Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 07:45

Aix les Bains, la ville où rien n'est comme ailleurs


Oyez, oyez, aixois, touristes, voyageurs. Vous tous qui, en descendant du train, ou en vous apprêtant à y monter, pensez être à la gare d’Aix les Bains. Vous vous fourrez le doigt dans l’œil jusqu’à l’omoplate. Et même jusqu’à l’infini et au-delà ! Non, non et trois fois non ! Vous n’êtes pas dans une gare. Ni dans un centre intermodal. Vous êtes dans le haut lieu du train à Aix les Bains, mais aussi dans le pôle phare du vélo dans notre commune. Les vélocistes implantés sur Aix depuis bien plus longtemps que Vélodéa (des années et même des décennies pour certains) apprécieront sans doute comme il se doit de se retrouver reléguer au rang de simple faire-valoir de ce « pôle phare du vélo ».

 

Lettre25Velodea.jpgPour le reste (le « haut lieu du train »), ça se passerait de commentaires. Si la parution municipale dont est extraite l’expression (la Lettre d’Aix n°25, voir extrait ci-contre) n’était pas financée sur les deniers publics. La gare un haut lieu du train ! A votre avis elles se sont mises à combien nos chères têtes pensantes pour pondre une expression aussi débile ? Quand il s’agit de nous faire prendre des vélos pour des lanternes, on peut dire que le service communication en connaît un rayon. Et qu’il ne se dégonfle pas. Mais qu'est-ce qu'il nous pompe ! Ca finit par être vraiment crevant ...

 

 

Piscine : il n’y a pas qu’Aix les Bains


PiscineAix.jpgSi le projet de rénovation de la piscine d’Aix les Bains, intercommunale depuis 2010, est désormais dans les starting-blocks, il est loin d’être le seul en Pays de Savoie. D’ici à 2014, ce ne sont pas moins de 6 projets de constructions nouvelles ou de rénovations de piscines existantes qui devraient être menés à bien. Le budget global flirte avec les 54 millions d’euros. Soit une moyenne de 9 millions par projet. Avec ses 5,5 millions, le projet porté par la CALB (enfin surtout pas son président et ses acolytes) fait donc plutôt figure de parent pauvre. Il est vrai qu’auprès des autres communes, la pilule a sans doute un peu de mal à passer. Avant qu’elle ne réussisse à refiler la patate chaude à l’agglomération, la ville d’Aix avait estimé le budget de rénovation à moins de 3 millions. On comprend que les élus des communes périphériques ne soit pas enthousiasmés.

 

 

 

Sécurité routière


Nous voudrions rassurer les personnes qui manifestent contre, entre autres, la suppression des panneaux annonçant la présence de radars fixes, ou encore contre l’interdiction des avertisseurs de radar et autres systèmes type Coyote. Les rassurer car non, les panneaux permettant de ne pas être flashé pour excès de vitesse ne vont pas être supprimés des bords de nos routes et autoroutes. Et nul besoin d’un détecteur ou d’un avertisseur.

 

Petit rappel : ces panneaux sont ronds, bordés d’un liseré rouge. On peut lire en leur centre, inscrite en chiffres noirs sur fond blanc, la vitesse maximale autorisée. Pour éviter un excès de vitesse, et donc tout risque de se faire verbaliser à ce titre, il suffit de comparer ce chiffre avec celui indiqué par le compteur de vitesse de votre véhicule. C’est simple non ?! Apparemment, encore trop compliqué pour certains.

 

PanneauxLimitationsVitesse.jpg CompteurVitesse1.jpg CompteurVitesse2.jpg

Pour celles et ceux qui considèrent que les automobilistes et autres motards flashés en infraction sont des « vaches à lait », on rappelle que pour prétendre à cette appellation, il faut, tout comme la vache, ne pas avoir d’autre choix que celui de se faire traire. Dans le cas présent, automobilistes et motards ont le choix : il leur suffit de respecter le code de la route.

 

 

Nouvelle baisse des tarifs des cantines scolaires


Surprise ! Pour la 2ème année consécutive, les tarifs des cantines scolaires vont être revus à la baisse. Eh oui, mais … pas à Aix les Bains, bien évidemment. Non, cela se passe à La Ravoire. Pour le maire de cette commune, « c’est une décision importante, qui devrait coûter 35.000 euros par an à la commune, mais qui va permettre de contribuer de façon concrète à l’amélioration des budgets des familles ». Le parallèle avec Aix les Bains, et ses augmentations record de 2009, est plus qu’intéressant à faire. Dans les deux cas, les sommes en jeu représentent peu ou prou 0,3% des dépenses annuelles de fonctionnement de la commune. La Ravoire a choisi l’amélioration des budgets familiaux : l’économie moyenne par famille est estimée à 35 euros par mois. Aix les Bains a choisi … on se demande bien quoi ! Pour bon nombre de familles, les augmentations consécutives de janvier et septembre 2009 se sont traduites par plusieurs centaines d’euros de dépenses en plus à l’année (infiniment plus que les « économies » de quelques euros par an générées par la baisse des taux d’imposition). Tout ça parce que, parait-il, la ville ne pouvait plus se permettre de dépenser autant.

 

Autant c'est-à-dire à peu près 140.000 euros à l’année, montant représentant la part du financement des repas transférée du budget de la ville à celui des familles. 140.000 euros, grosso modo 0,3% des dépenses annuelles de fonctionnement de la ville. Dans le même temps, le maire d’Aix les Bains et sa majorité se sont battus et ont payé (avec les deniers de la ville) un cabinet d’avocats pour éviter à une richissime société privée (plus de 130 millions d’euros de bénéfices nets sur les 6 dernières années) de devoir rembourser les 300.000 euros d’une subvention sans fondement légal. Ils ont aussi décidé de payer à la place d’une autre riche société privée, 200.000 euros de travaux immobiliers dans le théâtre lui appartenant. Et ce bien que le contrat de bail liant la ville à la société en question stipule clairement que les travaux immobiliers son à la charge du propriétaire. Et des centaines d’autres milliers d’euros que la ville a ainsi dépensés, ou n’a pas encaissés, au profit de sociétés privés. On peut encore en trouver pas mal d’autres. La vie est une question de choix. La gestion d’une commune aussi …

 

 

La petite phrase de la semaine


On la doit à Michel Blanc, grand ami d’André Dussolier, à qui il a rendu une brève visite aixoise pendant un tournage auquel participait l’acteur dans la cité thermale. S’étant rendu à la réception en mairie, Michel Blanc a déclaré à sa sortie « J’ai tout de suite vu qu’ici la municipalité est une municipalité d’ouverture ». Et s’il y a bien au monde un spécialiste incontestable de l’ouverture (foireuse), c’est bien Michel Blanc. Comprenne qui pourra. Pour les autres, replongez vous dans la filmographie de l’acteur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aix Hebdo - dans Infos en vrac
commenter cet article

commentaires

Vincent 24/06/2011 08:33



Ca va aussi faire plaisir à tous les clubs cyclistes !



Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI