Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 11:16

logo en tête aix

Communiqué du groupe Europe Ecologie Aix les Bains et Environs


 


 

Le plan habitat 2014 lancé en 2008 par la ville d’Aix les Bains et le programme local pour l’habitat (PLH) récemment adopté par la communauté d’agglomération du lac du Bourget (CALB) ont remis la question du logement social sur le devant de la scène.

 

Si ces deux plans marquent un tournant positif par rapport à la politique conduite à Aix les Bains de 2001 à 2007, ils restent à nos yeux insuffisants pour répondre aux besoins de la population. Au cours du premier mandat municipal de Dominique Dord, seuls environ 10% des nouveaux logements construits à Aix les Bains étaient des logements sociaux. Fin 2009, le taux de mixité sociale sur Aix les Bains était de l’ordre de 15%, et près de 1 000 demandes de logements sociaux étaient en souffrance. Toujours fin 2009, la MIILOS (mission interministériel d’inspection du logement social), organisme gouvernemental placé sous la double autorité du ministre chargé du logement et du ministre chargé de l’économie, évaluait le besoin aixois à 180 nouveaux logements sociaux par an jusqu’en 2016. Sans compter les 300 logements à reconstruire dans la perspective de la démolition des tours de Lafin. Soit au total près de 1 500 logements, et ce juste pour se conformer aux exigences de l’article 55 de la loi SRU.

 

Les deux plans évoqués plus haut ne prévoient pour leur part qu’environ 80 nouveaux logements sociaux par an d’ici à 2016. Soit cent de moins que le besoin défini par la MIILOS. Produire ces 100 logements supplémentaires n’est certes pas chose facile. Mais le défi à relever ne serait pas aussi important si depuis 2001 la municipalité aixoise n’avait pas conduit une politique d’urbanisme quasiment exclusivement orientée sur le logement privé plutôt haut de gamme. Cette politique a renforcé la carence aixoise en matière de logements sociaux. Elle a aussi contribué au très fort renchérissement du marché immobilier, excluant plus de la moitié des aixois du marché de l’acquisition. Elle a enfin ignoré le schéma de cohérence territoriale (SCOT) de Savoie Métropole qui, dès 2005, préconisait de construire 30% de logements sociaux dans toutes les opérations immobilières significatives à l’échelle de la ville. Comme par exemple la ZAC des bords du lac qui, bien que lancée postérieurement au SCOT, ne prévoyait que 20% de logements sociaux.

 

Pour cette même ZAC, Dominique Dord affichait autrefois son ambition d’y attirer des résidents genevois. La véritable ambition aurait été de produire des logements répondant aux attentes de la population, au lieu de chercher à attirer une nouvelle clientèle à grands coups de défiscalisation loi Scellier. La ville et la CALB présentent aujourd’hui des plans qu’elles veulent ambitieux, voire très ambitieux. Leurs ambitions sont malheureusement bien en-deçà des besoins réels des habitants du bassin aixois.

 

 

NOTA : un article complet sur ce sujet est mis en ligne sur le blog de l'association à l'adresse suivante :

http://aixlesbains.ecologie.over-blog.com/article-2001-2010-dix-annees-de-politique-du-logement-social-sur-aix-les-bains-60484974.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI