Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 07:45

gay_friendly_logo.jpg« Pourquoi les gays aiment tant la ville ». Tel est le titre que les lecteurs de l’Essor Savoyard ont pu découvrir à la une de leur hebdomadaire préféré jeudi dernier. Voila qui a du jeter un trouble parmi la population bien-pensante et Dord-votante de la cité plus ou moins encore thermale. Dame ! Drame ? Eux qui pensaient vivre dans une petite ville tranquille de province, les voila qui coup sur coup apprennent que la délinquance y prend des proportions inquiétantes, et que la ville est une destination privilégiée des touristes gays ! Ca fait beaucoup en même temps.

 

On laisse à l’Essor l’entière responsabilité de ses propos concernant le caractère supposé gay-friendly d’Aix les Bains. Ce qui est sûr, c’est qu’on n’a encore jamais entendu la municipalité revendiquer quoi que ce soit à propos du développement du tourisme gay. Pour tout dire, on devine même les élus de la majorité un brin gênés aux entournures. Le premier d’entre eux en tête. En se remémorant ses interventions peu glorieuses sur le PACS lors des débats à l’assemblée en 1999, on doute qu’il accueille cette nouvelle avec bienveillance. Et pourtant …

 

Et pourtant ces mêmes élus sont friands des labellisations à tout va. Aix les Bains ville truc, Aix les Bains ville machin, Aix les Bains ville bidule chouette … etc. on a l’impression que la majorité municipale se précipite sur le moindre label. Parfois, il y a vraiment quelque chose derrière. Comme par exemple pour le label de ville fleurie. Aix les Bains vient de se voir décerner la fleur d’or, fruit d’un travail de longue haleine conduit depuis plusieurs décennies. Mais parfois, c’est le vide intersidéral. Ou quasiment. Alors on s’étonne que nos grands chasseurs de labels ne sautent pas immédiatement sur l’occasion de faire officiellement labelliser la ville gay-friendly. Sachant que certains hébergeurs estiment que 10 à 15% de leur clientèle est une clientèle gay, il y aurait pourtant un intérêt économique à essayer de développer ce secteur touristique.

 

Serait-ce à dire que, pour une fois, la morale (!) s’invite dans les affaires municipales ? Dommage, ça aurait de la gueule la photo de la cérémonie de remise de la médaille d’or à Dord et Beretti réunis !

 

Il y a quelque temps de cela, la municipalité aixoise affirmait sans rire qu'on voyait de plus en plus de clients étrangers à la ville dans les commerces aixois. Une affirmation qui ne reposait sur aucun élément statistique. Une sorte d'impression, ou d'intuition, qu'aucun chiffre ne venait corroborer. Mais peu importait à la municipalité que ce soit la vérité ou pas. L'important était de le dire et de le faire croire. Histoire de vanter une nouvelle fois le renouveau présumé d'Aix les Bains. Dans le cas présent, on se demande bien quelles sont les bases qui permettent à l'Essor d'affirmer qu'Aix serait une destination privilégiée des touristes homosexuels. Ils se reconnaissent au premier coup d'œil, tout comme les chalands venus d'autres communes ?


 

gay_friendly.jpg

 

LE MOT DE LA FIN

Gay-friendly. Encore une expression directement empruntée à l’anglais. Ou plutôt à l’américain. De gay, homosexuel, et friendly¸amical. Littéralement, amical avec les homosexuels. Sans que ce caractère amical n’implique ni lien direct, ni solidarité, ni militantisme. Il existe un équivalent français qui veut dire exactement la même chose, et en aussi peu de syllabes : homophile. Alors encore une fois pourquoi user de l’anglais ? Parce que ça fait mieux ? Ou peut-être, dans le cas présent, moins peur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aix Hebdo - dans Infos en vrac
commenter cet article

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI