Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 07:45

MJDAixLafin.jpgLe tribunal d’instance a disparu du paysage aixois il y a déjà quelque temps. Comme d’autres services publics. Mais, comme se plait à souligner de député-maire du coin, il reste … la maison de la justice et du droit (MJD). Un service initialement implanté dans le quartier HLM de Lafin. Puis déménagé, non sans une certaine ironie, dans les locaux précédemment occupés par le tribunal d’instance. La maison de la justice et du droit doit bientôt faire ses valises. Pour suivre le tribunal en quittant la ville ? Non. Ouf ! On a eu chaud. La MJD va simplement déménager une fois de plus. Pour aller rejoindre le gros des services municipaux, boulevard Lepic.

 

D’après Carole Delroise, conseillère municipale en charge de la MJD, cette dernière est fréquentée par deux grandes catégories de personnes. D’un côté des personnes âgées, qui viennent pour des questions liées à une succession ou à des problèmes de patrimoine. De l’autre, des gens disposant de peu de ressources, souvent emberlificotés dans des affaires familiales, ou ayant maille à partir avec la justice sans vraiment comprendre tous les tenants et aboutissants de leur dossier. Autant de personnes qui risquent de ne pas trop apprécier de devoir désormais courir à l'écart de la ville, dans un secteur mal desservi par les transports en commun, pour bénéficier des services de la MJD. Sans rire, Carole Delroise précise que « la MJD a vocation à être implantée au cœur d’un quartier. Comme c’était le cas dans le tour de la Carène dans le quartier de Lafin. Ou comme c’est le cas à Chambéry le Haut ».

 

Ah bon, parce que les fins fonds du boulevard Lepic, situés à l’écart de tout, c’est une implantation « au cœur d’un quartier » ? Mais dans le fond (c’est le cas de le dire), cette mise à l’écart des services municipaux n’est-elle pas le symbole fort d’une municipalité déconnectée de la réalité de la vie aixoise et du quotidien des habitants ?

 

 

LE MOT DE LA FIN

Gageons qu’à l’occasion de ce nouveau déménagement de la MJD, la municipalité se fendra d’une petite cérémonie d’inauguration. Dame, c’est qu’on est en période électorale. Et que toutes les occasions sont bonnes pour se montrer et faire parler de soi. Quitte à monter de toutes pièces les occasions en question. Concernant la MJD, notre bon député-maire ne manquera pas de souligner les services qu’elle rend à la population. Oubliant bien évidemment au passage qu’avant, ces mêmes services, en plus d’autres disparus depuis, étaient accessibles via le tribunal d’instance. Tribunal que Dord et l’UMP ont décidé de fermer.

 

Ainsi va la « ville d’avance ». Une maison du droit et de la justice à la place d’un tribunal ? C’est le renouveau de la justice à Aix les Bains. Un centre périnatal à la place d’une maternité ? C’est le nouvel élan de l’hôpital aixois. 27.000 curistes dans un seul établissement privé à la place de 37.000 curistes dans deux établissements publics ? C’est la résurrection thermale. Deux hôtels et une résidence de tourisme qui ouvrent leurs portes contre une quarantaine qui ont fermé les leurs ? C’est la renaissance du tourisme à Aix les Bains. Des ronds-points à la place de terrains et d’immeubles appartenant à la ville ? C’est l’enrichissement du patrimoine public. Prendre les électeurs pour des gogos, c’est vraiment un métier qui demande un savoir-faire. C’est pour ça que nos politiciens sont si bien payés. Leurs revenus sont à la hauteur de leur qualification en la matière.


Partager cet article
Repost0

commentaires