Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 07:43

Nous avions déjà attiré l’attention de nos lecteurs sur l’incompatibilité patente, pour les centristes savoyards, de se revendiquer comme indépendants, tout en concluant, selon les besoins du moment, des alliances électorales avec l’UMP. Au vu des résultats de ce dimanche sur les cantons aixois, les électeurs du cru partagent notre point de vue.

 

Deux candidates centristes, adjointes au maire UMP d’Aix les Bains, étaient en lice. Marina Ferrari (président du Modem 73) sur Aix Centre, et Corinne Casanova sur Aix Sud. Toutes les deux se présentaient sous la bannière de l’ACIS, l’alliance pour un centre indépendant en Savoie. Mais comment faire croire qu’on est indépendant, quand on s’est allié à l’UMP 100% pur jus qu’est Dominique Dord ? Une alliance, pour ne pas dire une allégeance sans faille. Les électeurs n’ont visiblement pas été dupes de cette pseudo-indépendance. Et, aux copies Ferrari/Casanova, ils ont visiblement préféré les originaux Loiseau/Cochet.

 

Après ses échecs aux européennes et aux régionales, le centre aixois encaisse donc une nouvelle défaite cinglante. Il ne s’est pas trouvé plus de 351 électeurs pour voter en faveur de Marina Ferrari. 8,1% des suffrages exprimés. 2,9% des électeurs inscrits. Corinne Casanova fait à peine mieux, avec 442 voix. 9,0% des suffrages exprimés. 3,4% des électeurs inscrits. Les deux candidates passent cependant la barre des 5%, seuil fatidique pour le remboursement de leurs frais de campagne. C’est toujours ça de pris, comme disait la grand-mère de Coluche.

 

ACIS : Alliance pour un Centre Indépendant en Savoie ou … Annonce d’une Catastrophe (électorale) Inéluctable en Savoie ? En sortant à la pêche aux voix en ce froid dimanche de mars, il y en a qui n’ont pas attrapé grand-chose. Si ce n’est peut-être un bon rhume. A vos souhaits mesdames !

 

NOTA : à défaut d’avoir su convaincre les électeurs de leur indépendance vis-à-vis de l’UMP, les deux candidates centristes disposent d’une seconde chance. Il leur suffit d’envoyer un signe fort, par exemple en soutenant Jean-Louis Sarzier sur Aix Sud et en refusant de soutenir Jean-Claude Loiseau au centre. Mais leur indépendance réelle va-t-elle jusque là ?

 

ACIS.jpg

Sur la photo d'avant les élections, les candidats de l'ACIS avaient le sourire.

Pas sûr que les sourires seraient toujours là si on reprenait la même photo aujourd'hui.

 


ThibautGuigueIl n’y a pas que les deux candidates centristes officielles de l’ACIS à s’être enrhumées ce dimanche. Sur le canton d’Aix Centre, Thibaut Guigue, qui se présentait sans l’étiquette d’un parti, mais avec une sensibilité centriste revendiquée, a lui aussi pris froid. Durant sa campagne, Guigue n'a pas manqué de faire étati de son opposition à Dominique Dord. Il faut croire que l’argument n’a pas séduit les aixois du centre ville. Un quartier il est vrai très fortement ancré à droite. Le benjamin du conseil municipal fait encore pire que ses deux consœurs, ne ralliant à sa bannière que 195 voix. 4,5% des suffrages exprimés. 1,6% des électeurs inscrits. Même pas de quoi se faire rembourser ses frais de campagne. L’apprentissage de la vie politique est dur et recèle bien des coups bas. Mais il est peu probable que Guigue jette l’éponge pour si peu. Après tout, il doit se souvenir que même un cador comme Dord a lui aussi connu la défaite électorale. C’était en 1995 aux municipales à Chambéry. Il avait du ronger son frein sur les bancs de l’opposition, sans la moindre responsabilité et sans la moindre indemnité (façon de parler puisqu’il avait ses indemnités de député), pendant trois longues années. Jusqu’en 1998 où il s’est parachuté sur le canton d’Aix Centre où il était sûr d’être élu.

 

Le problème de Thibaut Guigue, c’est qu’il ne semble pas prêt à se parachuter électoralement dans un endroit où il aurait plus de chances d’être élu. Une fidélité qui risque de faire de lui un éternel perdant (en tout cas sur Aix Centre), mais qui le rend éminemment sympathique. En tout cas bien plus qu’un opportuniste et qu’un carriériste comme Dord, qui n’est venu à Aix les Bains que parce qu’il avait échoué à Chambéry. Et qui aurait tout aussi bien pu se parachuter à Albertville ou même à Pétaouchnok si les circonstances lui avaient été plus favorables en ces lieux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alice 24/03/2011 13:58



Thibault Guigue appelle à voter pour qui ?



Aix Hebdo 25/03/2011 08:41



Bonne question à laquelle on n'a pas la réponse ...pour le moment



alice 23/03/2011 12:07



Il appelle à voter pour qui du coup ?



Aix Hebdo 23/03/2011 13:28



De qui voulez-vous parler ? Des centristes ?



Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI