Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 07:45

videomachinchose.jpgApparue comme par enchantement lors d’une séance du conseil municipal de fin 2009 à laquelle elle n’était pas invitée, la vidéosurveillance fait depuis son petit bonhomme de chemin à Aix les Bains. Elle devrait être très bientôt à nouveau propulsée sur le devant de la scène.

 

Depuis cette fameuse (et fumeuse) séance du conseil de fin 2009, on attend toujours en vain ce débat serein et dépassionné (sic) que premier adjoint aixois dit appeler de ses vœux (et non de ses vieux). Pour l’instant, seuls quelques adhérents de l’UPA ont eu le droit à un débat sur la question. Si on peut appeler ça un débat, dans la mesure où parmi les intervenants, il ne se trouvait que des personnes favorables à la vidéosurveillance. Pour être sûr de ne pas être contredit, rien de tel que de ne pas inviter des contradicteurs à s’exprimer !

 

Au fait, vous aurez remarqué que l’on use encore du terme de vidéosurveillance. Lequel ne fait plus partie du langage officiel. Il fut un temps remplacé par vidéoprotection. Avec que ce terme ne cède à son tour la place à la vidéotranquillité. Quand la sémantique s’en mêle, le mensonge n’est jamais loin. Etrange non ? Techniquement parlant, les systèmes n’ont pas changés. Mais si on suit les évolutions de leur terminologie, ils devraient avoir changés du tout au tout. Les premiers surveillaient. Les seconds protégeaient. Et désormais, ils sont censés être les garants de notre tranquillité. C’est ce qu’on appelle arrondir les angles, histoire de ne pas effrayer le bon peuple. Des caméras qui assurent votre tranquillité, c’est quand même mieux que des caméras qui vous surveillent non ? Et tant pis si les systèmes relatifs à ces deux désignations sont exactement les mêmes. L’important c’est de vous gobiez que ce ne serait pas pareil !

 

Alors pourquoi ne pas mettre cette bonne logique en pratique dans d’autres domaines. Prenons par exemple les rapports des français avec leur police. Ils ne sont guère bons. Les policiers ne jouissant pas d’un gros capital sympathie auprès de la population. Mais la faute à qui ? Pas facile d’avoir l’air sympathique quand on fait partie des forces de l’ordre. Hou la vilaine expression qui fait peur ! A l’instar de la vidéosurveillance opportunément rebaptisée vidéotranquillité, pourquoi ne pas rebaptiser les forces de l’ordre sous le doux vocable de forces de la tranquillité ? Voire carrément, les forces tranquilles ! Avec un coup comme ça, Sarkozy serait sûr d’entendre Mitterand se retourner dans sa tombe1.

 

Blague à part, il faut toujours se méfier quand une autorité quelle qu’elle soit s’avise de rebaptiser quelque chose. Toutes proportions gardées, souvenons-nous des goulags et autres camps de concentration que les régimes qui les avaient instaurés appelaient des simples camps de rééducation par le travail (ou autre doux euphémisme approchant).

 

 

Le mot de la fin

Dans le vrai-faux débat qui oppose le maire d’Aix les Bains à son premier adjoint en matière de vidéo-machin-chose, il semble exister un point de différenciation. Le maire ne veut pas d’un système administré en permanence par des opérateurs chargés de visionner les images en temps réel. Parce que pour lui ça coûte trop cher.

 

Un point de vue qui se défend. Mais auquel il convient d’opposer le point de vue d’une personne dont nul, et en tout cas pas le maire UMP d’Aix les Bains, ne contestera l’expertise en matière de vidéo-machin-chose. Et pour cause, il s’agit de Jean-louis Blanchou, préfet hors cadre chargé par le gouvernement d’une mission de développement de la vidéoprotection. Vous noterez au passage que c’est quand même bête, pour quelqu’un chargé de favoriser l’implantation de caméras, d’être hors cadre. Toujours est-il qu’on a pu voir et entendre récemment ce monsieur dans un documentaire diffusé par la très sérieuse chaîne parlementaire (LCP). Par la force des choses, le préfet y vantait les mérites (présumés) de la vidéo-machin-truc. Mais une de ses phrases a particulièrement notre attention : « La vidéoprotection sans opérateur pour observer et réagir en temps réel, ça ne sert à rien, c’est de l’argent gaspillé ». En clair, une municipalité qui installerait un système de caméras sans opérateurs derrière installerait un système qui ne servirait à rien si ce n’est à gaspiller l’argent des contribuables. Vous croyez qu’il oserait venir expliquer ça au maire d’Aix les Bains, député UMP et même trésorier du parti en question ?

 

 

1 Pour les plus jeunes de nos lecteurs, ainsi que pour les plus vieux déjà atteints par Alzeimer, on rappelle que le slogan de François Mitterand pour les présidentielles de 1981 était « la force tranquille ».

 

 


 

Ci-dessous le bandeau du site officiel du ministère de l'intérieur consacré à la vidéoprotection. Admirez le slogan :« La sécurité au service de la liberté ». C’est beau, on dirait du veau. Admirez aussi le nid d’oiseau incrusté sur l’image des caméras (lesquelles lui offre sa protection, suivez un peu quoi !). Et pas n’importe quel oiseau, une colombe, symbole de la paix. Ah, il n’y a pas à dire, ils sont vraiment balèzes en communication à l’UMP !

 

VideoProtectionSiteMinistereInterieur.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Stéphane Champavert 28/02/2011 22:50



ça tombe bien, mais ce soir je me suis fait la remarque sur des choses qui ont changé dernièrement sur un lieu que je fréquente et j'ai vu un panneau noté "site sous vidéo surveillance" au-dessus
de l'entrée du Gymnase Garibaldi et à l'entrée du stade de foot de l'espace Puer. Est-ce vrai ? Je n'avais pas remarqué cela avant et je n'ai pas cherché plus que ça les caméras... Souriez, vous
êtes filmés...


Note : Je ne sais pas si cela dépend de la mairie mais j'avoue que je suis surpris...


mais ensuite j'ai vu que la partie de la façade du bâtiment de l'espace puer, bâtiment relativement récent, était toujours dans un piteux état et cela ne va pas s'arranger... pourquoi ?, cela est
du aux tirs de ballons de foot à côté des cages qui ont détruit la belle façade... cela fait déjà un bon moment que c'est ainsi mais rien n'est fait et donc ça ne s'arrange pas... et ce n'est
toujours pas protégé par un filet de protection par exemple alors qu'il y en a quasiment sur tout le tour du terrain sauf devant ce bâtiment...


vraiment ça ne tourne pas rond à Aix... à part les ballons contre la façade de l'espace Puer...



Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI