Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 07:45

« Dans le cadre d’une demande d’alignement individuelle, déposée par Monsieur et Madame MAILLET Jean-Marie, domiciliés 38, chemin des Grands Champs, il a été proposé par les services techniques d’acquérir une emprise foncière de 20 m², à détacher de la parcelle cadastrée section BN n°526, en vue de permettre un élargissement à 8 mètres du chemin des Grands Champs ». Ainsi parlait non pas Zarathoustra, mais la délibération n°3 soumise aux élus aixois lundi 20 juin au conseil municipal.

 

Cette même délibération précisait, sans rire, que « Le prix de vente a été négocié à 120 euros le m², soit un montant total de (2.400 euros) DEUX MILLE QUATRE CENT EUROS, net vendeur ». Eh oui, le prix de vente a été négocié. Mais par qui au juste ? Rappelons un peu le contexte. Pour des raisons qui les regardent, MM.MAILLET souhaitent se séparer d’une partie d’une parcelle leur appartenant, sur laquelle ils ont construit leur maison. Ce sont eux qui font la demande à la ville. Laquelle, jusqu’alors, ne s’était jamais soucié le moins de monde de ce bout de terrain. Personne, pas plus à la municipalité qu’aux services techniques, n’avait jusque-là eu l’idée de se dire « Tiens, et si on rachetait ce bout de terrain ! ». Autant dire qu’à l’évidence, la ville n’avait nul besoin de ces 20 m², et que l’alignement ne correspondait à aucune utilité publique.

 

Et c’est donc dans ce contexte que la ville a négocié (sic) le rachat de ce bout de terrain qui ne lui sert à rien, au prix de 120 euros le m². On imagine combien les négociations ont du être âpres, longues et difficiles, pour en arriver à ce prix là. Une sacrée aubaine pour la ville que d’arriver à un tel prix pour acheter un terrain dont elle n’a aucun besoin ! Sans compter que dans le même temps, les fins négociateurs de la ville ont réussi à obtenir, grâce à leurs immenses talents, que les frais de notaire et de géomètre soient à la charge … de la ville ! Fantastique, extraordinaire, on ne peut que s’incliner devant une telle réussite. Mais non sans s’interroger : sont-ce les mêmes négociateurs qui pour la ville, ont proposé de céder 1.500 m² de terrain sur l’emprise du golf (avec en prime dessus une bâtisse de 150 m² à rénover) pour 150.000 euros, soit 100 euros le m² ? Proposition acceptée sans ciller par les élus de la majorité le 28 mars dernier, tout comme celle soumise à leur vote le 20 juin. Et encore faut-il pour proposer une comparaison digne de ce nom, tenir compte de la valeur de la bâtisse existante. Même à rénover, ses 150 m² peuvent difficilement valoir moins de 500 euros chacun. Ce qui nous fait en réalité le m² de terrain au maximum à 50 euros.

 

 

Mais au fait, à quoi ressemble-t-il ce bout de terrain racheté fort cher par la ville chemin des Grands Champs ? En voici un premier aperçu. En gros, la partie rachetée correspond à la haie. On distingue à gauche les compteurs ainsi qu’un muret qui délimite désormais la propriété de MM.MAILLET. On distingue aussi l’amorce d’un trottoir, qui peut laisser supposer que l’intérêt de l’alignement serait la prolongation du dit trottoir. Sauf que l’on voit que quelques mètres plus loin (à hauteur de la voiture bleue), il n’y a pas non plus de trottoir. 120 euros du m² pour prolonger de quelques mètres un trottoir qui ne débouche sur rien : le prix en vaut-il la chandelle ? Il semble plutôt difficile de répondre oui à cette question.

 Alignement-1.jpg

 

Quant à l’intérêt pour la ville « de permettre un élargissement à 8 mètres du chemin des Grands Champs », il apparaît plus que douteux. Surtout si on change d’angle de vue (photo ci-dessous). On voit que juste après les 20 m² en question, les riverains garent leurs voitures. Le but de cette opération foncière serait-il dès lors de permettre à des riverains et des visiteurs de stationner devant la propriété de MM.MAILLET ? Cela y ressemble fort. Mais pour ce faire, pas besoin pour la ville de dépenser plusieurs milliers d’euros (2.400 pour le terrain, et autant si ce n’est plus en frais de notaire et de géomètre) : il suffit de couper la haie !

 

Mais parmi les élus qui le 20 juin ont voté favorablement, combien sont allés voir sur place ce qui pouvait justifier que la ville dépense autant pour quelque chose dont elle n’avait pas besoin ? On espère pour eux qu'ils sont plus précautionneux quand il s'agit de dépenser leurs deniers personnels.

Alignement-2.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI