Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 13:31

Hier, Edgar Gros Salaire Grospiron a démissionné de la tête du comité de candidature Annecy 2018. « Gagar » (du Nord ?) considère qu’il n’a pas les moyens de mener à bien sa mission (sic). Les moyens financiers s’entend. Et il ne parle pas là de son salaire, Gagar (de l'Est ?). Mais du budget accordé à la candidature. Budget pour lequel Gagar (Saint-Lazare ?) réclamait une nouvelle rallonge. Rallonge accordée, mais pas suffisante. « Seulement » 2 millions d’euros en plus, venant s’ajouter au 18 millions déjà engagés. 2 millions : une somme jugée presque anecdotique  (re-sic) par Gagar (de Lyon ?).

 

On croit rêver ! Les 2 millions de rallonge budgétaire seraient donc un montant anecdotique. Hou la, à force de décoller sur les bosses, il y en qui planent à 10.000 et qui feraient bien de songer à atterrir. Croient-ils donc que 2 millions d’euros, ça se trouve comme ça sous les spatules d’une paire de skis ? Et tout ça pour quoi ? Pour se payer le ticket de loto le plus cher du monde ! Un ticket à 20 millions d’euros (et même plus puisque ce n’est pas suffisant). Un ticket avec une chance sur trois de gagner. Et encore, quand on dit gagner, le gain est on ne peut plus incertain. Un ticket avec deux chances sur trois de perdre. Et ce coup-ci la perte est très facile à matérialiser : 20 millions d’euros dépensés pour strictement rien. Pas un seul équipement, pas un seul service, pas un seul aménagement. Rien de rien de chez rien. C’est toujours plus facile de jouer avec l’argent des autres.

 

Jouer présente des risques de dépendance nous avertissent les publicités pour les sites de jeux d’argent en ligne. Visiblement les JO aussi ! Il est vrai que les JO modernes sont aussi et avant tout des jeux d’argent. Et même des jeux de Grospiron gros sous.

 

Annecy2018Grospiron.jpg

De gauche à droite : C.Monteil, D.Masseglia et E.Grospiron après la réunion d'hier  et l'annonce de la démission du dernier cité. Quelle belle aventure que celle d'une candidature pour l'organisation des J.O.. Ambiance fraternelle et esprit olympique garantis (enfin, presque !)

Photo le Dauphiné Libéré (lisez leur article du 13/12/2010, ça vaut le détour)

Partager cet article
Repost0

commentaires