Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 07:45

http://img.over-blog.com/280x220/2/21/27/07/2011-12/InterviewDordEssor14avril2011-2.jpgSerez-vous candidat à votre propre succession aux prochaines législatives ? C’est la question posée par l’hebdomadaire l’Essor Savoyard à Dominique Dord au printemps 2011. Réponse de l’intéressé : Oui ! (voir ci-contre). Un oui franc, ferme, massif, assorti d’aucune réserve. Depuis, Dord minaude. Feint de ne pas savoir. Dit qu’il doit voir avec sa famille politique. Dit qu’il songe d’abord à mener son travail de député jusqu’au bout avant de songer aux élections. Quelle farce grotesque ! Dont la presse locale se fait la complice. Reprenant bêtement les vraies-fausses interrogations du député en place. Et celles de ses sbires.

Dord pas candidat à sa propre succession en juin prochain ? Le vrai-faux suspens savamment entretenu par l’intéressé et son entourage est aussi artificiel que les lèvres d’Emmanuelle Béart et les seins de la Cicciolina réunis !



Par ici les pépètes
Si vous accordez un tant soit peu de crédit à ces atermoiements fabriqués de toutes pièces, observez la chose d’un point de vue strictement financier.

Aux dernières législatives, Dominique Dord a recueilli près de 33.000 voix. Ce qui a rapporté plus de 275.000 euros à son parti. Député de la 1ère circonscription de Savoie depuis 1997, il est pour ainsi dire dans la place. Même si la géométrie de sa circonscription a été modifiée pour ces élections, avec la création d’une 4ème circonscription savoyarde. La fameuse « prime au sortant » lui est acquise. Du côté de l’UMP, impossible de ne pas faire partir un « cheval gagnant » comme celui-là. Ce serait prendre le risque de laisser de côté plusieurs dizaines de milliers d’euros de financement public. Un financement public qui s’annonce à la baisse pour l’UMP, sin on en croit les sondages actuels. Et puis, qui pourrait croire que l’UMP renoncerait à envoyer son trésorier à la bataille ?

Toujours pas convaincu ? Alors observez la chose toujours du point de vue financier, mais en vous recentrant à l’échelon local. Cumuler les fonctions de député et de maire assure à Dord des revenus confortables. Mais il n’est pas le seul à bénéficier financièrement de la situation. Le cumul des indemnités étant plafonné, grâce à l’écrêtement, son premier adjoint arrondi confortablement ses fins de mois. Renaud Beretti doit ainsi plus des deux tiers de ses indemnités au cumul des mandats de Dord. Quand les autres adjoints doivent se contenter (façon de parler) d’à peu près 1.300 euros par mois, lui émarge aux environs de 4.500 euros. Si Dord n’était pas candidat, il ne serait par conséquent pas réélu, et Beretti verrait ses revenus presque divisés par trois. On imagine mal le « maitre » imposer une telle punition à son « disciple ».

Reste une question que chaque électeur devrait se poser en son âme et conscience. « Pourquoi devrais-je voter pour un candidat qui commence par m’enfumer sur sa possible non candidature ? ».



 

LE MOT DE LA FIN
Bon, Dord candidat, c’est chose faite. Dord réélu, ce n’est pas encore chose faite même si l’affaire semble plutôt bien engagée. Mais la suite pourrait bien être moins rose (si on peut dire). Dord a en effet lui-même reconnu avoir bénéficié d’une voiture de fonction payée par la ville d’Aix les Bains. Rien de répréhensible, à condition que cela ait été autorisé par un vote du conseil municipal. Or, sauf erreur ou omission dans nos recherches, les comptes-rendus des séances du conseil municipal ne font apparaitre aucune décision de la sorte. Qui plus est, Dord a également reconnu avoir utilisé cette voiture municipale pour les besoins de sa fonction de député. Ce qui pourrait fort s’apparenter à un financement illégal de campagne par une personne morale publique. Dans le fond, c’est peut-être vrai que Dord hésite. Car cette histoire de voiture de fonction pourrait tout simplement lui coûter sa réelection.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

visiteur 01/02/2012 12:10


tout simplement parce qu'il est candidat.

Aix Hebdo 01/02/2012 20:23



Tout vient à point à qui sait attendre. La campagne, c'est pour plus tard. Attendons-donc de voir ce que chacun propose.



visiteur 31/01/2012 10:24


Puisqu'il n'est pas candidat il ne faut pas parler de lui mais plutôt de celui qui est déjà candidat Alain Caraco.

Aix Hebdo 01/02/2012 11:13



Pourquoi, il CARCOle en tête dans les sondages



Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI