Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 14:18

S’il est un endroit où la logique est respectée à la lettre, c’est bien sur l’ex-parking public gratuit du boulevard Wilson. En effet, les travaux annoncés pour le 17 juin n’ont toujours pas débutés. Logique puisqu’aucuns autres travaux que ceux d’un éventuel chantier de construction n’y ont jamais été prévus. Et comme aucun permis de construire n’a encore été accordé (voire déposé), bien difficile d’y faire quoi que ce soit du genre pour le moment.

Et c’est aussi en toute logique que la délibération du 28 juin 2010 avalisant la cession des terrains à la SOLLAR fait l’objet d’un premier recours devant le préfet. Recours déposé par les élus d’Aix Avenir qui semblent avoir bien du mal à comprendre (et nous avec) que le maire ait pu proposer aux élus municipaux de voter la vente d’un terrain sur la base d’une estimation des domaines relatives à un droit à construire pour un projet précis, auquel était attaché des contraintes spécifiques (sic) dont il est impossible de savoir si on les retrouvera ou non dans le projet de la SOLLAR, puisque celui-ci est inconnu.

Les élus d’Aix Avenir contestent également le déclassement des terrains du domaine public, au motif que leur désaffection ne serait que purement artificielle, puisque résultant directement de l’interdiction d’accès mise en place par la municipalité.

On attend maintenant avec intérêt la réponse du préfet. En espérant qu’il ne se contentera pas de dire que le maire lui a répondu que tout ceci a été fait en « toute transparence » (lire par ailleurs Les mots d’août (le 16) du Journal d’Aix les Bains à propos d’un préfet qui refuse de se prononcer sur la légalité d’une décision).


Lire également l’article mis en ligne par Aix Avenir sur son site internet.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI