Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 07:44

Rien, ou presque. C’est ce qui reste de l’ancien port de Portout. Aménagé en 2003 par la CCLB (ancêtre de la CALB), malgré la loi littoral. Aussitôt contesté par des associations de défense de l’environnement, qui avaient déjà tiré la sonnette d’alarme bien en amont du début des travaux. Jugé illégal par le tribunal administratif, avec un jugement confirmé en appel. Et donc démonté en 2010, pour laisser la place à une sorte d’étang où la nature reprend peu à peu ses droits (photo ci-dessous). Qu’elle risque de reperdre si d’aventure le Conseil d’Etat, saisi par la CALB, invalide la décision du tribunal administratif.

PortoutPortrien.jpg 

Résumé de l’opération : les contribuables du coin ont déjà payé trois fois. La première pour construire le port. La deuxième pour le démolir. Et la troisième pour les frais des avocats qui sont intervenus devant le tribunal administratif et la cour d’appel. Ils vont payer une quatrième fois, toujours pour que des avocats planchent sur le recours devant le Conseil d’Etat. Et peut-être une cinquième fois si ce dernier rend, en dernier ressort, un jugement favorable à la CALB : il faudra alors que les contribuables locaux mettent à nouveau la main au porte-monnaie pour reconstruire le port.

 

C’était quoi déjà la profession de foi du petit Nicolas et de ses collègues de l’UMP ? Ah oui, chaque euro d’argent public dépensé doit être un euro utile. Bien, puisqu’ils ont la théorie, ils pourraient peut-être passer à la pratique non ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI