Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 07:45

Ce n’est pas la première fois que nous évoquons l’absence de plan d’ensemble des aménagements cyclables sur Aix les Bains. Ni les nombreuses incohérences et autres aberrations qui les parsèment de ci de là. Illustration parfaite (!) avec le morceau de bande cyclable qui coure d’un seul côté de l’avenue de Marlioz, juste après la rue Doumer, le long du club de tennis.

 

Sur le plan officiel de la mairie (ci-dessous), ces quelques dizaines de mètres sont répertoriés comme étant une piste cyclable (trait continu vert). Les bandes cyclables en bordure des chaussées étant elles matérialisées par des traits continus rouge. En fait de piste cyclable, la voie en question n’est en réalité qu’un simple trottoir, très virtuellement coupé en deux par des pictogrammes peints au sol à intervalle régulier : d’un côté les piétons, de l’autre les vélos. L’étroitesse du trottoir rend la cohabitation, déjà peu aisée en temps normal à cause de la différence de vitesse de déplacement, assez dangereuse.

PisteCyclableMarlioz.jpg 

Au vu de la très courte distance couverte par cet aménagement, on peut réellement s’interroger sur sa raison d’être. D’autant que sur le trottoir d’en face, rien n’a été fait de similaire. Comme si à cet endroit, les voitures ne circulaient que dans un sens.

 

PanneauQuiMasque.jpgMais le pire, c’est qu’après avoir parcouru quelques dizaines de mètres « en sécurité » sur ce trottoir étroit, les cyclistes doivent reprendre la circulation sur la chaussée normale. Et donc se réinsérer dans le flot des voitures qui circulent à 50 km/h. Pas facile. D’autant moins que la route n’est pas large, que les voitures arrivent dans le dos des cyclistes qui doivent leur céder le passage. Et encore d’autant moins que pour leur faciliter les choses, la municipalité a fait installer un panneau publicitaire juste avant que la « piste cyclable » ne s’interrompe. Avec comme double conséquence de masquer les cyclistes aux yeux des automobilistes, et réciproquement (photo ci-contre). Mieux vaut rester sur la chaussée, quitte à bien occuper l’espace, plutôt que de devoir se livrer à cette rentrée périlleuse dans l’atmosphère urbaine des bagnoles.

 

Et si la finalité de tout ces aménagements foireux, ce n’était pas tout simplement de permettre à la municipalité d’ajouter quelques dizaines de mètres à son compteur d’aménagements cyclables réalisés ? Sans pour autant se soucier ni du côté fonctionnel des aménagements en question, ni de ce qu’ils apportent (ou pas) en matière de sécurité (ou d’insécurité).

 

 

LE MOT DE LA FIN

Une ou deux fois par an, la municipalité organise une balade à vélo à travers la ville. Histoire de vanter ses réalisations pour les cyclistes. Comme par enchantement, le parcours de cette promenade se cantonne à emprunter les rares aménagements dignes de ce nom. Et si à l’occasion de la prochaine, on amenait les élus sur les « chemins de traverse ». Sur toutes ces voies mal fichues, ces carrefours dangereux et autres joyeusetés que la ville offre aux adeptes du vélo ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI