Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 11:54

CAO24juin2011.jpg

 

L’héritage de la candidature : mais quel héritage !!??

 

Après plus de 2 ans d’une candidature mésaventureuse, et à quelques jours de la décision du CIO que quelques-uns espèrent positive mais à laquelle nous n’estimons pas devoir nous soumettre, il est temps de faire le point sur la fin de parcours d’Annecy 2018, mais aussi d’évoquer l’héritage d’une candidature dont il ne restera probablement rien…Si ce n’est le CAO.

 

Qui aurait dit, en janvier 2009, que la poignée de citoyens réunis dans une brasserie à Annecy, allaient réussir à contrecarrer les projets de l’ensemble des institutions qui se sont précipitées dans cette candidature, alors que pratiquement aucuns de leurs électeurs n’avaient voté pour cela ?

 

Qui aurait parié, en janvier 2009, sur la possibilité de faire basculer les chiffres du sondage qui à l’époque annonçaient 81% de soutiens parmi la population, pour finir à moins de 50 % aujourd’hui, malgré une propagande tout azimut à grands coups de millions d’€uros ?

 

Avec nos faibles moyens nous avons réussi à décortiquer et à suivre au quotidien l’actualité olympique, à informer et à sensibiliser nos concitoyens sur les risques liés à l’organisation de JO, mais surtout à faire vivre la Démocratie là où la candidature aurait préféré se contenter d’une grande envie.

 

Le travail du CAO est reconnu de tous et commence déjà à en inspirer d’autres, à leurs tours confrontés à la mégalomanie de leurs élus, une pathologie qui ne connaît pas de limite spatio-temporelle. Passé le 06 Juillet, nous aurons encore du pain sur la planche, principalement pour analyser les comptes détaillés du GIP que nous ne manquerons pas d’obtenir d’une manière ou d’une autre…Nous n’allons certainement pas nous contenter des grandes lignes budgétaires, telles celles que nous avons tout juste obtenues de l’année 2010, déjà pourtant riches d’enseignements.

 

Puisque nous avons déjà fait le boulot d’informations à la place de la candidature, nous n’allons pas en plus faire le service après-vente des hypothétiques points positifs qui resteront de cette candidature. Le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas fameux, quelques déclarations d’intentions tout au plus…fort compromises par les récentes déclarations de M. Accoyer qui a sabordé le Tram-Train et le train des Jeux (*) si cher à M. JL. Rigaut.

 

L’actualité est à l’image des ces 2 années passées, une sorte de concentré de péripéties. Accrochez vous, ça va aller vite et dans tous les sens.

 

- Des caisses vides qui obligent le club 2018 à aller mendier de quoi financer le voyage de la délégation annecienne pour Durban, presque en vain, et si il manque un peu d’argent, qui va payer d’après vous ?

- Le retour, prédit par le CAO, de M. E. Grospiron pour la dernière ligne droite, ambassadeur ça paye bien et la stratégie de M. JC. Killy est la bonne, il les aura eu ses 30 M€, il pourra se dédouaner et dire qu’il aura tout fait pour faire gagner Annecy.

- Des minis films tournés dans la précipitation par le club 2018, certains encore en cours de tournage, au ton qui frôle le sketch pas drôle du tout. Signe d’une envie qui s’émousse ?

- Des sondages aux chiffres révélateurs, plus on se rapproche de la Ville candidate plus les personnes sondées se disent défavorables, et les chiffres varient selon les commanditaires des instituts de sondage… Comme toujours avec les sondages !

- M. Ch. Beigbeder commentant ces mêmes sondages en frisant l’insulte aux anneciens qui selon lui n’ont rien compris au concept d’Annecy 2018 trop novateur pour des esprits étriqués, et ne manquant jamais une occasion pour son auto-promotion partout où il est invité. Après tout son destin est tellement grand qu’il ne va pas s’arrêter à Annecy, d’ailleurs il préfère Paris pour sa carrière politique, et sa mission est d’assumer la défaite, pas de gagner !

- Mme. Ch. Jouanno qui n’a plus le temps de tenir ses engagements et qui s’excuse de ne pouvoir participer à la fête de l’olympisme à Chamonix. Ne doit-elle pas déjà remplacer N. Sarkozy de plus en plus incertain pour Durban ?

 

Restons en là, et évitons de procéder à la même comptabilité que M. JL. Rigaut qui prenait un malin plaisir à moquer le nombre de participants aux innombrables actions menées à un rythme soutenu par le CAO. Nous ne retiendrons ici que le bide de la réunion annécienne de présentation du dossier et celui de la flash-mob, organisée il y a quelques semaines, qui à elles seules montre l’absence d’engouement de la population.

 

Mais, nous attendons toujours le débat contradictoire pourtant promis par JL. Rigaut. Pour sa part le CAO reste disponible pour le mener.

 

Sauf énorme surprise (soyons prudents), nous devrions logiquement bientôt être débarrassés de toute velléité olympique en Haute-Savoie, il reste encore un peu de travail pour le CAO que nous effectuerons, comme toujours, avec sourire et détermination…à moins que !

CAOSignature.jpg

 

 

 

 

 

 

 

(*) cf. l’Express édition spéciale Annecy Juin 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Aix Hebdo - dans JO Annecy 2018
commenter cet article

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI