Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 07:45

C’est curieux. L’avenue du Grand Port a beau être bordée de platanes, c’est un véritable marronnier lors des réunions annuelles de quartiers. Depuis des années, pas une réunion ou presque sans que le maire revienne sur le sujet de la réfection de cette importante artère qui dessert à la fois le lac, Saint-Innocent, la Chautagne … etc.

 

A chaque fois le discours est peu ou prou le même. C’est un chantier important dont l’ampleur a de quoi faire reculer un maire. La chaussée est à refaire. Les canalisations d’eau et les câbles électriques aussi. Les trottoirs sont impraticables à cause des racines des platanes. Lesquels sont devenus dangereux pour tout le monde : automobilistes, piétons, cyclistes. Des études ont été faites, des ronds-points ont été aménagés aux 3 principaux carrefours (Rondeau, Pont Rouge, Neptune).

AvenueGrandPort.jpg

L'avenue du Grand Port entre le Rondeau et le Pont Rouge

 

Bon. 3 ronds-points aménagés en 10 ans sur une importante artère de circulation où visiblement tout est à refaire et dont les alignements d’arbres représentent un danger important pour la population, il n’y pas vraiment de quoi s’esbaudir. Le bilan n’est pas très reluisant.

 

En cause, un manque de courage politique. L’an dernier Dominique Dord l’avait dit lui-même en des termes on ne peut plus explicites : « le maire qui fera couper les platanes de l’avenue du Grand Port ne sera pas réélu ». Voila sans doute la raison majeure qui fait que, 10 ans après son élection à la mairie, il ne s’est toujours pas attaqué au fond du problème. Et qu’il ne risque pas de s’y attaquer à brève échéance. L’an prochain il y a les législatives. Et puis les municipales en 2014. Alors ce n’est pas le moment de prendre ce risque suicidaire, d’un point de vue électoral.

 

 

Paradoxalement, dans ce dossier qui verrait sans doute l’abattage de plusieurs dizaines de platanes centenaires, les écologistes aixois d’EELV apportent au maire une issue de sortie. Ils la lui servent même sur un plateau. De quoi réussir à être le maire qui aura refait l’avenue du Grand Port sans pour autant perdre tout son crédit auprès de la population. Cette solution, ce sont les conseils de quartiers. Car nul doute que si la municipalité les créait comme le réclame EELV, celui qui s’occuperait du secteur de l’avenue du Grand Port ne manquerait pas de se saisir de la question de sa réfection. De faire des propositions, de débattre, d’envisager des solutions. Et donc au final d’avoir une décision, quelle qu’elle soit, qui émanerait non pas directement d’en haut, de la municipalité, mais qui viendrait de la base, des habitants.

 

Seulement voila. Dord a tellement tiré à boulets rouges sur ces conseils de quartiers, les jugeant inutiles et exagérément coûteux, il a tellement dézingué les écologistes, les accusant de vouloir instrumentaliser ces conseils à des fins de basses manœuvres politiciennes, qu’aujourd’hui il se retrouve coincé par lui-même.

 

Tout espoir n’est pas éteint pour autant. Comme tout politicien qui a réussi à faire carrière, Dord sait de temps à autre se livrer à l’exercice de la pirouette. Qui ne diffère que d’une lettre de l’exercice de la girouette. Dans le premier, il s’agit de prendre les électeurs pour des pigeons. Dans le second, pour des gogos.

 

 

LE MOT DE LA FIN

Repousser sans cesse ce chantier aux calendes grecques dans une ville qui a un important passé gallo-romain, est-ce bien cohérent ? En tout cas ça nous permet au moins un bon mot : ce n'est plus l'avenue du Grand Port, mais mais l'avenue du Grand Report !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI