Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 07:45

Début juillet, la crèche collective Nelly Brachet a fêté ses 20 ans. En présence du député-maire bien évidemment. Lequel ne rate jamais une occasion de se faire tirer le portait ni de faire parler de lui. Et si par hasard la presse locale, d’ordinaire si complaisante à son égard, ne lui fait pas les honneurs de ses pages, il peut toujours compter sur ses fidèles communicants. Gageons que le prochain n° du journal municipal ne manquera pas de revenir sur cet anniversaire. Ni surtout sur la présence du député-maire. En attendant cette prochaine publication, l’équipe de communicants de la mairie a déjà martelé le message sur le site internet de la ville. Avec un rappel en une s’il vous plait. Et une photo de devinez qui ? Mais oui c’est bien lui. Toujours bien placé au concours « ma binette en photo partout » (voir ci-dessous copie d’écran de l’article sur le site de la ville).

20ansCreche 

L’article en question s’attarde bien plus longuement qu’il ne le faudrait sur « l’entier réaménagement1 » du jardin de la crèche. Un entier réaménagement que l’on doit bien évidemment à … (on vous laisse deviner). En revanche, pas un mot sur pourquoi cette crèche porte le nom de Nelly Brachet (si quelqu’un le sait …). Aucune mention non plus du nom du maire qui officiait au moment où la construction de cette crèche a été décidée, ni au moment où elle a ouvert ses portes. Curieux pour des communicants qui ne manque jamais une occasion de citer le nom de leur patron. Il faut dire que 20 ans en arrière, cela nous ramène au temps de … Gratien Ferrari. Celui qui fut le protecteur de Dord. Celui qui le lança en politique. Et qui depuis s’en mord les doigts jusqu’aux os. Celui dont Dord s’est débarrassé quand il n’a plus eu besoin de lui. Celui sur qui Dord rejette la responsabilité des soucis aixois, oubliant qu’à l’époque il était un de ses proches, et un conseiller notoire. Celui qui, à en croire une partie de la majorité actuelle, n’aurait rien réalisé à Aix. Apparemment, il y a au mois fait construire une crèche. Qui est toujours là 20 plus tard. Et qui permet à son poulain d’alors de se faire mousser. La vengeance est un plat qui se mange froid. Surtout chez les opportunistes.

 

Mais que Gratien Ferrari se rassure. Avec ou sans communicants, il est fort probable que dans une dizaine d’année, il ne se trouvera plus grand monde pour se souvenir du maire sous le mandat duquel la rue de Genève aura été rénovée. Plus grand monde excepté peut-être celles et ceux qui continueront de déraper et de chuter sur les dalles de ses trottoirs trop glissants. Dame, c’est qu’il faut bien trouver quelqu’un à maudire dans ces cas là !

 

 

 

1 Un entier réaménagement qui a consisté en l’installation de (on cite) « une maisonnette-magasin, une bassine, une grande cabane glissière, des minis potagers et un tapis de motricité ». Des travaux grandioses s’il en est !

Partager cet article

Repost 0
Published by Aix Hebdo - dans Infos en vrac
commenter cet article

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI