Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 07:46

DL-Fiscalite-21mar2012.jpg« Pas de hausse d’impôts cette année ». C’est le gros titre que les lecteurs des pages aixoises du DL ont pu découvrir dans l’édition du 21 mars. L’article qui s’ensuit commence par ces mots : « Opération communication pour le maire Dominique Dord. ». Pour une fois que le DL s’aperçoit que le maire fait de la comm’ et non de l’information, saluons ce moment de clairvoyance.

 

Moment qu’il conviendrait d’ailleurs de qualifier d’instant. Voire de bref instant. Car pour le reste, la journaliste du DL (Muriel Bernard) a gobé toute crue la comm’ du maire. Revenons un instant sur le titre. Pas de hausse d’impôts cette année. De la comm’ pur jus. La réalité, l’information, c’est que les taux d’imposition n’augmenteront pas en 2012. Nuance. Pour autant, les impôts payés par les aixois augmenteront bien. Comme les années précédentes d’ailleurs. Ce qui semble avoir échappé à l’œil de la journaliste du DL. Un peu plus loin dans son article elle écrit, reprenant les propos du maire, « Rappelant que la ville n’avait pas augmenté les impôts depuis plus de 15 ans … ». C’est de l’info, ou de la comm’ ? Réponse facile à obtenir, en seulement quelques minutes. Un petit tout sur le site du ministère des finances permet de vérifier qu’en 20021, le montant d’impôts locaux payés par chaque aixois était de 451 euros. Et qu’en 20102, il était de 532 euros. Le DL aurait pu le rappeler ... à titre d'information.

 

Et rappeler également qu’à Chambéry, l’opposition municipale UMP a estimé que la pression fiscale était trop forte. Voire insoutenable, au point de faire fuir les familles qui en avaient les moyens. Or, toujours en 2010, le montant d’impôts locaux payés par les chambériens était strictement égal à celui d’Aix les Bains. A quel moment avez-vous pu lire dans le DL que la pression fiscale aixoise était trop forte, voire insupportable ? Réponse : jamais. Entre communiquer et informer, la rédaction aixoise du DL a choisi son camp.

 

Encore un peu plus loin dans l’article, le DL rapporte ce calcul fait par le maire. Enfin par ses services. Du moins on l’espère. D’après Dominique Dord, il apparaît donc que s’il avait augmenté les taux de la fiscalité locale dans la même proportion que la moyenne du bloc communal (on suppose qu’il s’agit d’Aix et de ses communes voisines), les aixois auraient payé 9,6 M€ d’impôts en plus. On laisse au maire l’entière responsabilité de son calcul. Non sans dire que le notre, assis sur les bases des chiffres 2001-2010 du ministère des finances et sur le budget 2011, fait apparaître un chiffre moindre. Mais entre gens de bonne compagnie, on ne va tout de même pas chipoter pour quelques centaines de milliers d’euros ! Bref, 9,6 M€ sur 11 ans, ça nous fait peu ou prou 30 euros d’économie par an et par tête de pipe aixoise. Tout de suite, ça impressionne moins. Et si on ramène le chiffre au mois, c’est encore pire : 2,5 euros. Moins d'une pièce de 10 centimes par jour ! C’est pourtant à la lueur de ces chiffres là qu’on mesure vraiment la portée réelle de la politique fiscale de Dord.

 

Chaque aixois peut alors comparer cette portée avec celle des augmentations tarifaires régulièrement pratiquées par Dord. Et qui elles ne donnent pas lieu à de grandes opérations de comm’ en mairie. La famille avec 2 enfants scolarisés comparera ainsi les 10 euros3 d’impôts économisés chaque mois avec les quelques 50 euros d’augmentation mensuelle des tarifs des cantines subie en 2009. Ce couple sans enfant qui habite en bordure du centre ville pourra se dire que les 5 euros économisés chaque mois sont vite engloutis par les 50 euros d’abonnements mensuels désormais incontournables pour pouvoir stationner dans leur rue.

 

Et tout le monde, quelle que soit sa situation, pourra faire ce constat. Après 10 années de dordisme, la constante augmentation des impôts a amené la pression fiscale aixoise à un niveau insoutenable (dixit l’UMP chambérienne). Et ce sans que la ville ne se voit dotée du moindre équipement public nouveau, à peu de choses près. Les circumpunctophiles et autres bitumomaniaques nous pardonnerons de ne pas considérer les ronds-points et autres regoudronnages de routes comme des équipements publics nouveaux. Une salle des fêtes, un dojo départemental, une médiathèque (exemples au hasard), ça, ça aurait été des équipements publics nouveaux.

 

 

1 Dord ayant été élu maire pour la 1ère fois en mars 2001, le premier budget qui est de son fait remonte à 2002, d’où le choix de cette année comme référence.

2 Les chiffres 2011 ne sont pas encore en ligne

3 4 x 2,5 euros


 

LE MOT DE LA FIN

Puisqu’il faut bien mourir de quelque chose, autant que ce soit de rire. Candidats au suicide dans la bonne humeur, lisez le DL du 21 mars. On peut y lire que, de son propre aveu (sic), le maire avait peur que sa gestion fiscale de la ville soit éclipsée par les 39 autres points à l’ordre du jour du prochain conseil municipal ! Apparemment, avant de publier cette connerie (désolée mais on ne voit pas comme la qualifier autrement), il n’est pas venu à l’idée de la journaliste du DL que le seul et unique responsable de cet ordre du jour surchargé, c’est précisément Dord en personne. Et même à double titre. En tant que maire, c’est en effet lui qui a la haute main sur l’ordre du jour. Et en tant que cumulard (maire, président, député, trésorier …), c’est lui qui par son indisponibilité fait que le conseil ne se réunit que trop peu souvent, entrainant la nécessité d’examiner en une seule séance un nombre de points qui mériteraient d’y consacrer 2 voire plutôt 3 séances. Pour servir la soupe comme ça au député-maire, ce n’est pas des journalistes que le DL devrait embaucher. Mais des majordomes. Ca ferait quand même plus classe.

 

Quant au risque que la gestion fiscale de Dord passe inaperçue … Il ne se passe quasiment pas un mois sans que l’intéressé, ou un des ses affidés, n’évoque le sujet dans la presse locale ou dans les parutions municipales. De préférence en klaxonnant. Difficile de passer inaperçue avec une telle agitation médiatique !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Steph73 24/03/2012 16:28


Coluche : " Les Journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent! c'est pire ! "


http://www.youtube.com/watch?v=eExHp56S32k&feature=related

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI