Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 07:45

Le tout nouveau parti Europe Ecologie Les Verts (EELV), issu de la fusion des Verts et … d’Europe Ecologie (vous l’auriez deviné !) tenait samedi 15 janvier ses premières assises régionales à Saint-Félix. Espérons que l’imagination des écologistes en matière politique dépasse celle dont ils ont fait preuve pour trouver le nom de leur nouveau parti. Sinon, le grand coup qu’EELV veut frapper lors des prochaines cantonales pourrait bien être un coup d’épée dans l’eau.

 

Avant d’aller plus loin, il est sans doute utile de préciser que quand EELV parlent de ses assises régionales, il ne faut pas comprendre par là qu’il s’agit des assises de la région Rhône-Alpes. Mais de la région Savoie, que les Verts défendent depuis des années. Au point de l’avoir depuis longtemps intégrée dans leur mode de fonctionnement. Savoie et Haute-Savoie ne faisant qu’un, ou plus exactement qu’une. C'est-à-dire non pas un « super département » comme le veut l’UMP locale, avec des valises pleines d’arrière-pensées bassement électoralistes, mais bien une nouvelle région au sein de la région Rhône-Alpes. Une notion un peu compliquée à saisir, mais loin d’être inintéressante. Et une approche qui est sans doute une des principales raisons du ralliement du MRS (Mouvement pour une Région Savoie) au sein d’EELV. Précisons que le MRS n’a rien à voir avec les souverainistes ni avec les indépendantistes savoyards. On est prié de ne pas confondre.

 

Bon, voila donc les écolos savoyards (hiauts et bas réunis) qui sortent du bois et se lancent dans la bataille des cantonales. Fait notoire, cette entrée en campagne se fait selon une méthode qui fait défaut à quasiment tous les candidats qui se sont déjà déclarés sur les cantons aixois. Là ou les Loiseau, Guigue, Cochet, Casanova, Ferrari et autres sont entrés en campagne en annonçant « Je suis candidat » ou « Je suis candidate », les écologistes d’EELV annoncent … la couleur. Autrement dit les bases de leur projet pour le département. Un projet qui s’appuie sur quatre grands piliers : l’éco-conditionnalité, la solidarité active notamment avec les plus fragilisés, l’écocitoyenneté, et enfin les alternatives à la voiture et les reconversions industrielles et touristiques. Bon, on n’a pas encore tout compris à ce qui se cache derrière ces expressions. Mais avouez que ça change un peu de ses candidats et candidates qui, en mettant en avant leur seul nom, perpétue l’usage du bon vieux slogan « Votez pour moi, mais ne me demandez surtout pas pourquoi ! ». Des candidats et des candidates qui, bien que se présentant à des élections cantonales, donc pour gérer le département, promettent monts et merveilles aux électeurs du seul canton où ils se présentent. En bon français, c’est ce qu’on appelle du clientélisme non ?

 

De l’autre côté, les écologistes savoyards annoncent eux un programme, sans mettre le moins du monde avant telle ou telle personne. Sans même dévoiler le 15 janvier dernier les noms de leurs candidats. Voila qui ressemble à s’y méprendre à une vraie nouvelle façon de faire de la politique. Domaine où il en va comme des frites Mac Cain : ce sont ceux qui en parlent le plus qui en font le moins. Ce n’est pas Corinne Casanova qui dira le contraire1.

 

AssisesEE.jpg 

 


1 Lire par ailleurs Cantonales : sur Aix Sud, Corinne Casanova ne reste pas à … Quay !
Partager cet article
Repost0

commentaires

F
<br /> <br /> Enfin une analyse sur ce nouveau parti qui en montre avec finesse les spécificités innovatrices ou traditionnelles et… les défauts.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> "L’écologie politique, c’est autre chose : ça répond à ceux qui ne croient pas aux vieilles solutions politiques ou à ceux qui ne votent pas et à qui on peut redonner envie de refaire de la<br /> politique. On n’est pas dans la tactique. On pense que les citoyens décident librement."<br /> <br /> <br /> Cécile Duflot - 21 janvier sur Europe1.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Selon moi, le seul véritable projet de société alternatif politique à la gauche et à la droite : l'écologie politique...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre