Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 07:45

En matière d’aménagement cyclable, le rond-point de Villarcher constitue un incontestable point noir. Les cyclistes qui, à cet endroit, quittent ou rejoignent l’avenue verte se trouvent en effet confrontés à un carrefour particulièrement dangereux.

 

En quelques mètres, ce ne sont pas moins de 3 voies à forte circulation qu’ils doivent traverser. Dans l’ordre (en quittant l’avenue verte) : la voie arrivant de Technolac en direction de la VRU, la voie arrivant de Technolac et entrant sur le rond-point de Villarcher, et enfin la voie de sortie du rond-point en direction de Technolac. Si sur la deuxième les véhicules arrivent relativement lentement, puisqu’ils s’apprêtent à entrer dans le rond-point, il en va tout autrement sur les deux autres voies. La plus dangereuse étant sans conteste celle de sortie du rond-point, avec des voitures qui tournent sans clignotant, souvent en venant de la file intérieur du rond-point. Difficile d’anticiper la manœuvre pour les pauvres cyclistes.

 

Villarcher1

La traversée à vélo du carrefour de Villarcher : un gymkhana dangereux !

 

Aux heures de forte circulation, traverser ces trois voies successives relève souvent de la gageure. Surtout avec des enfants. Or cette traversée constitue un passage obligatoire pour les cyclistes qui viennent ou vont sur le secteur de Voglans, et plus loin du Viviers et d’Aix Sud. Pour les bagnoles, tout a été prévu : un « magnifique » autopont enjambe le rond-point et permet à la VRU de se prolonger sur quelques hectomètres supplémentaires. Alors pourquoi pas une passerelle pour les cyclistes ? Afin qu’ils puissent eux aussi franchir sans encombre ce carrefour.

 

A l’heure où toutes les collectivités locales mettent en avant, à plus ou moins juste titre, leurs actions en faveur du développement durable, il serait peut-être temps de passer la surmultipliée en matière d’aménagements cyclables. Pour offrir à la bicyclette les infrastructures qu’elle mérite. C’est à ce prix là (entre parenthèses bien moins cher que les aménagements routiers) que le vélo pourra vraiment faire des adeptes en tant que moyen de transport quotidien, alternatif à la voiture.

 

Il y a encore bien du pain sur la planche. Entre Aix et Chambéry, ce ne sont pas les points noirs qui manquent. Quand ce ne sont pas tout simplement les aménagements de base !

 

Vue générale du rond-point de Villarcher, depuis l'avenue verte

Villarcher2.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marcel GIRARDIN 09/05/2011 14:31



Comme à son habitude le conseiller général d'aix-sud ne fait rien...Il est vrai que cela est difficile depuis St Aygulf...!


Marcel



Vincent 09/05/2011 08:24



Bien d'accord avec vous. Non seulement c'est dangereux, mais en plus alors que les vélos doivent slalomer entre les barrières, aucun aménagement n'a été fait pour ralentir les voitures.



Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI