Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 07:45

ValseTauxTiens, revoilà les chiffres du logement social qui débarque à nouveau dans la presse aixoise. Cela fait déjà un petit moment que la mairie n’avait pas lâché, officiellement ou officieusement, quelque « information » sur le sujet. C’est chose faite depuis la semaine dernière. Par le truchement de Marc Matray. Celui qui a durant plusieurs années porté le projet de rénovation urbaine (ANRU) des quartiers Lafin/Franklin, change aujourd’hui d’affectation, pour se recentrer sur la fonction de directeur du service de l’habitat. A l’occasion d’une interview accordée à l’Essor Savoyard, Marc Matray a dévoilé « ses » chiffres concernant la situation du logement social à Aix les Bains.

 

 

S’il est un domaine dans lequel il est difficile de faire plus flou, c’est bien celui de la situation du logement social à Aix les Bains. Il est bien difficile d’obtenir des données fiables et étayées. Même auprès de la préfecture de Savoie. Laquelle est pourtant censée être bien au fait du sujet, puisque c’est elle qui, pour le compte de l’état, est chargé de surveiller la situation aixoise au regard des obligations de la loi SRU. Reste donc, pour se faire une idée, à éplucher la presse locale, les magazines municipaux, ou encore les sites internet de la ville ou des candidats aux élections. Si ces dernières sources permettent d’obtenir des éléments chiffrés, elles ne permettent pas pour autant d’y voir clair. http://img.over-blog.com/500x230/2/21/27/07/2011-01/LettreAix02LogementSocial.jpgJugez plutôt. Fin 2005, d’après le magazine municipal dont Dord était à l’époque directeur de la publication, la ville comptait plus de 20% de logements sociaux (lire ci-contre). Fin 2007, le préfet, dans un courrier adressé à la ville, donnait un taux de 14,4%. Début 2008, Dominique Dord, sur son blog de campagne, avançait le chiffre exact (sic) de 15,29%. Et en début d’année 2011, la mairie laissait entendre que la ville en serait déjà (re-sic) à 17 ou 18%. Et voila Marc Matray qui entre dans la bataille, en affirmant que le taux actuel (octobre 2011) de logements sociaux est de 16,4%.

 

On ne vous demande pas de chercher l’erreur. Il faudrait d’ailleurs dire les erreurs, au pluriel.

 

Nous avons déjà eu l’occasion de démontrer qu’il était mathématiquement impossible que la ville soit passée de plus de 20% fin 2005 à 15,29% début 2008 (lire par ailleurs). Tout comme nous avons à plusieurs reprises attiré l’attention de nos lecteurs quant à l’impossibilité d’atteindre les 20% de logements sociaux en 2014, avec les seuls objectifs du Plan Habitat mis en place en 2008 (lire par exemple cet autre article). Aujourd’hui, nous voilà bien embarrassés avec les 16,4% annoncés par Marc Matray. Qu’en faire ? Faut-il leur accorder du crédit ?

 

On serait bien tentés de les oublier, de les laisser de côté, de faire comme s’ils n’avaient jamais été publiés dans la presse locale. Le hic, c’est que, pour une fois, ce chiffre ne vient pas d’un élu. Mais d’un salarié de la mairie. Lequel n’a aucun intérêt politique dans l’histoire. Il n’a nul besoin d’amuser ni d’épater la galerie avec des chiffres farfelus histoire de soigner son image de marque en vue des prochaines élections. Force est donc de constater qu’à défaut d’autres chiffres provenant de sources neutres et fiables (comme par exemple la préfecture), les 16,4% avancés par Marc Matray sont sans doute le chiffre qui colle le plus à la réalité. Par un heureux hasard (?), il se trouve que le même Essor Savoyard, dans son édition suivante (13 octobre), a justement publié les chiffres en question. Ainsi donc si on en croit l’hebdomadaire, au 1er janvier 2011 Aix les Bains comptait 13.826 résidences principales. Et 2.277 logements sociaux. Soit 16,47%.

 

Voila donc les 16,4% de Marc Matray corroborés, et solidement étayés.

 

Le hic, c'est que ce chiffre qui est en pleine contradiction avec les plus de 20% annoncés par Dord fin 2005. Mais ce n’est pas vraiment une surprise. Ce chiffre vient aussi contredire les 17 ou 18% annoncés par des élus de la majorité en début d’année 2011. Il est aussi bien modeste (à peine 1 point de gagné par rapport à début 2008), ce qui laisse clairement entrevoir que la ville n’est pas prête d’atteindre les 20% imposés par la loi SRU. Sur ce point aussi, Marc Matray est en contradiction avec les déclarations des élus. http://img.over-blog.com/204x114/2/21/27/07/2011-04/LogementsSociauxDD14avril2011.jpgLesquels ne cessent de clamer que la ville atteindra le seuil d’ici à 2014. Toujours dans l’Essor Savoyard, le 14 avril dernier, Dominique Dord affirmait même qu’Aix les Bains serait une des rares communes de Savoie à atteindre l’objectif fixé par la loi SRU (voir extrait ci-contre). Marc Matray est bien plus réservé sur la question. Il affirme pour sa part que la ville sera très proche des 20%. Comprenez par là qu’elle sera en-dessous des 20%.

 

 

13.826 RESIDENCES PRINCIPALES ?

Au 1er janvier 2011, la ville compterait donc 13.826 résidences principales. Etonnant non ? Parce que d’après le candidat Dord en campagne électorale pour les dernières municipales, début 2008, la ville comptait 14.138 résidences principales. Soit 312 de plus que 3 ans plus tard. Tous ces chantiers de construction dont la municipalité se vante tant seraient donc fictifs ? On a du mal à comprendre comment la ville a pu perdre plus de 300 logements en 3 ans tout en en construisant à tire-larigot. Vous avez dit enfumage ?

 

400 NOUVEAUX LOGEMENTS POUR ATTEINDRE LES 20% ?

D’après l’Essor, qui reprend sans nul doute les infos données par la mairie, il faudrait aujourd’hui 400 nouveaux logements sociaux pour que la ville atteigne les 20% imposés par la loi SRU. Voila qui appelle plusieurs remarques.

 

La première, c’est que les journalistes de l’Essor feraient bien de sortir leurs calculettes plutôt que de gober tout cru les « informations » que leur passe la mairie. Car en imaginant que les 400 nouveaux logements sociaux se construisent, en imaginant que dans le même temps aucun logement social existant ne soit détruit (il est quand même prévu de détruire 2 nouvelles tours à Lafin, soit 150 logements de moins), et en imaginant que dans le même temps il ne se construise aucun logement non social (ce qui ne sera bien évidemment pas le cas), la situation serait alors la suivante. Aix compterait 13.826 + 400 = 14.226 résidences principales. Dont 2.277 + 400 = 2.677 logements sociaux. Soit un taux de 18,82%. Et en aucune façon 20%.

 

Et en tenant compte des 150 logements qui vont être détruits sur Lafin, la situation serait alors de 14.076 résidences principales, 2.527 logements sociaux, soit un taux de 17,95%.

 

La seconde remarque, c’est que ce chiffre de 400 nouveaux logements devrait logiquement vous rappeler quelque chose. Et pour cause, c’est déjà le chiffre que la mairie annonçait il y a 3 ans. Et qui à l’époque devait déjà permettre d’atteindre les 20%. On aurait donc fait du surplace depuis 2008.

 

Décidément, les aixois ne sont pas prêts de voir le bout du tunnel de la grande opération d’enfumage sur le logement social dans leur ville.

 

 

LE MOT DE LA FIN

Histoire de vous rafraichir la mémoire, vous pouvez toujours relire cet article de 2008 : Plan Habitat 2014 - Révisons notre arithmétique en nous amusant, dont est extraite l’image ci-dessous, elle-même capturée sur le blog de campagne de l’équipe Dord début 2008. Notez le titre de l'article : MAUCCI, FLAGRANT DELIT DE MENSONGE. L'hôpital n'a pas fini de se foutre de la charité !

http://idata.over-blog.com/1/37/88/72/2008-03/LogementsSociaux.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires