Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 07:45

PokerBowl.jpgChose promise, chose due. Voici donc comme annoncé la semaine dernière un nouvel épisode de notre saga, les aventures de Monsieur Paul au pays de l'El-Dord-ado. Où l’on va voir que si quand les types de cent trente kilos disent certaines choses, les types de soixante les écoutent, eh bien quand un gars qui pèse 4 M€ dans les recettes communales dit certaines choses, le maire les écoute et fait bien poliment ce qu’il demande.

 

Les casinos aixois, grâce à la taxe municipale perçue sur les produits des jeux, figurent au premier rang des « généreux donateurs » aux finances publiques de la ville. L’affaire se chiffre en millions d’euros. Entre 4 et 5 M€ selon les années. Soit la moitié voire plus du budget annuel d’investissement d’Aix les Bains. Autant dire que sans cette manne, les caisses communales seraient rapidement aussi vides que le caleçon d’un eunuque. Cette forte dépendance de la ville à l’encontre des produits qu’elle retire des jeux n’est sans doute pas étrangère au fait que, pour la conserver, Dord n’hésite pas à s’asseoir ouvertement sur la loi qui interdit à la ville d’être actionnaire de la société anonyme qui gère le casino Grand Cercle. Encore que le fait de se conformer au droit français sur ce point ne changerait strictement rien aux recettes encaissées par la ville.

 

Ce qui en revanche ne fait aucun doute, c’est que cette forte dépendance amène le casino à faire la pluie et le beau temps à Aix les Bains sur un certain nombre de sujets. Lors de la réunion sur le projet du Tillet, le 26 octobre dernier, Dord a ajouté un élément supplémentaire à la liste déjà longue des sujets en question.

 

A un moment de la soirée, allez savoir pourquoi, le député-maire-président s’est lancé dans une digression sur l’avenir de la rue située entre la piscine et le cinéma d’un côté, et les nouveaux immeubles de l’avenue du Petit Port de l’autre côté. Une rue qui, jusqu’à l’implantation des nouveaux immeubles en question, n’était guère fréquentée que par les piétons et les cyclistes. Depuis, elle sert de stationnement au trop plein de voitures des résidences. Parfois au mépris même de l’itinéraire cyclable, qui se retrouve totalement barré par les véhicules en stationnement interdit (mais que personne ne verbalise pour autant). Longtemps, il a été question que cette rue soit prolongée jusqu’au rond-point situé 100m plus loin, face au Mac Do. Longtemps, jusqu’à ce que le Poker Bowl s’implante juste à côté.

 

Mercredi dernier, Dord a donc déclaré de but en blanc qu’il était opposé au raccordement de cette rue au rond-point. Et que tant qu’il serait maire, cela ne serait pas fait. Voila une réflexion qui relève bien plus d’un régime autocratique que d’une démocratie. Pour mémoire, on rappelle qu’une autocratie est un régime où un seul individu détient le pouvoir. Et comment ne pas dire ici que c’est le cas !? Dord ne veut pas. Point final, il n’y a pas à discuter.

 

Se rendant sans doute aussitôt compte de l’énormité qu’il venait de proférer, Dord a alors tenter de se rattraper le coup en expliquant que « vous comprenez bien que le Poker Bowl n’a aucune envie de voir une nouvelle rue passer devant son restaurant ». Loin de se sauver la mise, Dord venait en fait de s’enfoncer un peu plus la tête sous l’eau.

 

Car au final, soit il est un autocrate qui fait comme il veut et point barre. Soit il n’est que le pantin de Monsieur Paul (Burnet, PDG des casinos aixois). Et quand Monsieur Paul parle, ce sont comme des paroles d’évangile.

 

 

Monsieur Paul ne veut pas d’une nouvelle rue et de son trafic devant son casino ? Pas de problème le maire fait comme il veut et abonde en son sens. Mais y a-t-il un seul habitant d’Aix les Bains qui ait envie d’une nouvelle rue et/ou de plus de circulation devant chez lui ? La réponse est aussi évidente que négative. Mais là, Dord ne les écoute pas. En revanche il continue de faire comme il veut. Et tant pis pour ceux qui se retrouvent avec plusieurs milliers de voitures passant devant chez eux tous les jours. Les riverains des Généraux Forestier et de la rue Mottet voient de quoi on veut parler. Avec la réalisation du projet du Tillet en 2012-2013, ceux du chemin des Biatres, du boulevard du Port aux Filles et de la définitivement mal nommée allée promenade des bords du lac ne vont pas tarder à le découvrir. Mais que voulez-vous, à eux tous réunis, ils ne pèsent pas les 4 ou 5 M€ que pèsent les casinos dans les recettes de la ville.

 

A Aix les Bains, on ne fait pas que prêter aux riches. On leur donne beaucoup aussi ! Pour les autres c'est circulez, il n'y a rien à voir ...

 

 

LE MOT DE LA FIN

StopPokerBowl.jpgAux abords du Poker Bowl, la municipalité a même inventé tout exprès un truc unique sur la commune. Afin de protéger les automobilistes qui accèdent au parking privé du casino des dangereux cyclistes, ces derniers sont priés de marquer un stop avant de franchir la voie qui mène au dit parking (photo ci-contre). Laquelle voie, soit dit en passant, se trouve être pilepoil sur le tracé que devrait prendre l’avenue Pierre de Coubertin si d’aventure elle était ouverte.

 

On pourrait penser que ce stop est là pour des raisons de sécurité. Sauf que. Sauf que partout ailleurs en ville, quand un itinéraire cyclable franchit une voie ouverte à la circulation, c’est un cédez-le-passage qu’il y a, pas un stop. D’ailleurs, à 20m du stop du Poker Bowl, le même itinéraire cyclable franchit une autre voie de circulation, sortant du même rond-point. Et devinez quoi ! Eh non, pas de stop, mais un simple cédez-le-passage (photo ci-dessous).

 

Que voulez-vous, tout le monde ne peut pas s’appeler Monsieur Paul et vivre des aventures extraordinaires au pays de l’El-Dord-ado !

PrioritePokerBowl.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cygne 03/11/2011 12:04



je confirme! partout à aix sont disposés des "céder le passage" pour les cyclistes sauf à cet endroit! ceci dit je n'ai jamais compris pourquoi c'est aux cyclistes de céder le passage aux
voitures! c'est illogique puisque les passages piétons sont disposés à côté des bandes cyclables! bref il n'y a qu'a rouler sur le piéton pour contourner le céder le passage quoi qu'il en soit
les voitures elles ne s'arrêtent pas. c'est assez rare les gens qui s'arrêtent quand on attend à un piéton! si on s'engage pas ils en ont rien à battre!



Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI