Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 07:45

Ce soir, à 18 heures à l’école de Choudy, la CALB organise une réunion de présentation du chantier du Tillet. L’appellation officielle étant une réunion de présentation et d’échanges. Mais, à quelques mois1 du démarrage des travaux, sur quoi les échanges vont-ils bien pouvoir porter ?

 

On se le demande bien. Vu la nature importante des travaux, quasi pharaoniques, il est évident que ce n’est pas à quelques encablures de l’ouverture du chantier que quoi que ce soit peut être changé.

 

Une nouvelle fois, c’est donc la non-concertation qui va présider à la réalisation d’un important projet sur Aix les Bains. Un projet qui aura été une fois de plus pensé, étudié, élaboré en « haut lieu », sans que les habitants ne soient le moins du monde associés à la réflexion. Ils sont pourtant les premiers concernés. Et à plus d’un titre. Les riverains par exemple vont devoir faire avec les perturbations apportées par le chantier. Bien six mois durant. Ils vont aussi devoir faire avec les modifications permanentes apportées à leur environnement. Notamment pour ce qui concerne la circulation. La coupure de celle-ci sur le boulevard Barrier va obligatoirement avoir des répercussions sur le trafic automobile des autres voies du secteur qui resteront les seules à pouvoir desservir l’esplanade. Comme rien n’est a priori prévu pour contenir en amont le trafic à destination de l’esplanade, par un effet mécanique évident, les voitures qui ne pourront plus passer par l’avenue du Petit Port puis par le boulevard Barrier, passeront par les autres rues. En premier lieu le boulevard du Port aux Filles et la bien mal nommée (de plus en plus) allée promenade des bords du lac.

 

Mais tous les aixois sont concernés par ce projet (qui n’en n’est plus un, mais déjà un chantier programmé). Ainsi que tous les habitants des autres communes de la CALB. Car c’est de leurs poches que vont sortir les 6 millions d’euros nécessaires à la réalisation de ce chantier.

 

Certes, le projet du Tillet figurait dans le programme électoral de Dord en 2008. Mais il n’y était pas décrit de façon précise. Et encore moins chiffré. Et puis, en dehors des aixois, aucun électeur des autres communes de la CALB (environ la moitié de la population totale) n’a voté pour Dord en 2008. Quant aux électeurs aixois, ils n’ont été que 36% à le faire. Ce projet peut donc difficilement se prévaloir d’une quelconque légitimité populaire issue des urnes. Plus que jamais, la concertation avec la population aurait été de rigueur. Et on rappelle que se concerter, c’est préparer un projet ensemble.

 

Mais c’est un tout autre choix qui a été fait par Dord. Celui de la non-concertation. Celui de préparer le projet en petit comité, entre élus et bureaux d’étude. Ce n’est pas un hasard si la première réunion publique ouverte n’intervient qu’à deux mois du début des travaux1. Quand il est trop tard pour changer quoi que ce soit. C’est un choix délibéré. Une réunion qui aurait du avoir lieu il y a au moins un an. Et être suivie d’autres. Mais il n’en n’a pas été ainsi. Sans doute parce qu’impliquer les habitants dans le processus de décision ne fait partie de la culture politique de la municipalité aixoise. Mais aussi parce que les élus ont bien senti le début de souffle de révolte lors de la réunion de quartier de Choudy l’an dernier. Au moment de la projection, l’espace d’un bref instant, de quelques images du projet. Impliquer les habitants à ce stade, déjà pas mal avancé, c’était prendre le risque de voir le projet contesté. Voire qu’il ne se réalise jamais. Dord a fait le choix de ne pas prendre ce risque. Risque qui était en fait une chance. Pour la démocratie. Pour les habitants. Pour tout le monde en quelque sorte.

 

Ainsi va le navire municipal aixois. Cela fait des années que ça dure. Et ça n’est pas prêt de changer. Surtout avec une adjointe à la citoyenneté qui s’auto satisfait d’un kiosque où ne sont présentés que des projets déjà décidés, et d’une réunion annuelle par quartier, majoritairement consacrée à vanter les mérites (présumés) des élus et de leur action. Ca n’est pas prêt de changer, sauf peut-être si les aixois se décident à voter pour quelqu’un d’autre. Les législatives, c’est pour bientôt …

 

 

1 Après avoir clamé, jusqu'à il y a encore peu de temps, que les travaux seraient réalisés sur le 1er semestre 2011, la CALB annonce aujourd'hui un lancement du chantier pour l'automne 2012. Dans le doute, on ne sait plus trop à quel saint se vouer. Le début d'un recul sous la pression populaire ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fanfoué 26/10/2011 08:26



Quelle belle analyse de la différence entre une gestion démocratique et une gestion oligarchique à coups de com…



Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI