Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 07:45

ScellierJournalMunicipal.jpgEn octobre 2009, les aixois ont pu découvrir dans le journal municipal d’information un article d’une page consacré à la loi Scellier. Un article qui ne trouvait que des qualités à ce dispositif, le présentant notamment comme « le meilleur outil contre la crise immobilière ».

 

Mais qu’en est-il en pratique ? Rappelons très brièvement le principe de la loi Scellier. Elle consiste à consentir des avantages fiscaux conséquents à des investisseurs privés, en échange de leur engagement à louer le ou les appartements qu’ils achètent à un loyer plafonné. On peut effectivement imaginer sans mal que ce dispositif, tout comme les très nombreux autres dispositifs fiscaux similaires qui l’ont précédé, contribue à favoriser la construction de logements. Mais des logements pour qui au juste ? On le sait, il existe sur Aix une très grande carence en matière de logements sociaux. D’après la mission interministérielle d’inspection du logement social (MIILOS), le besoin se chiffrait à 180 nouveaux logements par an de 2009 jusqu’à  2016. Soit 1.440 nouveaux logements au total. Une chiffre énorme, surtout quand on le compare aux 700 logements annoncés en 2008 par la municipalité dans son plan Habitat 2014. La loi Scellier permet-elle d’apporter une réponse efficace à ce besoin de logements ? A l’évidence la réponse est non.


 

DU SCELLIER QUI N’A DE « SOCIAL » QUE LE NOM

Depuis 2009, Aix les Bains est éligible à la loi Scellier, ce qui n’était pas le cas auparavant. Le changement, comme pour d’autres communes, n’est intervenu que sous la pression des élus UMP. Aix est classé en zone B1, une des trois zones prévues par le dispositif Scellier. A chaque zone est affecté un plafond de loyer, ainsi qu’un plafond de ressources des locataires dans le cas du dispositif Scellier dit « social ». Voici les plafonds fixés pour 2010 :

 

ScellierPlafonds2010.jpg

 

Commençons par le plafond de ressource. 32.910 euros pour une personne seule, 48.328 euros pour un couple … etc. On voit bien que ces plafonds n’ont rien de sociaux. Rappelons qu’en 2007 (derniers chiffres publiés par l’INSEE) le revenu annuel imposable moyen des foyers aixois se situait aux alentours de 21.600 euros. Et que 50% des foyers d’Aix les Bains avaient un revenu annuel imposable en-dessous de 18.564 euros. L’écart entre la réalité des revenus des aixois et les plafonds du Scellier « social » parle de lui-même.

 

Voyons maintenant les plafonds de loyer. Prenons l’exemple d’un couple avec un enfant, à la recherche d’une location d’un T3 de 60 m². En Scellier « classique », son loyer peut se monter jusqu’à 15,10 euros/m², soit pour 60 m² 906 euros par mois. Sans les charges. En Scellier « social », le plafond est à 12,08 euros/m². Ce qui fait tout de même un loyer mensuel hors charges de quasiment 725 euros. A titre de comparaison, pour la zone d’Aix les Bains, le plafond de loyer pour les logements les plus sociaux (les PLAI) n’est que de 4,20 euros/m²/mois. Et en PLS (les logements sociaux les moins aidés) le plafond ne dépasse pas les 7,11 euros/m²/mois. Le plafond de loyer du Scellier « social » est donc de 1,7 à quasiment 3 fois plus élevé que celui du logement social. Un écart qui là encore parle de lui-même, et montre bien que le Scellier, même affublé du qualificatif de « social », n’a vraiment pas grand-chose de social.

 

 

À QUI CELA PROFITE-IL VRAIMENT ?

ScellierExtraitArticleOctobre2009.jpgSi l’on en croit la municipalité aixoise, avec en première ligne son maire Dominique Dord, la loi Scellier est un dispositif qui profite à tout le monde (lire ci-contre l’extrait du journal municipal d’octobre 2009). Ce serait donc un dispositif profitable à tout le monde, et (on cite) « tout particulièrement pour les ménages aux revenus les moins élevés car les loyers sont plafonnés ». Un argument totalement battu en brèche par les chiffres énoncés ci-dessus.

 

Reprenons le cas de notre couple avec un enfant. Classons le non pas dans la catégorie des revenus les moins élevés, mais dans celle des revenus moyens des foyers aixois. Soit en gros 21.600 euros par an. En Scellier dit « social », leur loyer pourrait représenter jusqu’à 40% de leurs revenus annuels. En Scellier classique, jusqu’à 50% de leurs revenus. On vous laisse imaginer ce que ça donne sur les revenus les moins élevés. Et on rappelle également que le taux d’endettement maximum accepté par les banques pour un emprunt immobilier est de 30% des revenus.

 

Alors à qui tout cela profite-t-il vraiment ? Aux promoteurs immobiliers bien évidemment. Qui produisent et vendent à foison, avec de jolis bénéfices à la clé, des logements surévalués qui ne répondent pas aux besoins de la population. Mais aussi aux investisseurs privés qui, comme le suggèrent de très nombreuses publicités (deux exemples ci-dessous), peuvent « effacer » leurs impôts pendant 9 ans tout en se constituant un capital. A n’en pas douter la loi Scellier est frappé du sceau du libéralisme actuel : celui qui permet à une poignée de s’enrichir en puisant dans l’argent de la collectivité tout en produisant des biens et des services qui ne sont pas en rapport avec les besoins de l’immense majorité de la population.

 

Et ça se passe à Aix les Bains, sous nos fenêtres, dans nos rues. Et notre député-maire trouve que c’est très bien !


ScellierPub1.jpg    ScellierPub2.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by Aix Hebdo - dans Logement
commenter cet article

commentaires

Stéphane Champavert 23/01/2011 16:01



une analyse intéressante sur Annecy que l'on pourrait comparer avec la politqiue du logement sur Aix qui n'a rien à voir... et si on s'inspirait un peu d'Annecy ?


Qu'en pensez-vous ?


Extrait :


" Il faut bien comprendre que la question posée est d'abord une question de RESPONSABILITE dans l'affectation des émissions de GES. Ainsi, pour les transports
pendulaires entre le domicile et le travail à ANNECY, 50% des émissions de GES sont mis à la charge de la Ville car elle a une part de responsabilité dans l'organisation spatiale du
territoire.  Pour aller vite, le modèle utilisé met l'accent sur le fait que la politique foncière municipale a une influence sur l'extension urbaine et que cette politique foncière
doit être la plus vertueuse possible. On voit bien la démarche intellectuelle que nous avons choisie : la Ville peut mener des politiques publiques qui ont un impact direct ou indirect
sur l'obligation faite à nos concitoyens de quitter la Ville parce qu'elle est trop chère. Bien entendu, la Ville ne peut pas tout compte-tenu de l'attractivité d'ANNECY, mais elle a le
choix entre une politique du laisser faire et une politique active de densification urbaine et de promotion de l'habitat social. De ce point de vue, la politique urbaine d'ANNECY qui est
félicitée annuellement par la Fondation Abbé Pierre est clairement engagée dans l'application de la loi SRU de manière à s'opposer à une tension foncière croissante.


 


La démarche du plan climat est donc une démarche d'intégration et de cohérence de l'action municipale : construire de l'habitat social, c'est diminuer
les déplacements et donc améliorer notre bilan carbone. Où l'action sociale se conjugue à la démarche écologiste, CQFD. "


Article intégral ici : http://www.thierry-billet.org/article-plan-climat-d-annecy-2-65528770.html



Steph73 07/12/2010 23:49



Merci pour cette article très intéressant, pour information, le "verdissement" de ce dispositif Scellier a finalement en plus été réporté...


Réduction impôt Scellier
inchangée en 2010 18 décembre, 2009


Le verdissement du dispositif Scellier a finalement été reporté pour 2011. Suite à de une longue réflexion, les députés et les sénateurs  ont choisi de garder la réduction impôt
 Scellier inchangée en 2010.


La réduction impôt Scellier inchangée en 2010 permettra donc aux particuliers de bénéficier de la réduction impôts Scellier fixée à 25% du montant de son acquisition (dans la limite de 300.000
euros).


Pour rappel, avant que les députés et les sénateurs  aient choisi de garder le dispositif Scellier inchangé en 2010, ils voulaient Pour recentrer le dispositif Scellier sur les logements à
basse consommation énergétique (BBC) et fixé le taux de la réduction impôt Scellier logement non BBC à 15%.


Cependant le verdissement du dispositif Scellier a finalement été reporté pour 2011



Daniel 07/12/2010 10:11



Excellente analyse des vraies motivations du libéralisme économique !


Bravo !



Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI