Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 07:45

Un bon dessin vaut mieux qu’un long discours. Partant de cet adage, nous vous proposons aujourd’hui deux graphiques. Le premier compare les dépenses d’investissement de la ville avec celles des villes de la même strate de population (villes de 20.000 à 49.999 habitants). Le second compare les fiscalités locales. Le tout pour la période 2000 à 2010, assorti de quelques commentaires rapides (pour éviter le long discours).

 

GraphiqueDepensesEquipement.jpg

Trois remarques. Tout d’abord en 2000 (avant Dord) Aix les Bains n’était pas sinistrée, contrairement à ce que d’aucuns cherchent à nous faire croire. Son niveau d’investissement était supérieur de 37% à la moyenne des villes de sa strate. Ensuite on note un double pic en 2006 et 2007. Explication : il y avait des élections municipales en vue pour début 2008. Il fallait donc épater les gogos pardon les électeurs. Du clientélisme pur jus 100% certifié par le défunt Georges Frêche. Au final, sur les 10 ans de Dord à la mairie, l’investissement moyen par habitant et par an est de 346 euros, contre 268 pour la moyenne de la strate.

 

 

GraphiqueImpotsLocaux.jpg Voyons maintenant ce qu’il en est des impôts locaux. Jusqu’en 2001, Aix se situait dans la moyenne de sa strate, et même un peu en-dessous. Puis c’est le grand bond en avant. Et ensuite, comme l’a souligné le récent rapport de la chambre régionale des comptes, les impôts locaux des aixois sont restés constamment supérieurs à la moyenne de la strate des villes de même taille. Au final, toujours pour la période 2001-2010, l’imposition locale annuelle moyenne à Aix se monte à 480 euros par habitant. La moyenne de la strate est elle à 424 euros.

 

 

Résumons. Depuis que Dord préside aux destinées de la ville, celle-ci investit chaque année en moyenne 68 euros de plus par habitant que la moyenne des villes de même importance. Sans oublier au passage de faire de gros investissements à la veille des élections municipales, histoire d'appâter les électeurs. Dans le même temps, les aixois paient en moyenne 56 euros de plus d’impôts locaux. Le solde net est donc de 12 euros de plus par an et par habitant. Soit 1 euro pas mois.

 

Faut-il crier au génie et au gestionnaire d’exception sous prétexte que, dans une ville de moins de 30.000 habitants, la municipalité investit 1 euro de plus chaque mois ? La réponse tombe sous le sens.

 

D’autant plus qu’en parallèle, la dite municipalité n’hésite pas à augmenter « généreusement » les tarifs de ses services à la population, comme ceux des cantines scolaires ou des centres de loisirs. Avec à la clé, des rentrées supplémentaires (pour la ville) et donc des dépenses supplémentaires (pour ses habitants). Et pour les habitants, ces dépenses supplémentaires sont très largement supérieurs à 1 euro par mois !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI