Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 11:21

sprintCe devait être une séance marathon. Du genre de celle qui dure jusqu’à une heure avancée de la nuit, bien après les 12 coups de l’horloge. 26 points à l’ordre du jour. Avec du lourd, et même du très lourd. Les comptes 2010 de la commune, les rapports de tous les délégataires de service public, le renouvellement des délégations pour les jeux d’argent. Plus tout le reste.

 

Mais le marathon a tourné court. Lassée de ses séances sans débat qui transforment le conseil municipal en simple chambre d’enregistrement de décisions déjà prises en amont, l’opposition a quitté la séance après l’examen de quelques points. La majorité a alors terminé ce marathon … au sprint. Bouclant chacun des points restants en 20 à 30 secondes chrono. Encore loin des temps de Christophe Lemaitre sur 100m : faudrait peut-être voir à faire coacher les élus par le sprinter de l’ASA, histoire de gagner encore un peu de temps pour la prochaine fois. Ben oui quoi, faut de l’efficacité dans la gestion des affaires publiques les cocos !

 

Tout ce petit monde, fort content de lui et du bon tour joué à l’opposition, s’est séparé sur le coup des 22h15. C’était inattendu, et pour tout dire inespéré : de quoi rentrer à temps chez soi pour voir le 2ème et le 3ème épisode de « New York unité spéciale » sur TF1 !

 

Qui a eu raison dans tout ça ? Mais Monsieur Paul bien sûr ! Vous savez, le PDG du casino, qui depuis plusieurs mois déjà clamait haut et fort que le renouvellement par le conseil municipal des délégations des jeux d’argent au profit de ses sociétés ne serait qu’une simple formalité. On ne peut pas dire qu'il ait eu tort, bien au contraire ...

 

 

 

LES GENS DU VOYAGE PERSONNA NON GRATA SUR LE TERRITOIRE DE LA CALB ?

Retenons quand même au milieu de ce simulacre de conseil municipal, qu’une majorité des élus de la majorité, dont le maire lui-même, a voté contre la révision du schéma départemental d’accueil des gens du voyage. Le rapport de synthèse précisait pourtant aux élus qu’il leur était proposé d’émettre un avis favorable. Ce ne fut donc pas le cas. Et à vrai dire on ne voit pas vraiment pourquoi. Car concernant Aix les Bains, ce projet de révision ne révolutionne pas grand-chose. La ville respecte déjà son obligation légale pour ce qui concerne les aires d’accueil, avec les 32 places mises à disposition sur le terrain des Massonnats. Terrain qui, en période estivale, se trouve doublé d’un second terrain à proximité, loué par la commune. Ce second terrain étant pour sa part herbeux.

 

En clair, la seule chose que le projet de révision prévoit pour Aix les Bains, c’est la création d’une aire dite de grand passage, avec une capacité suffisante pour 200 caravanes. Une création obligatoire au regard de la loi, et dont la charge revient non pas à la commune, mais à l’agglomération. En l’occurrence la CALB qui, dans le cas présent, pourrait faire aire commune avec Chambéry Métropole. Rappelons également que la création de ses aires est subventionnée à 70% par l’Etat.

 

Voila donc un document qui ne bouleverse rien, et qui se contente de rappeler à la CALB (mais aussi à d’autres collectivités !) leurs obligations en matière d’accueil des gens du voyage. Alors pourquoi voter contre ? La seule explication que l’on voit, c’est que les élus qui ont ainsi émis un avis défavorable ne veulent pas que la CALB (et donc Aix les Bains) se conforme à ses obligations légales. Qu’elle reste donc … à côté de la loi, selon la formule désormais rituelle. Et que ces mêmes élus ne veulent pas vraiment des gens du voyage par ici. Mais de quoi ont-ils donc peur ? Que cela effraie la clientèle genevoise censée lorgner sur les appartements de standing de la ZAC des bords du lac ?!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI