Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 07:44

ChevalTroie.jpgThibaut Guigue, qui se présentait il y a encore peu comme « le cauchemar de Dord », vient de lui faire allégeance. Guigue est, d’une certaine façon, le poulain de Gratien Ferrari. A la place du député-maire d’Aix les Bains, on nourrirait quelques inquiétudes. Pour peu que le jeune élu soit né en Champagne, dans une grande ville de l’Aube, ce jeune poulain aujourd’hui docile pourrait bien demain se révéler être … un cheval de Troyes.

 

La vie politique aixoise est décidément toute empreinte de symboles équins. De vieux chevaux de retour, des jeunes poulains renvoyés à l’écurie, un étalon qui fait le beau et règne sur son haras, et le gros du troupeau qui marche au pas là où on lui dit de marcher. Au lieu de voter, les électeurs aixois devraient peut-être se rabattre sur le PMU. Ils seraient moins déçus.

 

 

Commentant ce non-évènement qu’est le retournement de complet-veston de Guigue, Dord a cru bon d’ajouter que sa succession n’est pas ouverte. Quelle bonne blague ! Comme si c’était l’homme en place qui décide du moment où sa succession s’ouvre. Il en sait quelque chose, notre bon député-maire. Il ne fera croire à personne qu’il a sagement attendu que les successions de Ferrari, Grosjean ou encore Quay-Thevenon soient ouvertes avant de commencer à manigancer pour leur piquer leurs places. Alors s’il s’imagine qu’il en sera autrement pour lui, maintenant qu’il est au pouvoir, il se fait des illusions.

 

Il y a bien longtemps que les manigances ont commencées. Jusqu’alors, étant plus habile à la manœuvre que les autres, Dord a parfaitement réussi à les contenir. Mais la perspective, même infime, de sa non réélection aux législatives de juin a réchauffé les ardeurs des prétendants. D’autant plus que la perspective, bien plus conséquente, d’une victoire générale de la gauche ouvre grand la voie à une modification de la loi sur le cumul des mandats. Qui pourrait contraindre Dord à lâcher son poste de maire. Personne ne nous fera croire que, dans la majorité municipale, les « ténors » n’y ont pas déjà pensé. Ni qu’ils n’ont pas commencé à avancer leurs pions pour essayer de se positionner en bonne place.

 

Comme souvent en politique, les soutiens d’un jour pourraient bien s’avérer être les fossoyeurs de demain. Il n’y a pas que du côté de Guigue que Dord doit nourrir quelques inquiétudes. Quand les convictions entrent en conflit avec les circonstances, ce sont souvent ces dernières qui l’emportent.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Freyre Bernard 15/02/2012 07:55


Vous parlez dans cet article de '' convictions '' . 


La Rochefoucault : '' Ce que nous appelons nos convictions ne sont que le reflet de nos intérêts ! '' 

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI