Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 07:44

Le 1er novembre, c'est la fête de tous les saints, mais c'est aussi, pour l'année 2010, la date d'entrée en vigueur d'une nouvelle taxe. Une de plus. Ou plus exactement la date d'entrée en vigueur de l'extension de la taxe sur la copie privée au  NAS (Network Attached Storage) et aux  SSD (Solid State Drive). Cette taxe frappe déjà les supports à graver tels que les CD-ROM, les DVD, ou encore les clés USB et autres disques durs externes. Y compris quand ces matériels sont achetés par des entreprises dans le cadre d'un usage professionnel (stockage de données, sauvegarde, catalogues interactifs, logiciels ...).

 

L'extension ne concernera que les modèles de NAS et SSD dits standalone (en anglais dans le texte). C'est à dire, en gros, des matériels quei se présentent sous la forme compacte d'un boitier que l'on peut poser sur un meuble, un bureau, une étagère ... etc. Le genre de modèle dont les particuliers font l'acquisition. Mais qui est aussi utilisé par bon nombre de petites entreprises, toujours à des fins (stockage, partage, sauvegarde de données) sans le moindre rapport avec un quelconque piratage de chansons ou de films.

 

On cherche toujours où est la logique dans cette taxe. Sans parler du fait que, s'appliquant de façon systématique à tous les achats réalisés par des particuliers (ou des entreprises), elle fait de nous tous des délinquants en puissance. Ou plus exactement elle présuppose que nous sommes tous des délinquants, puisqu'elle nous fait payer pour un délit (la copie privée d'oeuvres) que la majorité d'entre nous n'a jamais commis et ne commettra pas.

 

A se demander comment faisaient les maisons de disques et autres producteurs de films avant. On veut dire, du temps des cassettes audio et VHS. A cette époque, pas si reculée que ça, ça copiait déjà à tout va. Mais visiblement, ça ne posait de problème à personne !

 

 

LE MOT DE LA FIN


Pour les réfractaires à cette taxe qui voudraient faire l'acquisition d'un NAS ou d'un SSD, il existe un moyen simple de la contourner. Acheter d'un côté le boitier, et de l'aute côté le disque dur du NAS ou la carte flash du SSD. Et assembler le tout soi-même, ce qui est à la portée d'à peu près tout le monde ! Nul besoin d'être un pro de l'informatique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aix Hebdo - dans Infos en vrac
commenter cet article

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI