Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 07:45

On a beau savoir que le DL d’Aix les Bains est particulièrement inféodé au pouvoir local en place, on ne se lassera jamais de voir quels trésors d’imagination sa rédaction est capable de déployer pour plaire au maitre de la place Mollard. La dernière idée en date : mesurer la popularité de la ville sur internet.

 

 

Une popularité toute relative

Pour cela, le DL s’est appuyé sur les statistiques fournies par le moteur de recherche Google. Les mesures correspondantes fournissent donc un aperçu très relatif de la popularité de la ville (quelle qu’elle soit d’ailleurs). Seules les recherches effectuées via Google sont prises en compte. Ce moteur a beau être un des plus populaires, il ne saurait pour autant prétendre fournir une vision exhaustive des recherches effectuées de part le monde sur l’ensemble des moteurs disponibles.

 

Par ailleurs, mesurer la popularité d’une ville sur la foi du nombre de recherches effectuées sur son nom parait pour le moins hasardeux. Toute recherche pouvant être effectuée tant avec une approche « positive » (chercher un hébergement pour ses vacances par exemple) qu’avec une approche négative (chercher par exemple si la délinquance est en hausse). D’autre part la mesure du nombre de recherches ne fournit aucune valeur sur l’exploitation faite par les internautes des résultats renvoyés par Google.

 

 

Aix gagne en popularité (enfin presque)

AixGoogleDL25jan2011.jpgMais faisant fi de tout cela et suivons le DL dans son raisonnement. Pour lui, pas de doute possible : Aix gagne en popularité. C’est d’ailleurs le gros titre de l’article publié le 25 janvier dernier. La logique qui conduit le DL à user de ce titre est cependant un rien capillotractée (tirée par les cheveux au cas où il y se trouverait des encartés UMP qui liraient cet article). Pour conclure à un gain de popularité d’Aix les Bains dans les recherches sur Google, le DL convoque en effet l’année 2004. Première année à partir de laquelle le géant californien a mis en place son système de suivi. Et donc ainsi, d’après le DL, alors que le score aixois était de 55 (sur 100) en moyenne sur 2004, il est en progression puisqu’il atteint 62 en 2010. Ce que le DL n’oublie pas de dire, mais qu’il n’écrit qu’en tout petit, c’est que le score aixois est en régression par rapport à 2009 (67).

 

On veut bien suivre le DL dans ce raisonnement un peu biaisé qui consiste à mettre en avant la progression par rapport à 2004 plutôt que la régression par rapport à 2009. Mais non sans se demander pourquoi le DL n’a pas fait usage de la même méthode pour évoquer il y a quelque temps l’évolution de la fréquentation des thermes. Dans son article du 18 janvier, le DL n’hésitait pas en effet à mettre en avant une progression spectaculaire (ou en tout cas qualifiée de spectaculaire) de la fréquentation, en hausse de +8,75% de 2009 à 2010. Mais dans cet article, aucune trace d’une comparaison avec la fréquentation de 2004. Sans doute parce que la comparaison n’est guère flatteuse. Et pour cause, tout en hausse qu’elle soit par rapport à 2009, la fréquentation de 2010 reste en nette régression de -16% par rapport à celle de 2004. Et de -30% par rapport à 2000, dernière année avant que Dord ne prennent les choses en main. Des chiffres à ne surtout pas ébruiter, de peur d’effrayer le bon peuple. Mieux vaut continuer à le bercer d’illusions, avec des progressions qui n’en sont pas vraiment.

 

Quant aux 90% de progression pour les thermes évoqués dans le titre de cet article, vous aurez compris qu’ils ne concernent en rien leur fréquentation, mais uniquement les recherches sur Google. Et savez-vous à quoi le DL attribue cette spectaculaire augmentation ? Au rachat des thermes. Si si, on dit bien au rachat. Pour autant que l’on sache, en 2010, les thermes n’ont pourtant été rachetés par personne. Ils ont simplement été mis en vente. Pour ne pas dire en braderie. Mais là encore, le DL sait trouver les mots pour ne pas effrayer le bon peuple. Et aussi pour éviter de parler de privatisation (hou le vilain mot !). Ben oui, des fois que sinon (passez nous la tournure !) le bon peuple en question pourrait commencer à se demander ce que deviennent les dizaines de millions d’argent public mis dans les thermes tout au long de ces dernières années.

 

 

Entre léger recul et progression spectaculaire, il n’y a qu’un cheveu

Autre élément de comparaison amusant : le vocabulaire dont use le DL. Pour parler de la hausse de la fréquentation de l’établissement thermal, le DL parle « progression spectaculaire ». Et pour parler de la baisse de la popularité d’Aix les Bains sur Google, le DL parle cette fois de « légère régression ». Pourtant, en valeur absolue, les deux sont quasiment identiques : +8,75% d’un côté, et -7,5% de l’autre.

 

Comme quoi, en choisissant bien ses éléments de comparaison et son vocabulaire, on peut vraiment faire dire ce qu’on veut aux chiffres. Et on peut sans mal transformer un petit pas grand-chose en grand succès, et à l’inverse faire passer un échec patent pour une petite broutille.

 

 

Et Balaruc dans tout ça ?

Allez savoir pourquoi, mais suite à la parution de l’article du DL, nous avons eu l’idée d’aller nous aussi consulter les statistiques de Google. Première surprise : on ne retrouve pas les mêmes chiffres que ceux du DL. Deuxième surprise : on peine à retrouver les mêmes valeurs entre les graphiques fournis par Google et les données exportables fournies par ce même site. Au milieu de ces incertitudes, une constante se dégage malgré tout : la station thermale de Balaruc fait mieux qu’Aix les Bains, en se hissant quasiment au même niveau de popularité sur Google, mais surtout en doublant sa cote par rapport à 2004 !. Rappelons que les 2 stations ont la même orientation thérapeutique, à savoir la rhumatologie. La comparaison s’arrêtant là car, quand Dord fait jouer (et perdre) à « sa » ville la carte du thermalisme à paillettes et de la privatisation, Balaruc mise pour sa part sur le thermalisme médicalisé traditionnel et public (avec la création d’une société d’économie mixte –SEM– réclamée par certains à Aix depuis des années).

 

Et les résultats sont visibles sur le terrain. A Aix les Bains une dégringolade de la fréquentation, et un établissement thermal bradé au privé. A Balaruc, une fréquentation en hausse et un établissement thermal public en bonne forme financière.

 

Reste à savoir si la hausse de popularité de Balaruc sur Google est un effet de sa réussite thermale, ou si elle en est une cause …

 

 

Le mot de la fin

Et puisqu’on parle de statistiques, nous sommes heureux de vous informer que la fréquentation 2010 d’Aix Hebdo est en augmentation de +42% par rapport à 2009 (le site ayant ouvert ses portes en septembre 2008). Et si on vous raconte ça, ce n’est pas pour se faire mousser, mais pour l’intérêt collectif. Car ça vous fait une belle jambe que notre fréquentation ait augmentée de +42%. Et comme ça vous fait une belle jambe, vous serez toutes et tous plus agréables à regarder quand les beaux jours reviendront, que les shorts seront de sortie et que les jupes auront raccourci !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

webmaster 02/02/2011 09:29



L'avantage des stats est qu'on peut leur faire dire tout et son contraire.


Spécialiste du web, je serais néanmoins très interressé de connaitre quel est le prestataire/conseil/ce que vous voulez qui aura eu le "courage" de raconter ce genre de choses. Je parle de
courage car s'il s'avère que ce prestataire est identifié, et bien il peut changer de métier ! Quel est l'outil qui a donné ces valeurs ? Quel est le référentiel utilisé ? Rien de tout ca
n'est donné et la copie d'écran ne correspond en rien avec un outil de stat. Et n'importe quel professionnel vous indiquera que Google sait vous identifier et que de recherches en recherches il
établi un profil de vous. Ainsi il vous sert les bonnes réponses ou celles que vous préférez... Donc faites trois recherches sur Aix les bains et les résultats seront "faussés" puisqu'adaptés à
votre profil. La personne qui aura établi de telles analyses peut réviser ses gammes.


C'est vraiment courageux d'oser diffuser de telles informations.



Aix Hebdo 02/02/2011 12:07



Les stats d'origine concernant la "popularité" d'Aix les Bains sur le net (Google) ont été publiées par le Dauphiné Libéré. Quand à la copie d'écran, elle illustrait l'article du DL.



Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI