Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 07:43

Difficile de concevoir plus habile manœuvre de communication politique. Aux sacrées allures d’entourloupe. Après la débâcle de la candidature Annecy 2018, le maire de la ville (avec l’aide de son service de comm’) se fend d’une lettre de pseudo-excuses qu’il dit vouloir envoyer aux annéciens. Ce qu’il ne fait pas en raison, parait-il, de l’opposition de certains élus de sa liste. Dont certains seraient allés jusqu’à menacer de démissionner.

 

L’affaire aurait du en rester là, sans être ébruitée. D’autant que les élus d’opposition n’étaient pas au courant et ne pouvaient donc pas exploiter l’incident qui divisait la majorité annécienne. Mais hop, comme par enchantement, voila la lettre en question qui se retrouve publiée in extenso dans la presse locale (voir l’article sur le site de l’Essor Savoyard). Et voila Rigaut qui fait coup double. Et d’un, sans pour autant envoyer sa lettre aux annéciens, il la rend quand même publique via la presse. Ce qui revient quasiment au même. Et de deux, sans présenter de réelles excuses ni assumer vraiment sa part de responsabilité dans ce fiasco dispendieux, il apparait comme la victime. Lui voulait s’excuser et assumer, mais ce sont les autres qui l’en ont empêché.

 

Allez savoir pourquoi, mais on n’a un peu de mal à croire à la sincérité de l’opération. Hou la, il n’y aurait pas des échéances électorales qui approcheraient par hasard ? Apparemment les règlements de comptes entre UMPistes annéciens ne sont pas encore terminés.

 

 

LE MOT DE LA FIN

La bonne nouvelle dans l’histoire, c’est que les annéciens auront au moins économisé le coût d’impression et de distribution de la lettre en question. C’est toujours ça de pris.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aix Hebdo - dans JO Annecy 2018
commenter cet article

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI