétique, avec interventionnisme maximum de la<br /> collectivité ...<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> <br /> Cette année, dans les bois autour du Revard, les champignons sont presque tous vereux. Je doute qu'il faille y voir un rapport avec le financement de ces choses ridicules qui n'apportent rien<br /> d'autre qu'un défigurement supplémentaire d'une pauvre nature bien fragile.  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> C'est consternant ! En plus de ces passerelles inutiles, et de la faune et flore saccagées, il y a maintenant 3 ANTENNES RELAIS (sans doute 1 pour chaque opérateur). Ceci sans doute pour que les<br /> admirateurs de la "vue imprenable" appellent leurs nombreux interlocuteurs pour leur dire où ils se trouvent !!!!!<br /> <br /> <br /> Amicalement<br /> <br /> <br /> Isabelle<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
G
<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> <br /> Petite remarque concernant la "table d'orientation" qui a dû coûter aussi pas mal d'argent...<br /> <br /> <br /> Il me semble bien que le mont blanc est mal situé sur le panneau se situant à l'Est ...<br /> <br /> <br /> je suis allé au revard drenièrement mais le Mt blanc était couvert  mais ma connaissance des montagnes me laisse à penser qu'il y a une grossière erreur, si quelqu'un pouvait confirmer par<br /> temps clair ce qu'il en est...<br /> <br /> <br /> merci<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> waouuuu y'avait du monde dis donc. quel succès.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre