Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 07:44

Non, la môme Piaf ne va pas faire son retour au travers d’une tournée post-mortem virtuelle. Le Piaf qui fait son retour (dans nos pages), c’est celui de la mairie d’Aix : le Parcmètre Individuel Autonome Fonctionnel (lire par ailleurs Conseil municipal de ce soir : on « piaffe » d’impatience !).

Il fut un temps, pas si lointain, où les professionnels de santé appelés à se déplacer chez leurs patients bénéficiaient à Aix les Bains de la gratuité du stationnement. Forme de juste mais bien faible reconnaissance de leur utilité publique (on pense notamment aux infirmières libérales). Mais ce temps est révolu. Car est arrivé le temps de la grande croisade égalitaire et civique, au nom de laquelle tout le monde doit payer son stationnement.

Les professionnels de santé se sont alors retrouvés au banc des accusés. Soupçonnés (et même directement coupables) d’abuser de leur statut pour stationner gratuitement en ville même en dehors de leurs périodes d’activité professionnelle. Fichtre, quel abus colossal ! Allez, à 2 heures par semaine à 50 centimes de l’heure, ça va chercher dans les 50 euros de fraude à l’année. A ce rythme là, il faut 240 ans à une infirmière ou à un médecin pour atteindre les 12.000 euros des cigares que Christian Blanc s’est offert sur les deniers publics. Et 6.000 ans (!) pour atteindre les 300.000 euros que Dord et sa majorité de l’époque ont illégalement versés à un promoteur immobilier pour aménager une placette sans âme. C’est dire s’il y avait urgence à mettre un terme à ces abus incommensurables (on parle de ceux des professionnels de santé).

Et voici donc infirmières et médecins soumis au régime général, et contraints de payer leur stationnement comme tout le monde. Ou presque comme tout le monde (lire ci-dessous le mot de la fin).

PIAF, pour Parcmètre Individuel Autonome Fonctionnel, ou bien Pompe Individuel A Fric ?



LE MOT DE LA FIN
Tout le monde paie-t-il son stationnement à Aix les Bains. Début 2010, le Journal d’Aix les Bains avait révélé que non : la presse locale bénéficiait de la gratuité du stationnement. Sans que l’on comprenne d’ailleurs à quel titre cette gratuité était accordée. Est-ce toujours le cas aujourd’hui ? Et si oui pourquoi ? Et puis on aimerait aussi voir les factures et les justificatifs de paiement des abonnements de parking du maire, des adjoints et de quelques hauts fonctionnaires de la ville.

Partager cet article
Repost0

commentaires