Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 07:45

TableauOfficeNotreDame.jpgAh, le charme désuet et le faste d’une visite du Prince et de la Princesse de Savoie dans cette bonne ville d’eaux qu’est Aix les Bains. Rien ne manquait à l’époque. Ni la messe en grande tenue donnée en l’église Notre-Dame. Ni les 300 chevaliers de l’Ordre Saint-Maurice et Lazare, venus de toute l’Europe, mais aussi du Brésil, d’Argentine et des Etats-Unis. Ni la présentation officielle du premier enfant du couple princier. Ni le diner de bienfaisance.

 

Ah, on savait vivre à l’époque. Et, à en croire le compte-rendu que la presse d’alors avait fait de cette visite princière, Aix les Bains se voyait pousser de nouvelles ailes pour redevenir la première ville thermale d’Europe ! Oui, d’Europe, rien que ça ! Ah qu’il semble lointain ce temps béni. Ah qu’elles paraissent dérisoires les ambitions de notre bon député-maire, quand en 2001 il promettait de refaire d’Aix la première station thermale de … France. Mais le passé est le passé. Et ce passé là ne reviendra plus. Aujourd’hui les anciens thermes ont fermé définitivement leurs portes, l’établissement thermal a fait faillite et a été bradé au privé. Et on a tellement entendu de promesses non tenues qu’on ne croit plus un instant au nouveau renouveau que nous annonce Dominique Dord. Ni à cette soit disant chance que représenterait l’arrivée de Valvital. Quelle chance ? Celle de revenir à 30.000 curistes par an ? En 2000, avant que Dord ne s’en mêle (en 2 mots s’il vous plait), les thermes publics accueillaient plus de 35.000 curistes par an et gagnaient de l’argent.

 

Mais bon, on le redit, le passé, c’est le passé. Et, à propos de passé, revenons donc à cette visite princière que nous évoquions en début d’article. A quand pensez-vous qu’elle remonte ? Au 19ème siècle ? Perdu. Au début du 20ème siècle ? Encore perdu. Aux années folles ? Eh non, encore perdu. Aux glorieuses années 50 ? Toujours pas. Allez, on arrête là le suspens. Cette visite remonte au … 21ème siècle. Le siècle actuel donc. Et plus précisément à la fin de l’année 2004. Le couple princier en goguette à Aix les Bains n’était autre que le Prince Victor-Emmanuel et sa jeune épouse la Princesse Clotilde, accompagnés de leur premier enfant, la Princesse Vittoria.

 

Et c’est à l’occasion de l’inauguration officielle des thermes Chevalley, reconnus pour l’occasion (mais par qui ?) comme l’établissement thermal le plus moderne d’Europe, que la républicaine commune d’Aix les Bains a déployé tout ce faste pour accueillir le couple princier et sa suite. Faste et … flatterie. Pour l’occasion, les thermes Chevalley avaient été rebaptisés « Thermes Clotilde de Savoie ». Et le directeur de l’époque, l’ardéchois Jean-François Michel, grand spécialiste du saucisson devant l’Eternel, et député UDF défait en 2002 à qui il fallait bien trouver un job, était même allé jusqu’à donner à un des soins dispensés par l’établissement le nom de la petite Princesse Vittoria. C’est aussi lors des discours prononcés par les officiels qu’a été lancée cette phrase : « Aix les Bains se voit pousser de nouvelles ailes pour redevenir la première ville thermale d’Europe ». On vous laisse deviner le nom de l’auteur de cette phrase. Un indice : la personne en question figure sur la photo ci-dessous. Photo sur laquelle vous remarquerez l’absence notoire de tout représentant de l’Etat. Et la présence notoire du député-maire du coin. Député-maire qui, 5 années plus tard, jurera ses grands dieux qu’il n’était pour rien dans la gestion des thermes, et que seul l’Etat en était responsable.

 

Fin 2004. Le gratin savoyard inaugure en grande pompe l’établissement thermal le plus moderne d’Europe qui donne de nouvelles ailes à Aix les Bains pour redevenir la première ville thermale d’Europe. Le député-maire du coin parade en compagnie de leurs altesses. Fin 2010. Les thermes d’Aix les Bains sont en faillite. Quelqu’un a du oublier de coller les plumes sur les ailes. A moins que quelqu’un n’ait purement et simplement flingué les thermes en plein vol. Leurs altesses ne sont pas revenues à Aix, mais le député-maire du coin lui, continue d’y parader.

 

InaugurationChevalley2004.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aix Hebdo en mode pause

L'équipe d'Aix Hebdo s'offre une pause sabbatique. En attendant notre retour en ligne, nous vous invitons à suivre l'actualité locale sur ces deux sites (cliquez sur les images pour accéder aux sites).

LogoAJ  LogoAI