Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 07:46

« L’intérêt touristique général commandait de sauver ce site unique d’une privatisation risquant de confisquer la vue du lac au grand public ». C’est ce qu’expliquent aujourd’hui les élus de la CALB et de la CCCA qui ont décidé de racheter le site du belvédère de la Chambotte. Un rachat opéré pour 1,2 M€, plus 400 K€ de travaux de démolition de l’ancien restaurant, et 700 K€ de travaux de reconstruction d’un nouveau restaurant. Soit un total de plus de 2 M€. Juste pour éviter que la vue soit « confisquée » ?

 

ChambottePanneauPrivee.jpgRappelons tout d’abord que le rachat par la société le Rocher de la Chambotte, auquel s’est substitué le rachat par la CALB, ne constituait en rien une privatisation du site. Lequel était déjà privé, comme en témoigne le panneau apposé à l’entrée (photo ci-contre). Quant à la vue, elle était déjà « confisquée » au grand public. Puisque pour accéder à la terrasse du restaurant, et donc à la vue, il fallait obligatoirement consommer. Donc payer.

 

ChambotteChemin.jpgVoyons maintenant ce qu’il en est réellement de la « confiscation » de la dite vue. Dans le dernier lacet de la route qui mène au site, un chemin s’amorce. Un bon chemin. Large, présentant peu de dénivellation (photo ci-contre). En moins de 5 minutes à pied, et encore en marchant doucement, on arrive dans un grand pré, qui donne lui-même sur … ça (photo ci-dessous). « Ca », c'est-à-dire très exactement la même vue, le même panorama que celui accessible depuis le belvédère de l’ancien restaurant. Avec une différence de taille. Nul besoin ici pour les collectivités de dépenser 1,2 M€ pour acheter le terrain. Nul besoin ici pour les collectivités de dépenser 400 K€ pour démolir un bâtiment existant mais insalubre. En fait nul besoin ici de faire quoi que ce soit ou presque1 pour que la vue ne soit pas « confisquée ». Elle s’offre tout naturellement au grand public.

 

ChambotteVue-1.jpg

ChambotteVue-2.jpg

 

1 Exception faite de l’éventuelle installation de garde-corps (encore que personne ne soit jamais tombé), et d’aménagements pour permettre l’accès aux handicapés et aux personnes à mobilité réduite. Mais on aurait été bien loin, et même plus, des millions induits par le projet de la CALB.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI