Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 07:45

Ce n’est pas tous les jours que les aixois ont l’occasion d’entendre leur député-maire dire qu’il s’est trompé. Et faire son mea culpa. C’est pourtant ce qui arrive en ce moment au public des réunions de quartiers. Dans son discours introductif, très politique et politisé1, Dominique Dord annonce en effet s’être trompé à propos de la fin de la crise. « L’an dernier j’avais dit que je pensais qu’on était sortis de la crise, et je me trompais » dit-il en substance. Sans manquer de minimiser son erreur, en arguant du fait que les experts disaient la même chose que lui. Enfin, plus exactement qu’il disait la même chose qu’eux.

 

Maintenant que la voie est ouverte, faut-il s’attendre à d’autres mea culpa de la part de Dord. Par exemple sur les thermes. Dans le genre « je me suis trompé pendant 10 ans sur les thermes ». On veut bien parier un sachet de caramels mous contre une année d’indemnité d’un parlementaire que ce mea culpa là, on n’est pas prêt de l’entendre dans la bouche du maire. Car sachant le rôle qu’il a joué dans les orientations et dans la gestion de l’établissement au cours de la décennie écoulée, au lieu de dire « je me suis trompé », il devrait plutôt dire « je vous ai trompés ». Pendant 10 ans, cela n’a été qu’annonces mirifiques : du redressement par là, du virage salvateur vers le bien-être par ici, d’une fréquentation annuelle de 40.000 curistes, du retour à l’équilibre financier … etc.

 

Tout ça pour aboutir à la faillite pure et simple des thermes. Et à leur bradage à une société privée, trop heureuse de récupérer pour 3 M€ seulement un patrimoine dans lequel les collectivités publiques ont englouti plusieurs dizaines de M€. Non, ce mea culpa là, les aixois ne sont pas prêts de l’entendre. Bien au contraire. Encore récemment, dans la presse locale, leur député-maire se félicitait des choix faits pour les thermes d’Aix les Bains.

 

 


1 Et après ça il a quand même le culot d’accuser les écologistes d’EELV de vouloir instrumentaliser à des fins politiciennes leur demande de création des conseils de quartiers. Lui qui ne se gêne pas pour faire de la politique pendant « ses » réunions à lui.
Partager cet article
Repost0

commentaires