Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 07:45

Les élections cantonales qui viennent d’avoir lieu ont été marquées, entre autres, par une abstention record. La moyenne des 3 cantons aixois, pour le 1er tour, se situe à 62,1%. Près de 2 électeurs sur 3 ont donc choisi de ne pas aller voter. L’objet de cet article n’est pas de tenter de fournir une ou des explications à ce désintérêt massif. Mais de se pencher sur la représentativité des élus en place. Ou sur leur absence de représentativité.

 

Quand près de 2 électeurs sur 3 boudent les urnes, c’est un signe fort. Un signe que, au-delà de l’abstention « traditionnelle », les électeurs du bassin aixois sont de plus en plus défiants vis-à-vis des politiques en général, et élus en place en particulier. Car aucun des candidats sortants ne peut se vanter d’avoir su mobiliser les électeurs derrière lui. Sur Aix Nord, Robert Clerc dépasse tout juste les 16% des électeurs inscrits. Au centre, Jean-Claude Loiseau est en dessous des 12%. Et sur Aix Sud, Jean-Louis Sarzier plafonne à 10,5%. L’échec est patent. Le désaveu évident. Et il touche aussi bien un UMP pur jus (Loiseau), qu’un UMP demi-teinte (Clerc) ou qu’un socialiste (Sarzier).

 

Si l’on regarde les résultats cumulés des 3 cantons du bassin aixois, le message des électeurs est clair. On parle bien évidemment des résultats du 1er tour. Les seuls permettant de se faire une idée de la représentativité de chacun.

 

SyntheseCantonales1erTourAix2011.jpg

Résultas cumulés du 1er tour des cantonales 2011 (Aix Nord, Aix Centre, Aix Sud)

 

 

Ainsi l’UMP, pourtant omniprésente à la tête des collectivités locale, l’UMP qui détient la ville d’Aix les Bains et la CALB fait certes la cours en tête, mais avec seulement 10,7% des suffrages (en % des inscrits). Traduction : près de 90% des électeurs ne veulent pas accorder leur confiance à l’UMP pour gérer les affaires locales. Un chiffre impressionnant qui devrait amener les responsables locaux de l’UMP à s’interroger et à se remettre en question. Comptons sur eux pour bien évidemment ne rien faire de tel. Et pour au contraire, s’auto-féliciter d’avoir su conserver les mandats de Jean-Claude Loiseau et Robert Clerc. C’est tellement plus simple de se regarder le nombril plutôt que de se remettre en cause. Soyons en sûrs, pendant les 3 années qui restent jusqu’aux prochaines municipales, rien ne va donc changer dans la gestion d’Aix les Bains ni dans celle de la CALB. Des élus ne représentant que 10% de la population vont continuer de truster tous les postes décisionnaires pour conduire la barque selon leur seul bon vouloir. La diversité des points de vue, l’ouverture à d’autres idées, ce n’est pas encore pour maintenant.

 

 

Un conseil communautaire recomposé

Les élus municipaux qui siègent à l’assemblée communautaire de la CALB ne sont pas directement élus par les citoyens. C’est chaque conseil municipal qui statue sur  lesquels de ses membres siègent à la CALB. Et ce sans la moindre règle quand au respect de la proportionnalité. Pour ce qui concerne Aix les Bains, sur les 23 élus de la ville qui siègent à la CALB, on ne compte en tout et pour qu’un seul et unique représentant des minorités. Si on peut dire, dans la mesure où il y a deux minorités distinctes, une de droite et une de gauche, mais que seule cette dernière a eu le droit à un représentant à la CALB. Une façon de faire certes légale, mais qui traduit bien le peu de cas que notre député-maire-président fait de la représentativité démocratique. Il transforme ainsi les 62% de sa liste en … 96% des sièges d’Aix les Bains à la CALB. La liste conduite en 2008 par Fabrice Maucci devant pour sa part se contenter de 4% des sièges aixois à la CALB (1 seul représentant), malgré ses 28% de voix. Quant à la liste de Gratien Ferrari, ses 10% lui valent d’avoir très exactement 0 siège à la CALB.

 

En se basant sur les résultats du 1er tour des cantonales, on pourrait recomposer un conseil communautaire sensiblement différent. Nous nous sommes livrés à ce petit exercice purement théorique, sur la base des résultats des seuls cantons aixois. Que les habitants des autres communes de la CALB nous pardonnent par avance cette approximation : notre « démonstration » n’est que purement théorique. Mais elle permet quand même de se faire une idée assez juste de ce que devrait être la composition de la CALB. Une idée dont la réalité est à des années-lumière.

 

Le principe retenu est le suivant : nous avons pris les résultats du 1er tour en pourcentage des suffrages exprimés, puis répartit les 46 sièges à la proportionnelle intégrale des partis ayant obtenu au moins 5% des voix. Quand on sait que dans l'actuel conseil de la CALB, la majorité municipale UMP aixoise détient à elle seule presque la majorité des sièges, on voit bien qu'il y comme un truc qui cloche. Un truc qui pourrait bien expliquer en partie le désintérêt des électeurs pour les scrutins : à quoi bon aller voter quand toutes les voix n'ont pas le même poids ?

 

ConseilCALBrecomposeCantonales2011.jpg

Le conseil communautaire recomposé à la proportionnelle en fonction des résultats du 1er tour des cantonales 2011 (seuls les résultats des 3 cantons aixois sont pris en compte pour cet exercice purement théorique).


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Steph73 31/03/2011 19:46



Bien d'accord avec vous, je suis pour introduire une bonne dose de proportionnelle dans les élections car effectivement c'est un des arguments à mon avis pour faire baisser l'abestention...
Actuellement, comment convaincre les gens d'aller voter si leurs idées ne sont même pas réprésentées quand elles dont un score honorable et qu'on y trouve au final que des élus principalement les
2 grands partis majoritaires... tendance au bi-partisme comme aux Etats-Unis...



JEAN JACQUES MOLLIE 31/03/2011 12:17



Bonjour,


Nous ne faisons pas de commentaire sur votre interprétation


des résultats des élections sur les cantons Aixois, mais nous


voulons seulement corrigé le taux que vous indiquez pour les candidats


ACIS il s'agit de 8,55% des suffrages exprimés 793/9273.


Salutations distinguées.


JJ MOLLIE


 


 



Aix Hebdo 01/04/2011 19:59



Bonjour,
Vous avez raison, notre tableau comportait une erreur : pour le canton d'Aix Nord, nous avions omis certains bureaux de vote. Au final, ça ne change rien sur le nouvelle composition imaginée pour
le conseil de la CALB. Par contre, vu l'abstention, la représentativité de tout le monde prend encore un peu plus de plomb dans l'aile.


Pour ce qui concerne la représentativité des centristes ACIS, deux options sont possibles : soit faire le calcul sur la base des 2 cantons (centre et sud) où le centre présentait des candidats
(votre méthode). Soit prendre en compte l'ensemble des 3 cantons : c'est la méthode que nous avons retenue. Elle nous parait plus juste. Dans le fond, rien n'empêchait les centristes de présenter
aussi un candidat dans le canton nord ...



Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI